Catégorie : Destinations Iconiques

Accueil / Destinations Iconiques

Pourquoi tous les yachts accostent-ils au même endroit, et ce depuis des générations ? L’histoire teintée de scandale et imbibée de champagne des destinations phares de la jet set et du luxe se révèle ici — au prisme du passé mais surtout au présent !

Dans cette catégorie Destination, Icon-Icon s’intéresse au pourquoi du comment une île, une ville, un village sont-ils devenus des destinations phares pour une poignée de happy-new?

Dès que les voyages en jet commercial se sont répandus à la fin des années 1950, l’élite internationale s’est en effet construit un style de vie autour de destinations phares, volant d’un endroit glamour à l’autre… Rome, Paris, Capri, Mykonos, Acapulco, New York, London, Rio, Nassau, Gstaad, Courchevel, Cannes, Saint Bart, Monaco, Saint-Tropez ou encore Portfofino et Ibiza… Les stars de cinéma, producteurs, industriels, héritières, artistes, chanteurs d’opéra, joueurs de polo, aristocrates, danseurs, mannequins, playboys et autres se retrouvèrent ainsi dans des lieux d’abord intimes et confidentiels — des lieux enchanteurs appelés à devenir des icônes à part entière !

Que serait par exemple Saint-Tropez sans Signac, Maupassant et Brigitte Bardot? Que serait Capri sans Jackie O, et ses pantalons favoris qui prirent le nom de cette île de la jet set? Que serait devenue Coco Chanel si elle n’avait séjourné à Deauville, le temps d’être inspirée par le beige de la plage, et les élégantes de l’hippodrome de Deauville?

Voici donc ce qui se révèle au fil de ces articles — des lieux comme autant d’endroits enchanteurs où les petites histoires abreuvent la grande histoire de la mode et du lifestyle. Des villes d’art, des villes de plaisirs, des villes chic ou bohèmes qui ont bercé nombre de révolutions esthétiques. Et artistiques !

Un frisson d’exclusivité, un cadre magnifique, un service attentionné dans des hôtels et restaurants de luxe ou de haute bohème, un endroit agréable pour socialiser avec des gens attrayants, un voyage difficile nécessitant de la persévérance ou de une navigation privée… Nombre de ces destinations répondent en effet à un nombre impressionnant de superlatifs ! 

Découvrir le monde et ce qui se cache derrière les destinations phares de la mode et du luxe — Icon-Icon vous emporte à CapriIbizaSaint-Tropez ou Miami, Deauville ou Quiberon. A Saint-Germain-Dès-Près aussi. Car ce qui importe ici, c’est de remonter le fil de ces villes, villages, quartiers ou îles ayant servis de terreaux créatifs à l’art, la mode et au luxe. A l’initiative de nouveaux modes de vie, aussi. Et c’est au prisme de personnalités non moins iconiques que ces histoires se racontent.

On croise dans cette catégorie les icônes de l’art, du luxe… De Maria Callas à Picasso en passant par Valentino Garavani, Freddie Mercury, Grace Jones, Mick Jagger et tant d’autres ! Les lieux qui racontent cette légende côtoient encore dans cette catégorie les nouvelles destinations qui écrivent celle de demain — car le monde, aussi réduit soit-il désormais avec les nouveaux moyens de transports, n’en reste pas moins rempli de lieux magiques encore inexplorés !

Sénéquier, L’Emblème De Saint-Tropez…
Article

Sénéquier, L’Emblème De Saint-Tropez…

Le Sénéquier? Un rouge iconique, des délices typiques, et un point d’observation sur la faune Tropézienne et ses curiosités — depuis 1887. Si la légende de Saint-Tropez est toujours d’une telle actualité, c’est que tout ce qui la compose est le fruit de rencontres authentiques. A commencer par l’histoire du Sénéquier.  1887. Au moment où...

Cheval Blanc St-Tropez, Un Design Iconique Signé Jean-Michel Wilmotte…
Article

Cheval Blanc St-Tropez, Un Design Iconique Signé Jean-Michel Wilmotte…

Cheval Blanc St-Tropez a fait appel à l’iconique architecte d’intérieur, Jean-Michel Wilmotte pour réhabiliter Résidence de La Pinède — et le résultat brille d’un chic très Tropézien ! Si les 30 chambres au style Tropézien qui font le charme et le confort du Cheval Blanc St-Tropez sont le travail de l’architecte François Vieillecroze, c’est à...