La Maison Dior En Campagne Pour Le Printemps/Eté 2020

Cette saison, Dior met au coeur de sa narration la passion de Monsieur pour les fleurs et les jardins bucoliques — une passion qu’il partageait avec sa soeur, Catherine Dior.

Les Fleurs Et La Famille Dior

La passion du beau est souvent un héritage familial. A cela, l’amour de Christian Dior pour les fleurs, et principalement les roses, lui vient de sa mère. Sa mère qui, dans la villa de Granville, avait aménagé une roseraie où Christian et sa soeur Catherine aimait à passer du temps.

Souvenir ineffable et surtout ancré dans la mémoire de Dior, plus tard, Monsieur en fera la ligne de sa révolution — oui, le New Look est avant tout la ligne corolle. La femme-fleurs, en somme. Magistralement incarné dans le parfum Miss Dior , ainsi nommé pour Mademoiselle Catherine.

La Campagne Dior Printemps/Eté 2020

Alors, pour narrer la collection Dior Printemps/Eté 2020 inspirée par cet amour familial pour les fleurs, Maria Grazia Chuiri poursuit la filiation autour d’un mini-film poétique et bucolique.

Le make-up est tout autant une ode à la nature et au naturel  —  une mise en beauté délicate signée de Peter Philips, directeur de la création maquillage Dior.

Les femmes Dior évoluent ainsi dans une atmosphère éthérée et aérienne — un univers végétal où l’élégance du raphia se mêle aux imprimés floraux qui viennent habiller les icônes. Les sacs 30 Montaigne,  le Saddle ou encore le nouveau Lady D-Lite… Voici une ode à la beauté Dior !

Retour d’une Icône : Le Sac Saddle Dior Automne/Hiver 2018/19

dior_saddle_fall_winter_2018_2019_icon_icon_sebastien_girard.jpg

C’est lors de la collection prêt-à-porter du Printemps/Eté 2000 que John Galliano, alors directeur artistique de la maison, introduit un nouvel élément du vestiaire Dior. Le sac Saddle est inspiré du profil d’une selle de cheval – et l’objet devient celui du désir lorsqu’il est vu aux bras de Beyoncé et Carrie Bradshow dans Sex and the City. Immédiatement, la pièce devient iconique. Pour l’Automne/Hiver 2018/19, Maria Grazia Chiuri réintroduit ainsi le Saddle autour de deux formats tout en cuir. Ici réinterprété dans un format plus petit et porté en bandoulière dans le dos, le Saddle gagne en pertinence lorsqu’il s’accoquine du mythique logo Dior en noir et blanc…

Ainsi coupé dans une toile oblique ou orné de neuf pièces de broderies, toutes finement perlées, entièrement réalisées à la main dans des teintes vives et contrastées, le sac Saddle version Automne/Hiver 2018/19 promet de faire des émules… Porté du bout des doigts ou glissé sous le bras, le Saddle est en effet la pièce idéale pour les femmes d’aujourd’hui – actives et loin de vouloir s’embarrasser, voici une nouvelle façon d’étoffer le propos féministe de la maison Dior.

Touche ultime d’une sophistication toute engagée, les nouvelles versions du sac Saddle référencent ainsi les éléments clés du vestiaire de Mai 68 – une révolution culturelle, politique et sociale qui a su mettre en avant la broderie, le point de croix et surtout l’artisanat. Et là encore, l’objet du désir de l’Automne/Hiver 2018/19 parvient à honorer l’héritage de la mode, tout en célébrant celui de la maison du 30 de l’Avenue Montaigne.