Art Paris Art Fair: Emmanuel Perrotin

Présent pour la première fois à Art Paris Art Fair, l’iconique galerie Emmanuel Perrotin introduit les nouvelles oeuvres d’artistes qu’elle a contribué à élever au rang d’incontournable. 

On ne devient pas l’une des figures de proue de la scène de l’art contemporain sans prise de risque — à cela, Emmanuel Perrotin peut se targuer d’avoir su prendre la mouvance à contre-courant. Et plus d’une fois, cela lui a bien réussi. 

Aujourd’hui qu’il signe sa présence pour la première fois au rendez-vous iconique de l’art contemporain Art Paris, l’occasion est donnée de revenir sur la fulgurante ascension d’une icône du monde de l’art. 

Emmanuel Perrotin: La Prise De Risque 

« Très tôt, j’ai donné la possibilité à de jeunes artistes de produire leurs œuvres, alors qu’avant, l’argent n’était donné qu’aux artistes confirmés et établis. J’avance de l’argent sur la production de l’œuvre. Si ça ne se vend pas, je perds de l’argent. Je prends de vrais risques pour les artistes. » Et il est vrai que la prise de risque fait partie de l’ADN même de la galerie Perrotin. 

Damien Hirst, 1991

A 21 ans, Emmanuel Perrotin inaugure sa première galerie d’art — dans son petit appartement Parisien. A 23 ans, en 1991, il offre au Young British Artist Damien Hirst son premier show — le succès est fulgurant. Quelques mois plus tard, Damien Hirst devient l’icône d’un nouveau courant artistique. 

Perrotin, lui, devient la figure de proue d’une nouvelle façon d’introduire l’art aux collectionneurs et au public — donnant le libre champ à des artistes que l’on dirait aujourd’hui disruptives, pour ne pas dire à l’avant-garde d’une nouvelle scène plastique.

Car l’on doit bien à Emmanuel Perrotin d’avoir accompagné jusqu’au devant de la scène des profils aussi typiques que fascinants. Maurizio Cattelan, Takashi Murakami, Sophie Calle,Wim Delvoye ou encore KAWS ont su trouver chez Emmanuel Perrotin un tremplin efficace pour imposer leur vision peu conventionnelle. 

Ainsi la prise de risque à la Perrotin repose autant sur l’artiste que la capacité du galeriste à accepter de relever des défis. Ainsi Maurizio Cattelan l’a-t-il fait s’habiller, pour la soirée d’ouverture de sa premières exposition personnelle, en un grand lapin rose en forme de phallus. Le caustique Cattelan l’a ensuite surnommé ‘Errotin, le vrai lapin’. 

Autre prise de risque, même artiste — l’espiègle Maurizio Cattelan ne cesse de repousser les limites de l’art, et le dernier fait en date remonte à Art Basel Miami 2019. Un ready-made plus absurde encore que ceux de Duchamps: une banane scotchée au mur, « Comedian ». L’oeuvre devient virale, le succès est là encore total. 

Aujourd’hui, la galerie Perrotin compte neuf espaces, avec notamment des galeries pionnières à Hong Kong, Seoul, Tokyo et Shanghai. L’ensemble fonctionnant comme un tout, bâti grâce à l’œil dénicheur d’Emmanuel Perrotin, et la volonté d’être toujours à l’avant-garde des goûts et des gestes artistiques. 

Voici donc, pour la première fois, la présence remarquée de la galerie à Art Paris. 

Art Paris Art Fair: Les Icônes d’Emmanuel Perrotin

Jusqu’au 13 Septembre 2020, la Grand Palais sert d’écrin exceptionnel à la 22ème édition Art Paris Art Fair. Et pour sa première participation, Emmanuel Perrotin a su mettre en avant les icônes de son écurie. Une photographie de JR, avec Finding hope, day view, Paris, France, 2020…

JR

Que l’on annonce déjà vendue. L’artiste n’ayant pas son pareil pour injecter dans le quotidien une dose de grandeur, riche en poésie urbaine. 

Sophie Calle

Sophie Calle est elle aussi représentée, avec My mother, my cat, my father, 2017. Ou encore le sculpteur Daniel Arsham avec l’étonnante sculpture Rose Quartz Eroded Bust of Venus, 2020. Une pièce en résonance avec son concept d’archéologie fictive — éthérée et fascinante. 

