La Nouvelle Hublot Big Bang Unico Sky Blue

Hublot introduit sa nouvelle Big Bang Unico Sky Blue — une montre comme une ode au voyage entre air et mer.

La Montre Hublot Big Bang Unico Sky Blue

C’est taillée dans la céramique que la nouvelle Big Bang Unico Sky Blue introduit sa célébration de la mer et du ciel.

Une matière innovante qui, en plus de rappeler toute la fougue de la maison Hublot et sa maîtrise de ‘l’Art de la Fusion’, résiste à l’usure des eaux salées.

Car la montre Hublot Big Bang Unico Sky Blue invite surtout au voyage. De Mykonos à Ibiza en passant par St-Tropez, la nouvelle Big Bang Unico Sky Blue est belle et bien taillée pour le voyage en eaux paisibles…

De ces lieux si chargés en charme et en histoire, Hublot fait ainsi une montre qui insuffle au temps un rythme léger et inspiré… Autour de son boîtier de 45 mm de diamètre, la Big Bang Unico Sky Blue distille une décontraction très sophistiquée dans ses teintes mêlant bleu tendre et blanc posé.

Puisant notamment sa douceur et son luxe dans la plus renommée des îles des Cyclades, là où les eaux bleues de la Mer Égée contrastent avec la blancheur de ses maisons chaulées sous un ciel bleu limpide — la Big Bang Unico Sky Blue est une ode à au voyage entre air et mer.

Car c’est aussi la baie de St-Tropez qui lui insuffle son allure toute paisible… Là où le bleu de l’eau et du ciel s’unissent à l’infini !

En égrainant ainsi le temps sereinement au rythme du mouvement manufacture Unico, la nouvelle Big Bang Unico Sky Blue se fait idéale pour une saison à l’abri du temps qui file.

Mykonos, l’Île Magique De La Jet Set


C’est une fois encore l’histoire d’une île de pêcheurs devenue le haut lieu de la jet set — où la nature, l’ésotérisme, le chic et le fun font très bon ménage!

Si la jet set répond aujourd’hui à mille et un synonymes, il est ici question de son âge d’or. Epoque où, dans les années 1950, un certain Aristote Onassis mouille par hasard son yatch dans les eaux sublimes et tranquilles d’une petite île de pêcheurs. Mykonos et sa nature sauvage. Mykonos et ses moulins iconiques. Mykonos et son insolente beauté deviennent rapidement le royaume dont la jet set rêvait. Il faut dire que les soirées initiées par Aristote Onassis avaient tout pour attirer ses amis. Sophia Loren et Paul Newman. Maria Callas. Grace Kelly et le Prince Rainier. Tous y ont trouvé le charme d’un luxe discret.

Sur l’île à l’atmosphère pittoresque, les légendes se forgent encore en 1958. Cette année là, c’est un pêcheur qui, sauvant un pélican d’une mort certaine, attire à Mykonos cette faune. Il se surnomme Petros, et Petros est le premier pélican de l’île — autant dire une icône! C’est aussi dans les années 1960 un film qui pique la curiosité de Jackie Kennedy. ‘Jamais le Dimanche’, film qui raffle tout aux Oscars de 1961, en même temps qu’il lance la mode des vacances en Grèce. Celles de Jackie seront ses premières — une visite non-officielle qui déclenche pourtant des scènes d’hystérie à son passage sur l’île. Mykonos, que l’on dit être l’île de naissance du dieu Apollo, vient de trouver sa déesse.

Car une fois Jackie devenue Jackie Onassis, celle-ci fait de Mykonos sa destination de prédilection. Elle y initie une Dolce Vita toute Grecque où, chaussée de sandales Liontis – dorées et ornées de feuilles d’olives – elle devient la muse autant que le modèle. Une décennie plus tard, c’est la liberté et le cadre à couper le souffle qui fait de Mykonos le lieu favori de la communauté gay. Mais pas n’importe laquelle — Jean Paul Gaultier et Valentino en tête… On la perd justement dans le club iconique de l’époque, Piero’s. Aujourd’hui encore, l’île fait pâlir Ibiza quand Scorpios ou Cavo Paradiso attirent à eux les Djs internationaux, autant que les personnes qui comptent. Car, peut être aujourd’hui plus qu’avant, la jet set trouve à Mykonos cette insouciance devenue bien rare!