L’Eau de Toilette Hypnotic Poison, Un Sillage de Mystère Signé Dior 

1.png

« Une femme qui porte Hypnotic Poison, ce sont deux tempéraments qui se rencontrent. C’est une signature directe et contrastée qui épouse l’esprit de poison, fait honneur à ses origines. Cette eau de toilette ‘habille’ une femme intense ». Quels meilleurs mots que ceux de François Demachy, parfumeur-créateur derrière la nouvelle variation autour de l’icône Poison, pour décrire l’aura d’Hypnotic Poison. Ou plutôt le sillage. Car c’est bel et bien ce nuage oriental et intensément vanillé qui glisse derrière les pas de la femme Dior. 

 

Lascif, affirmé et ravageur, le sillage de l’eau de toilette Hypnotic Poison ne laisse personne indifférent. C’est que François Demachy l’a voulu aussi extrême que la féminité sans compromis travaillée par Maria Grazia Chiuri. Une eau de mystère qui vient se lover dans son non moins iconique flacon pommelé — mais cette fois, c’est un manteau rouge pop qui enveloppe la passion d’Hypnotic Poison. Une eau nuancée, chamarée. Follement séduisante de par ses notes d’absolu Jasmin, de Fleur d’Oranger, d’Amande amère et de Badiane fusante. Et c’est dans son format roller-pearl que l’Hypnotic Poison va droit au but. Un geste de parfum libre qui trouble les sens !

Rose Kabuki, Quand Dior Rencontrait le Japon 

xf514_mcd_rose_kabuki_p01a_sw_f39.jpg.pagespeed.ic_.i3hineuauq.jpg

Hiver 1955. Tout juste débarquée sur le sol français, la troupe japonaise de théâtre Kabuki file en direction de l’Avenue Montaigne. Accueillis avec mille attentions, les acteurs découvrent tout émerveillés les premières compositions olfactives lancées par la maison Dior quelques années plus tôt. Du Japon et de l’Asie, Monsieur a toujours su tirer l’inspiration de mille raffinements. Alors, lorsque le nez attitré de la maison Dior cherche à capturer l’essence de l’extrême Orient, c’est tout naturellement qu’il rend hommage à cet épisode de l’histoire ! 

Nourrie de ses voyages, oniriques et bien réels, l’inspiration de François Demachy dévoile ici une déclaration tendre, aérienne et surtout florale. « J’ai souhaité créer une rose délicate habillée de muscs poudrés et cotonneux à l’image des visages immaculés du théâtre traditionnel japonais. Elle est rose de cœur mais d’un blanc enveloppant à l’extérieur, qui nimbe ses pétales. Sa douceur caressante se pique d’une pointe vive ». Joliment baptisée Rose Kabuki, la senteur se fait aussi évocatrice — contant, sur des notes poudrées, le moment où la culture ancestrale nippone rencontrait l’élégance à la française. 

Puisant ainsi dans les tons et les souvenirs de Monsieur, Rose Kabuki vient compléter la collection ou plutôt, l’univers olfactif qu’est la ligne Maison Christian Dior. Une véritable déclaration d’amour au parfum, qui passe par la plus généreuse confection de bougies et de savons… Figurant au coeur de la palette de cet art de vivre parfumé, la fragrance Rose Kabuki développe sa grâce autour de nuances délicates. Sur une base tendre, des muscs poudrés fardent la fleur « Kabuki » qui, subrepticement, prend des allures théâtrales. Mais, lorsque la pointe d’une note cassis vient la vivifier et la bousculer, là s’exprime finalement toute l’harmonie de cette fleur ! Mieux, le final fait s’envoler cette Rose dans un tourbillon de caractère et de doux mystère. Un cache-cache nacré et flatteur à découvrir dès à présent.

