Le Soulier Bicolore par Chanel

Pour Gabrielle « une femme bien chaussée n’est jamais laide ». En 1957, elle pare la silhouette Chanel du soulier bicolore. Mademoiselle fait appel à l’artisan bottier Massaro pour créer cet accessoire. Il lui propose de le composer ainsi : une partie de couleur beige « qui se fond et allonge la jambe » ; une chaussure « dont le bout noir est légèrement carré et raccourci le pied ». Avec 6 cm de talon, le petit soulier à bout pointu devient pratique et élégant ; confortable grâce au bon maintien de la cheville.

Écru ou blanc, il convient alors à toutes les femmes : travailleuse, chic ou viveuse. Rapidement, il devient un objet phare. Porté par les plus grandes dames, de Catherine Deneuve en passant par la classieuse Romy Schneider, il a su prendre place auprès des célébrités. Voilà maintenant 50 ans que ce dernier perdure et, aujourd’hui, se voit réinventer par Karl Lagerfeld. A la manière de Chanel, qui s’amusait avec les couleurs, Lagerfeld joue de son style : le bicolore se structure d’une cambrure arquée. Et, cette déclinaison s’entend claquer sur les podiums des défilés prêt-à-porter printemps/été 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *