Le Champagne Dom Pérignon, Fruit D’Un Accident

La naissance du plus iconique des champagnes résulte d’un accord chanceux d’un bouchon en cire d’abeille, et d’une poussée de bulle — orchestrée, à son insu, par le père Dom Pérignon.

Comment Est Né Le Champagne?

Grâce au moine Pierre Dom Pérignon. 1668, Pierre Pérignon, un moine bénédictin, prend ses fonctions de procureur à l’Abbaye de Hautvilliers– édifice aujourd’hui encore niché sur le versant sud de la montagne de Reims.

L’homme, ambitieux, se donne pour mission d’élaborer le « vin le meilleur du monde ».  Le jeune moine entreprend alors un pèlerinage à travers la région du Languedoc. Au cours de ce pèlerinage sur la route des vins, il réalise que les bouteilles sont principalement bouchées avec des chevilles de bois, garnies d’étoupe imbibée d’huile.

En matière de vin produit, on ne vole bien haut — seule est possible la production du vin paillé ou gris. Le père Dom Pérignon se met à la recherche d’un procédé plus soigné et, plus esthétique. L’idée lui vient de couler de la cire d’abeille dans le goulot des bouteilles.

Si le procédé fonctionne et assure une parfaite herméticité aux bouteilles, au bout de quelques semaines, on retrouvait une grande partie de ces bouteilles tout bonnement explosée.  Incapables de résister à la pression engendrée, les bouteilles de vin explosaient en effet.

C’est que la cire retenait en réalité le gaz carbonique dans la bouteille – gaz causé par la fermentation de l’acide malique en un acide lactique un brin plus carbonique. Mais c’est bien cette bévue qui va mettre le Père Dom Pérignon sur la voie d’une nouvelle façon de fermenter le vin en bouteille.

La Méthode Dom Pérignon

Dès son retour à Hautvilliers, Dom Pérignon teste et applique cette méthode. En bouchant hermétiquement à la cire d’abeilles des flacons de vins blancs, il aurait ainsi provoqué par l’écoulement du sucre une seconde fermentation. Mousse et effervesce des bulles — le champagne est né.

Romancée ou vraie, la légende se transmet : un heureux accident aurait ainsi permis à Dom Pérignon de découvrir, le premier, le moyen de faire mousser le vin de Champagne. Par cet  heureux hasard, l’homme a mis au point la technique de bouchage de la bouteille qui, suffisamment hermétique, promet de conserver tout le gaz carbonique qui se dégage lors de la seconde fermentation… Le bouchon de liège, complété d’une capsule et d’un filet: voici le secret du Père Pérignon.

Très vite, le « vin du père Pérignon » gagne la cours de Versailles et, servi à la table du roi, le champagne Dom Pérignon vient d’acquérir une réputation d’excellence.

L’Iconique Champagne Dom Pérignon

Avec le millésime 1921, l’étiquette Dom Pérignon voit le jour. Depuis, seuls 36 millésimes se sont succédés. C’est que le groupe Moët-et-Chandon, à qui appartient désormais la maison, s’attache à faire de chaque millésime une création.

Chacun des millésimes réinvente en fait une exception. Une exception qu’il appartient au seul Chef de Cave de déclarer comme telle. Si une récolte ne répond pas aux critères de Dom Pérignon, il n’y aura pas de millésime cette année-là. Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur, mais d’une vision esthétique.

Comme pour n’importe quelle discipline artistique, l’ennemi est la répétition. Chaque millésime correspond à un engagement, à un dépassement, à une prise de risque.

Plus qu’une étiquette, le champagne Dom Pérignon relève de l’idéal. Ainsi le champagne Dom Pérignon ne peut pleinement s’accomplir qu’en transcendant les obstacles. Un idéal que le chef de cave Richard Geoffroy refusait déjà de négocier, à l’instar de son successeur depuis le 1er Janvier 2019, Vincent Chaperon. « Tout ça est entre de bonnes mains » résumait alors Richard Geoffroy.

Ce qui fait de ce champagne une icône populaire, adorée de tous, c’est qu’il résulte de l’exact point de tension entre l’équilibre d’un style intemporel et des qualités propres à une année.

En bouche, le Dom Pérignon apporte une sensation unique — l’association de légèreté, de richesse aérienne et de souplesse qui, de la première impression jusqu’au dernier arôme, ravie et délecte les palais.

Le nez attire, complexe et subtile avec ses notes grillées, avec ses touches minérales et iodées.