Daniel Arsham, Rose Quartz Eroded Bust of Venus

On le voit, les pièces exposées ici ont, à leur tour, de quoi jouer un rôle déterminant dans la formation d’une autre trajectoire du monde de l’art — un monde de l’art qui, s’il est bousculé par la pandémie, a toujours de quoi compter sur des artistes tout sauf frileux d’exprimer leur vision. Qu’elle soit ou non en dissonance avec l’époque, Emmanuel Perrotin est là pour la faire valoir !

Art Paris Art Fair: Bern Stern et Pierre et Gilles

Parmi les œuvres proposées au sein de la 22eme édition Art Paris Art Fair, on note la présence de Bern Stern et celle de Pierre et Gilles. Le premier avec l’une des photos issuses de la série The Last Sitting de Marilyn Monroe. Les seconds avec Paris la Nuit ! 

La Galerie de l’Instant Et Bern Stern 

La galerie la plus glamour de Paris, située dans la rue du Poitou, propose cette année une sélection photographique très iconique pour Art Paris. Parmi les photos devenues légendaires, il y a d’abord celle de Jane Birkin par Tony Frank. Cette même photo qui servit à illustrer la pochette de l’album Melody Nelson, en 1971 ! 

Autre pièce follement historique, celle de la photographe Lucienne Bloch ! Celle-là même à qui l’on doit les photos de Diego Rivera et Frida Kahlo… Justement, la galerie de l’Instant met ici en vente une photographie de Frida Khalo par Lucienne Bloch, prise en 1931. 

Mais c’est peut être la photographie de Marilyn Monroe par Bert Stern qui risque de capter toute l’attention. Baptisée a posteriori The Last Sitting, la série de photos réalisée pour Vogue en 1962, fut en effet la dernière de Marilyn Monroe…Elle se suicida quelques semaines plus tard. 

Et c’est bien cette image de Marilyn dans sa robe Dior qui figure à jamais l’élégance et le spleen d’une icône absolue ! Cette image donc que la galerie de l’Instant propose cette année…  

La Galerie Templon: Pierre Et Gilles

La galerie Templon veille depuis 1966 à faire se rencontrer public, collectionneurs et figures de proue de l’avant-garde. Fondée par Daniel Templon, la galerie compte dans son histoire l’exposition première d’artistes de la trempe de Christian Boltanski, Ben, Dan Flavin ou encore… Pierre et Gilles ! 

Le duo le plus olympien de la photographie Française a à son actif un corpus mettant en vedette, dans une iconographie entre kitsch et romantisme ampoulée, les icônes populaires de notre temps. 

Cette fois présentée à Art Paris, c’est une oeuvre de 2019 qui fut réalisée autour de leur amie de longue date, la chanteuse Fifi Chachnil pour la pochette de son album ‘Love’. Une image à la hauteur de cet album léger et délicieux — une photographie unique réalisée au jet d’encre, et peinte à la main, imprimée sur toile et encadrée par Pierre et Giles. De quoi ravir les collectionneurs et les aficionados du duo le plus éclairé de la photographie ! 

Art Paris Art Fair, Rendez-Vous Iconique De L’Art Contemporain 

Jusqu’au 13 Septembre 2020 se tient à Paris l’événement iconique de l’art contemporain — Art Paris Art Fair inaugure ainsi une foire où artistes et galeries d’envergure côtoient la jeune génération ! 

Art Paris Art Fair, Au Grand Palais 

C’est une fois encore sous la magistrale nef du Grand Palais que se tient la foire d’art contemporain Art Paris Art Fair. Là, dans les 13 500 m2 d’un lieu qui, dès 1901, a accueilli les Salons artistiques devenus légendaires, Art Paris Art Fair réunit près de 900 artistes… Répartis autour de 112 exposants venus de 15 pays différents. Et la tâche n’était pas une mince affaire. En effet, dans ce contexte de pandémie, Art Paris Art Fair tient pour être le premier rendez vous iconique de l’art contemporain a inauguré une saison très particulière. 