Le Joy de Dior, l’Allégresse en Flacon

packshot-2.png

Dior confie une fois encore au parfumeur-créateur François Demachy la composition de son nouveau manifeste olfactif. Et l’on connait tout l’attrait de la maison pour sublimer les femmes jusque dans leur sillage. Déjà, dans ses mémoires, Christian Dior se confiait quant à son rôle de couturier. « Je rêvais de les rendre non seulement plus belles, mais plus heureuses » — aujourd’hui, c’est dans le jus d’un rose lumineux que se déploie une féminité toute en joie ! Baptisée Joy, la fragrance est ainsi la première depuis la sortie du parfum J’Adore, en 1999, à capturer comme jamais la caresse des créations Dior. 

 

 « Faire naître un nouveau parfum est un événement pour la maison toute entière, comme pour moi. […] J’ai choisi de créer un sillage enveloppant, marqué à la fois par la douceur et par l’énergie.  Ce parfum est construit grâce à une multiplicité de touches, une myriade de facettes (…). Il m’a demandé beaucoup de temps, d’élaboration et d’abstraction mais au final, il est immédiat et vivant. » Equilibré et éminemment solaire, le Joy de Dior puise son essence dans les fleurs — la rose en absolu, le jasmin de bois, le santal, le cèdre, le patchouli, la bergamote, et des arômes extraits de la mandarine… La composition, vibrante et onirique, distille force et sérénité pour une femme à l’image de son égérie.

 

Une égérie à la personnalité pétillante, à l’énergie explosive — l’actrice Jennifer Lawrence incarne dans une espièglerie toute couture la beauté naturelle que veut voir éclore une telle senteur Dior. Une joie palpable car rayonnante, c’est dans un écrin épuré, taillé comme un bijou, que vient se verser l’aura spontanée et fulgurante de la Femme Joy ! « Joy de Dior est un souffle, un chemin que l’on suit et qui vous emporte » confesse François Demachy. Et il est vrai que la minute qui compose le mini-film du réalisateur Francis Lawrence conte un bonheur splendide ! Une effluve pareille à une poussée d’allégresse qui emporte loin, très loin.

Le Parfum Gabrielle se Décline en Essentiels

226795_chanel_gabrielle_emulsion_corps_200ml_500x500.jpg

« J’ai choisi ce que je voulais être et je le suis. » Le parfum Gabrielle de la maison Chanel célèbre tout un pan souvent décrié de la personnalité de Mademoiselle. Un parfum floral, lumineux et solaire qui fait écho à l’audace de Chanel – une femme insoumise, passionnée et libre ! Taillée à son image, la senteur imaginée par Olivier Polge se compose autour de 4 points de lumière… 4 fleurs blanches : la fleur d’oranger, l’ylang-ylang, le jasmin et la tubéreuse de Grasse. Et aujourd’hui que le parfum s’est fait une place de choix dans l’univers de la rue Cambon, voici que la maison complète sa collection autour de trois nouveaux produits. À utiliser seuls ou ensemble. 

 

Seules fleurs selon le parfumeur à pouvoir incarner l’intransigeante liberté de Gabrielle Chanel, on retrouve la puissance olfactive du jasmin exotique, de la tubéreuse de Grasse, du ylang-ylang et de la fleur d’oranger dans une Emulsion Hydratante pensée pour le corps. Une émulsion légère qui intensifie le sillage du parfum Gabrielle ; sur la peau, douce et satinée, les notes se diffusent en même temps qu’elles se conjuguent l’une à l’autre. Seconde déclinaison, un déodorant comme une brume délicatement parfumée… Enfin, le rayonnement Chanel suit jusque dans le bain avec un gel moussant offrant un moment de bien-être. Une mousse fine et légère qui complète l’enveloppe subtile d’une fleur imaginaire. A découvrir dès le 24 août 2018 !

Maison Christian Dior, la Collection d’Opus Olfactifs

mcd_aerations_aer_parfums.jpg

L’univers sensoriel et généreux de la maison Dior, c’est aussi l’oeuvre du parfumeur-créateur François Demachy. Cette fois, la maison édite l’intégralité des collections imaginées par le nez du 30 de l’Avenue Montaigne, autour d’une expérience jubilatoire ! Et c’est toute une partie de la boutique en ligne dior.com qui ouvre ses portes à la grâce des senteurs de Monsieur. Maison Christian Dior.com propose ainsi des services uniques telle la gravure des flacons, en même temps qu’un espace dédié à conseiller chacun de ses clients.