L’esprit bénédictin, strict et profond, semble bien imprégner les valeurs de la maison Dom Pérignon. Son ambition? Réinventer en permanence l’exceptionnel.

Autant de voyages donc à travers lesquels l’univers de Dom Pérignon ouvre et transporte. Si nombre de rappeurs le chantent aujourd’hui, si les collaborations avec Jeff Koons et David Lynch lui donnent une aura particulière… Ce sont encore les mots de Paul Moran qui résume le mieux l’effet Dom Pérignon. « Un verre de Dom Pérignon (…) et je me laisse glisser dans l’éternité. » Ce, depuis plus de trois siècles.


L’Evidence Moët & Chandon

20180705cpmoetchandonroses1.002.png

Bien qu’elle fut fondée en 1743, la maison Moët & Chandon règne aujourd’hui sur l’art du champagne. Grâce à un savoir-faire hors du commun qui mêle avec style trois célèbres cépages champenois, Moët & Chandon propos des champagnes élégants, puissants et savoureux. Et pour accompagner les belles soirées d’été, la maison introduit deux vins aux arômes frais et fruités — les Moët Impérial Rosé et Moët Ice Impérial Rosé. 

Nés d’un assemblage inédit de l’intensité du Pinot Noir, la rondeur du Pinot Meunier et l’élégance du Chardonnay, ces champagnes portent au palet un style unique et éminemment raffiné! Le Moët Impérial Rosé est d’ailleurs l’expression la plus spontanée de Moët & Chandon — un bubbly qui intègre toute la richesse et la complexité des terroirs et des vendanges de Champagne.

Le Moët Ice Impérial Rosé, lui, démontre le goût prononcé de la maison pour l’innovation. Oui, le Moët Ice Impérial Rosé est ce champagne d’exception; le premier champagne rosé spécialement composé pour être dégusté sur un lit de glace… Deux champagnes divins à découvrir dès à présent! 

L’Été en Terr’Ice par Moët & Chandon

moet.jpg

Le champagne Moët & Chandon a acquis tout au long de ses trois siècles d’existence une reconnaissance universelle ; avec audace et élégance, la maison française a ancré la dégustation du champagne autour des valeurs de partage. Au XVIIIe siècle déjà, la formule du champagne et des Grands Millésimes se fige : depuis toujours, le mythique Moët Imperial assemble Pinot Noir, Pinot Meunier et Chardonnay. Sa singularité, le champagne l’obtient notamment grâce à une oenologie précise, adaptative et peu interventionniste. Ainsi, c’est la diversité naturelle des cépages, des terroirs et des années qui ancrent les nuances infinies de ce champagne hautement désirable.

En 2010, la maison qui a initié à l’international la pyramide de champagne innove une fois de plus en introduisant le Moët Ice Impérial, premier champagne à boire sur son lit de glaçons. D’une fraîcheur idéale pour accompagner les soirées estivales, le Moët Ice Impérial dévoile ainsi une robe lumineuse qui, au contact des glaçons, laisse échapper une intensité fruitée si particulière qu’elle a rapidement su conquérir les palets les plus exigeants. « Pour tout autre champagne, l’adjonction de glace produirait un déséquilibre. Or l’innovation qui a présidé à la conception de Moët Ice Impérial, devenue la marque de fabrique, permet de n’atteindre l’équilibre parfait que s’il est servi sur glace » précise le chef de cave Benoît Gouez.

Aujourd’hui, et ce jusqu’à Septembre prochain, le Moët Ice Impérial se déguste sur les terrasses les plus courues de l’hexagone. « Un été en Terr’Ice » s’ouvre ainsi sur des saveurs originales ; en Blanc ou en Rosé, ce vin spécialement élaboré pour être servi exclusivement avec des glaçons dévoile une nature un brin plus luxueuse. Dans un décor tout blanc – à l’image de la bouteille Moët Ice – la Terr’Ice invite à la détente et à la délectation avec ses fauteuils en forme d’oeuf… Dans cette atmosphère finalement très luxueuse, c’est une dégustation des plus simples qui s’offre au public : un verre à Cabernet et 3 glaçons, rien de plus ! De Paris, en passant par les cités balnéaires de la côte Basque, les Sables d’Olonne ou encore Monaco, c’est au Trianon de Versailles, dans Les Jardins du Marais à Paris, au Baoli Beach de Cannes, à la Terrasse l’O2 de Deauville et à L’Abbaye de la Celle en Provence que les amateurs pourront notamment profiter d’un concept encore inédit.

