Moët & Chandon Fête ses 270 Ans

img-moetchandon120anniversarygettyatmospherejpg_123534233058.jpg_carousel_parties.jpg

Le champagne Moët & Chandon a acquis tout au long de ses presque trois siècles d’existence une reconnaissance universelle ; avec audace et élégance, la maison française forge son intérêt autour du partage et, très vite, apostrophe le monde avec un vin effervescent dont le Wine Credo ravit par son innovation, et sa justesse gustative. Au XVIIIe siècle déjà, la formule du champagne et des Grands Millésimes se fige : depuis toujours, le mythique Moët Imperial assemble Pinot Noir, Pinot Meunier et, Chardonnay. Voilà ce qui fait de lui un champagne complet : du Pinot Noir pour sa structure et son intensité, le Pinot Meunier pour sa rondeur et son charnu, et enfin le Chardonnay, pour son acidité, sa fraîcheur et son élégance. La singularité, le nectar l’obtient d’une oenologie précise, adaptative et peu interventionniste. Ainsi, c’est la diversité naturelle des cépages, des terroirs et des années, que cherche avant tout le vignoble. Le résultat : un champagne aux nuances infinies.

Et justement, la maison qui a initié à l’international la fameuse pyramide de champagne, démontre son savoir-faire historique en matière d’art de recevoir au Chelsea Piers. Poter & Chabot, traiteur officiel de l’événement, a pu ravir les convives en confectionnant une pièce maîtresse toute en surprise ; l’exigence d’un style qui se reflète dans un gâteau nommé Centuries of Success and Glamour Cake by Moët & Chandon ; dévoilé sous la forme d’une magistrale pyramide couronnée d’une statue de la liberté. Une oeuvre gastronomique ceinte à chaque étage de mini-bouteilles de Moët Impérial, spectacle de l’évidence du durable. Fondée en 1943, la maison semble, pour demain, toujours en quête de qualité pour mieux épouser « chaque palais à chaque occasion ». Un travail à la fois authentique et contemporain, appariant, chaque saison, la tradition des savoir-faire à la modernité accomplie. Un champagne, un modèle de l’art de vivre à la Française. 

Dom Pérignon et Jeff Koons pour le Meilleur

2_jeff_koons_dom_perignon_rose_raphael_gianelli_meriano_0.png

Avant, Jeff Koons était courtier en matières premières, à Wall Street. Lorsqu’il se lance dans l’art, c’est avec l’idée de le voir comme le vecteur privilégié de merchandising. C’est donc tout naturellement qu’il collabore avec le Château Mouton Rothschild lorsque celui-ci lui demande d’imaginer l’étiquette de son millésime 2010. Son travail, Jeff Koons ne le réalise pas seul. C’est dans son atelier de New-yorkais qu’il impulse et fait exécuter ses idées par près de cent assistants. Son art est considéré comme emblématique de la fin du XXe siècle. Son art est à la croisée du ready-made Duchampien, du pop art, de l’art d’Arman consistant à accumuler un même objet jusqu’à le désubstantialiser et de celui des gargantuesques objets du quotidien de Claes Oldenburg. Ce que Koons cherche à comprendre, c’est comment et pourquoi des produits de consommation peuvent être sublimés, magnifiés, voire glorifiés.

Chef de file de l’art pop kitsch, l’artiste tout à la fois familier de la photographie, de la sculpture, de la peinture et de la mise à disposition, a eu carte blanche pour imaginer l’habillage entier de la bouteille du luxueux champagne. Et cette fois, c’est dans l’histoire de l’art qu’il plonge sa méditation puisqu’il emprunte les courbes voluptueuses et plus qu’avantageuses de sa sculpture à une figurine en calcaire haute d’à peine 11 cm et vieille de plus de 24 000 ans. Découverte en 2008 en Autriche, la statuette fut baptisée La Vénus de Willendorf. Ainsi par ses ballons, Jeff Koons reprend une création faisant partie de sa série “Antiquité“, débutée en 2008 :  »la Vénus au Ballon ».

Reproduite en une version réduite en résine rose réfléchissant, cette nouvelle idole post-moderniste protège en ses courbes une bouteille de Dom Pérignon qui vient s’encastrer dans un intérieur en daim. Le champagne Dom Pérignon, lui, délivre avec une délectable habitude ses notes de violette, de vanille et de goyaves. Numérotée à 650 exemplaires, pour un prix de 15000€, la sculpture fut dévoilée en avant-première à New York. Pour ce prix là, c’est la bouteille, le coffret et la statue – oeuvre d’un des artistes les plus précieux de notre époque.