 

Foisonnement de couleurs et d’idées, de surprises et d’inspirations — la collection Maison Christian Dior fourmille d’objets et de parfums pour que se déploie, dans les intérieurs, tout le raffinement de sa couture. De parfum en parfum, c’est ici toute la fascination exercée par une mode cool et luxueuse qui se dévoile autour de floraux et d’orientaux, frais, sensuels et fruités ! Une panoplie intuitive distillant tout de l’ambiance feutrée et éminemment distinguée des salons Dior.  

Terre d’Hermès, le Parfum pour Hommes par un Homme

61zi1djbujl._sl1200_.jpg

2006 – le sellier le plus raffiné au monde lance un pari inédit ; celui de composer une senteur qui, comme une alchimie, ferait se rencontrer les éléments terre, air et eau ! Une senteur pour homme qui serait éminemment puissante mais sensuelle. Et c’est Jean-Claude Ellena qui s’y attèle. « Pour créer un parfum, il faut que je raconte une histoire. Dans mon métier, il faut les mots. » Ainsi dans la littérature de Jean Giono, le nez d’Hermès pioche ça et là des notes du monde provençal… Avec subtilité, voilà l’alchimiste des senteurs qui les mêle aux notes d’agrumes pétillants, avant de laisser éclater une pointe d’épices !

Terre d’Hermès est né – avec lui, l’homme Hermès s’incarne dans un sillage captivant car complexe, rêveur car concret. Puissant et discret, le parfum Terre d’Hermès trouve immédiatement un succès retentissant ; partout, les hommes à l’élégance riche et profonde distillent cette senteur pareille à l’incarnation de la Nature. Un parfum entre ciel et terre capturé dans un flacon imaginé par Philippe Mousquet.

Dans un flacon époustouflant de caractère, Philippe Mousquet capture la force de Terre d’Hermès dans une forme carrée et condensée – un équilibre qui affirme la grandeur de la discrétion. Mieux, le fond moulé en forme de H, le parfum est désormais capable de laisser une empreinte visible… Dans les esprits, la senteur phare du sellier Parisien est indissociable de cette éclatante couleur ocre-orangé. Une densité et un appel à l’évasion qui trouve un écho tout particulier dans la terre battue de Roland Garros – ultime sentiment de liberté véhiculée par une rêverie somme toute très distinguée !

Sauvage de Dior, Le Film

capture_decran_2018-06-01_a_15.43.59.png

« La Magic Hour qui m’a inspiré cette eau de parfum est ce moment suspendu très particulier, entre jour et nuit, quand le ciel se pare de nuances de bleu, et que l’horizon se colore d’une onde jaune et rosée, nommée la Ceinture de Vénus. L’air du désert exhale alors des senteurs puissantes et multiples ; c’est le moment où les animaux vont s’abreuver, tandis que le jour tombe. C’est précisément cette heure propice aux légendes, entre chien et loup – appelée ainsi car on n’y distingue plus le loup du chien –, et sa lumière changeante, aux différentes intensités de bleu, qui m’ont guidé pour cette création » confie François Demachy, le Parfumeur-Créateur de la maison Dior.

Aujourd’hui, Clément Beauvais et Arthur de Kersauson réalisent un court-métrage librement inspiré par la force et les senteurs hypnotisantes du parfum Sauvage ! Dans le désert Californien de Joshua Tree, au crépuscule, lorsque le bleu profond se nimbe de mystères et que le ciel s’allume au gré des étoiles, une atmosphère de tension fiévreuse s’empare du vivant. Une force pareille aux notes profondes et singulières de l’eau de parfum. Ode à la nature, à la force et aux métamorphoses envoûtantes, le parfum Sauvage trouve ici un contrepoint filmographie à la justesse de ses notes…