Le Moët Rosé Impérial Collection 2015

mc_roseu_coffret_rp_fermeuhd_last.jpg

Une élégante cravate noire vient enserrer les bouteilles depuis 1886 ; la maison Moët & Chandon a un chic sans pareil pour capturer son champagne millésimé. Cette année encore, ou plutôt, mieux encore cette année, le champagne rosé iconique de la maison intègre toute la diversité des cépages, toute la richesse des terroirs et des vendanges de Champagne, pour révéler dans son intégralité un vin puissant et saisissant. Au palais, son arôme fruité est intense, et le palais flamboie quand un bouquet vif de petits fruits rouges d’été (fraise, framboise, groseille) s’élève au contact de nuances florales (rose, aubépine) et d’une pointe poivrée. Vivant et généreux, Moët Rosé Impérial s’amuse aussi à émerveiller l’iris par sa couleur radieuse, et sa grâce évidente.

Cette année c’est un support audacieux qui accueille et sublime deux pomponnes pour un rituel de service dans le pur style Moët & Chandon. Un coffret aux angles arrondis qui s’ouvre délicatement pour laisser entrevoir le précieux flacon de Moët Rosé Impérial à l’intérieur. Proposé en édition limitée, le coffret lègue une nouvelle façon de déguster le champagne. A deux, en famille ou entre amis, il s’apprécie immédiatement, et se partage comme une évidence. Et, si l’on pense à donner le baiser de l’amour pour la Saint-Valentin, le Moët Rosé Impérial Collection 2015 peut, par exemple, aider en se faisant le mets parfait pour accompagner un carpaccio de bœuf à l’huile d’olive – poivre au moulin – ou des filets de rouget poêlés, doté d’une émulsion de coriandre.

So Bubbly par Moët et Chandon

moet-bath.jpg

Tous les ans, Moët et Chandon propose des coffrets pour parer les tables des festivités. Ici, c’est un coffret dans les tons dorés, chers à la maison. So Bubbly Bag comporte une bouteille de champagne dans un sac transparent ainsi que quelques billes en plastique dorées réfrigérantes. Un joli cadeau à offrir à la température idéale, qui séduira autant les papilles que les pupilles.

Avec le Jéroboam, six coupes dorées sont offertes afin de déguster ce champagne, belle union de différentes variétés de pinot et de chardonnay, dans une jolie verrerie. Entre deux coupes, telle une déesse plongeant dans son bain à bulles, la bouteille trouve sa place dans un sublime écrin. Les pieds dorés du So Bubbly Bath feront briller avec éclat les tables les plus chanceuses de la saison, car attention, c’est une édition proposée en quantité limitée.

Moët & Chandon Champagne : Une Alliance de L’Excellence

real_moet.jpg.jpg
Afin de marier artisanat, innovation et créativité, la maison a fait appel à Yannick Alléno, 3 étoiles au Michelin, pour parfaire un parcours gustatif. L’idée n’est plus de composer les mets et d’associer le vin à ceux-ci mais au contraire, de faire du champagne l’inspiration culinaire nécessaire au chef. Pour lancer ce partenariat, l’audacieux chef étoilé offre une série de recettes, du débutant à l’expert, à découvrir en ligne afin donner une mise en bouche de l’événement incontournable de cette rencontre.
« Je veux signer un nouvel art de vivre, un art de vivre qui restaure les codes intemporels, qui leur donne un nouveau lustre, un nouvel éclat, une nouvelle saveur. » Yannick Alléno, dans le plus grand respect de la noblesse de la tradition et de siècles de savoir-faire unis au souci constant de l’innovation présentera « Le & » du 9 juin au 9 juillet 2014 à L’Orangerie, propriété privée du domaine Moët & Chandon à Épernay, en compagnie du chef des caves Moët & Chandon, Benoît Gouez. Cette expérience gustative à quatre mains sera séquencée en quatre temps forts autour des quatre classiques de la maison. Le Moët Impérial débute cette mise en scène autour d’un comptoir salin ; le chemin se poursuit avec le Millésime 2006 associé au Grand Vintage Collection 1985 qui se dévoilera dans une cuisine ouverte Molteni spécialement conçue pour l’occasion. Le Moët & Chandon Grand Vintage 1999 amènera ensuite au point d’orgue de cet orchestration : le Moët Impérial dans une apothéose de notes sucrées. En somme, cette série d’accords dorés associés à des mets aux saveurs originales et subtilement choisies ne peut que surprendre l’appétit des plus grands amateurs comme des plus fins connaisseurs.