Cette 22ème édition précise ainsi la philosophie de cette foire initiée en 1999 — elle qui fut d’abord pensée comme une foire satellite de la FIAC a pris son envole dès 2006. Mais c’est bien en 2012, avec l’arrivée d’une nouvelle équipe, que Art Paris Art Fair a su ancrer son intérêt autour d’une philosophie visant à prendre le pouls de la scène artistique autour du concept de ‘régionalisme cosmopolite’. 

Car c’est bien là tout l’intérêt d’un tel évènement artistique — proposer un instantané des scènes artistiques Européennes de l’après-guerre à nos jours, tout en offrant une visibilité sur les nouveaux horizons de la création internationale. 

Art Paris s’est ainsi rapidement imposée comme un rendez vous incontournable des collectionneurs, et des galeries clé ou émergentes de la scène artistique. Déclinée en thématiques, Art Paris vise tout autant la découverte des profils émergents que la redécouverte des artistes et galeries devenues des icônes ! 

Et cette saison, Art Paris précise une nouvelle fois cette vocation. 

Art Paris: Le Programme De La 22ème Édition 

Art Paris a ainsi pensé cette 22ème édition autour de deux thèmes clé — d’un côté une volonté de montrer la scène Française au prisme des notions de récit, d’histoires singulières et universelles. Confiée au critique d’art Gaël Charbau, cette curation de dix-huit artistes jette une lumière limpide sur la création contemporaine. 

« Il semble que l’on peut ainsi donner un aperçu de notre histoire commune en croisant celle peu commune de ces artistes » précise Gaël Charbau. 

Parmi eux, des noms aussi iconiques que celui de Sophie Calle ou Laurent Grasso, présentés par la Galerie Perrotin.

A cela vient s’ajouter le secteur « Promesses » qui réunit, autour de 14 galeries en provenance d’Abidjan, Bruxelles, Lima, Lisbonne, Sofia, Marseille et Paris, des talents encore peu connus du public et des collectionneurs. Avec la même ambition, le ‘Solo Show’ permet, lui, aux visiteurs de découvrir des artistes modernes et contemporains autour de 21 expositions monographiques disposées, ça et là, sous la nef du Grand Palais. 

De l’autre côté donc, Art Paris a cherché à mettre en avant l’art Espagnol et Portugais des années 1950 à nos jours. Et on le devine, les icônes ne manquent pas. Des pièces de Picasso, Antoni Tapiès, Joan Miró ou encore Joaquin Torres-Garcia, pour ne citer qu’eux, côtoient ainsi d’autres travaux non moins illustres. Car Art Paris reste une foire d’art contemporain et, en la matière, les Francis Picabia, Jean Dubuffet, Marc Chagal ou Giacometti en étaient bien les figures de proue. Leur présence à Art Paris se détaille mieux ici.

Justement, la sélection 2020 Art Paris Art Fair accueille de nouveaux participants — parmi eux, Jeanne Bucher Jaeger et la non moins avant gardiste galerie d’Emmanuel Perrotin.

Bert Stern

On retrouvera aussi, jusqu’au 13 Septembre, les galeries qui depuis longtemps se sont associées à Art Paris — des galeries tenant lieu de véritables institutions. La Galerie Nathalie Obadia, la Galerie de l’Instant avec les oeuvres des photographes de mode iconiques, le glamour de la dernière mythique photographie de Marilyn Monroe. L’une des images légendaires de Bert Stern est en effet en vente sur le stand de la galerie ! 

Pierre et Gilles

Ou encore la galerie Templon qui introduit une oeuvre magistrale de Pierre et Gilles; Paris la nuit (Fifi Chachnil), 2019.

La Galerie Loft y est aussi présente avec l’introduction d’un sculpteur connu de tous — Philippe Hiquily, le génie derrière les sculptures espiègles et aériennes qui eurent notamment l’occasion d’être exposées dans la Cour Jardin de l’hôtel Plaza Athénée, en 2016 et 2019. 

Philippe Hiquily

Dans une volonté de rendre accessible l’art contemporain au plus grand nombre, Art Paris Art Fair a ainsi taillé cette 22ème édition autour d’un accord icônes-nouveaux talents des plus intéressants. De quoi en faire, assurément, le rendez-vous iconique de l’art contemporain.