Ainsi mise en scène dans un cadre hypnotique, Sauvage dans ‘Legend of the Magic Hour’ se déploie autour d’une sorte de documentaire fiction mettant en vedette Johnny Deep et une galerie de personnages… Mystérieuse et latente, l’atmosphère du film capte tout de la beauté bleutée du crépuscule – moment où tout peut basculer ! Une intensité palpable ; une interprétation libre de l’univers de Sauvage…

 

Bleu Chanel, le Parfum

img_4781.jpg

Le Bleu Chanel n’a jamais été une simple senteur. Alors que la parfumerie féminine joue depuis toujours des subtilités, la virilité olfactive du Bleu Chanel relève d’une révolution ! Initiée en 2010 par Jacques Polge, le parfum homme de Chanel décloisonne avant l’heure le concept de masculin et, dans une fusion intense des extraits, signe une fragrance jaillissant comme un souffle. Le Bleu Chanel est incontestablement une senteur iconique – une eau désinvolte et éminemment raffinée ! Aujourd’hui, c’est Olivier Polge qui ajoute une nouvelle variation autour de l’icône ; Bleu Chanel, le parfum ou l’exploration de sa pleine puissance.

« Toute la difficulté était de trouver le ton juste pour exprimer ce que peut être une concentration ‘parfum pour homme’. Il fallait éviter de refaire ce qui avait existé en lui ajoutant un mégaphone. On peut exprimer de l’intensité et du raffinement sans un coup de poing olfactif. C’est pourquoi j’ai eu envie de donner plus d’espace au bois de santal, de le laisser entrer en fusion avec le cèdre et la fraîcheur en tête. » Olivier Polge, en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums Chanel, est ainsi parvenu à capturer dans un flacon une élégance naturelle ; sourde et jamais ostentatoire.

La nouvelle déclinaison Parfum Bleu Chanel module ici les proportions de bois et d’agrumes des deux déclinaisons précédentes – identifiable, le noyau olfactif de la toute première fragrance distille le même frisson… Les zestes rafraîchissants et l’effet ravissant de la lavande et du géranium égaient un cèdre qui, au cœur de la formule, fait battre sa sensualité. Un santal onctueux, lacté, addictif, provenant de Nouvelle-Calédonie – un cèdre comme un bois rare cultivé dans une filière pour laquelle Chanel a pris part à la protection. Le parfum Bleu Chanel est ainsi celui de la confiance ; de la confiance en une force inée – un parfum pour ceux qui n’ont envie de ne ressembler à personne d’autre qu’à eux-mêmes… Et, l’égérie Gaspard Ulliel n’a pas son pareil pour incarner toute la puissance, la sensualité et la beauté ‘informelle’ d’un homme éminemment Chanel.

Le N°5 de Chanel Distille Ses Effluves A Paris

visitez_les_champs_de_fleurs_du_parfum_chanel_n_5_1235.jpeg_north_760x435_white.jpg

‘Dans les champs de Chanel’ – à deux pas de la rue Cambon, au coeur du jardin des Tuileries, le Louvre et la maison Chanel s’associent pour offrir une expérience éminemment délicieuse. Un champ/jardin éphémère et poétique où se déploient les 5 fleurs à parfums grassoises déterminant la composition des parfums Chanel. Jasmin de Grasse, rose de Mai, iris Pallida, tubéreuse, géranium rosat… Le jus Chanel N°5 dévoile ainsi les fleurs qui exaltent tout le raffinement de son essence !

Pour la première fois, la maison Chanel amène au cœur de Paris les éléments clés de ses parfums devenus iconiques ! Une visite orchestrée comme une ballade olfactive. Tous les jours, de 10h à 19h, les Jardin des Tuileries ouvre ses portes à la luxuriance des champs de Grasse… Une douceur visuelle qui distille, avec une certaine magnificence, des senteurs de légende. Et la maison du la rue Cambon est depuis passée maître dans la mise en scène de ses icônes !

‘Dans les champs de Chanel’ le visiteur est comme transporté au cœur des champs de Pégomas – la multitude de couleurs fait ici danser la rétine en même temps que se révèlent au nez les arômes premiers des parfums Chanel. Des parfums qui, comme le voulait Mademoiselle, sont aujourd’hui encore « fabriqués comme une robe. »