La Malle Dégustation Moët Ice Impérial

moet_bar.jpg

 

Moët & Chandon est reconnue comme étant la maison qui a fait découvrir le champagne au monde, imposant les plus nobles traditions en la matière. Mais, loin de se reposer sur sa seule renommée, cette maison vieille de près de trois siècles innove et surprend. Ce champagne, commercialisé uniquement l’été, propose une nouvelle façon de déguster du champagne, idéalement sur la plage ou au bord de la piscine. En effet, sa fraicheur et l’ajout d’une touche de fruits rouges frais conviennent parfaitement à la saison estivale. 

Pour abriter et, à l’occasion, transporter ce champagne d’exception Moët & Chandon propose une sorte de coffre-fort pouvant abriter 20 bouteilles, 24 verres – des Cabernets, obligatoires pour bien le déguster – et, bien sûr 4 seaux à glace que l’on pourra remplir de glaçons frais grâce à un système réfrigéré. S’il est disponible à la vente pour la somme de 8500€, une location de 3 heures est possible accompagnée des services d’un maitre d’hôtel au mois d’août à Saint-Tropez. Certains diront que l’ajout de glace dilue le goût et la force de ce champagne. Mais, une chose est sûre : la sortie de cette malle d’exception est l’occasion pour tester ce champagne rafraichissant et unique.

Dom Pérignon par David Lynch

50ad0bd952c7a.jpg

Paul Morand l’avait compris : « Un verre de Dom Pérignon et je me laisse glisser dans l’éternité ».

C’est ce voyage vers l’éternité qu’illustre le nouveau co-branding de Dom Pérignon avec David Lynch. On avait eu Andy Warhol, plus récemment Karl Lagerfeld et c’est au tour du cinéaste aux multiples talents de mettre en exergue l’identité forte du Dom Pérignon.

L’ambassadeur de l’art de vivre à la française et du glamour n’a pas choisi David Lynch par hasard. L’univers Lynch allie atmosphères oniriques et envoûtantes à une beauté mystérieuse défiant les normes. D’après lui, « La créativité doit exprimer la nature profonde d’une chose ». Telle est l’essence même du Dom Pérignon,une création envoûtante dont le mystère réside dans les profondeurs gustatives.

La collaboration avec David Lynch met en lumière le Dom Pérignon Vintage 2003 et le Dom Pérignon Rosé Vintage 2000. Ces deux cuvées de prestige sont au champagne ce que la Haute Couture est à la mode.

« The power of creation » est l’appellation de ce mariage entre les deux maîtres de l’excellence.

David Lynch entreprend un tir expérimental en éclairant l’emblème de la Maison par le biais d’étincelles, de flammes et de lasers phosphorescents pour retranscrire l’éternité sans limite du spiritueux. Ces halos de lumières créent une intimité charnelle et recluse, qui emmène le dégustateur du Dom Pérignon dans les abîmes fruitées et fumées de ses millésimes.

Krug Rosé, L’audace de l’Excellence

krug_img.jpg

Créée en 1843 par Johann Joseph Krug, qui a instillé la dynamique de ce champagne, la maison Krug s’est imposée comme leader sur le secteur. La participation à l’Exposition Universelle de 1900 de KRUG lui a permis de se positionner parmi les plus grandes maisons de Champagne, d’autant plus qu’elle en a gagné le Premier Prix. Vendue à Rémy Martin dans les années 70, elle passe dans le giron de LVMH en 1999, mais garde néanmoins les techniques de vinification propres à Krug. Le respect draconien – même après 6 générations – des règles permet l’élaboration de ces œuvres d’art. Le champagne Krug est en effet né de la volonté de créer un champagne au goût extraordinaire et consistant, qui n’existait pas à l’époque. Pour définir le style Krug l’actuel directeur Olivier Krug affirme qu’il « rappelle toutes les caractéristiques d’un grand vin, c’est riche en arômes, c’est complexe, c’est long, c’est profond »Ainsi, ce champagne – équilibre entre la force d’un grand vin et la beauté d’un grand champagne – se marie naturellement avec les cuisines les plus raffinées.

C’est dans la lignée du renommé Krug Grande Cuvée que s’inscrit le Krug Rosé, avec l’ambition toujours renouvelée de transcender la notion de millésime. Il réussit le défi d’être à la fois délicat et subtil, tout en offrant une palette aromatique inédite par sa profondeur. Une sélection exigeante des vins de trois cépages différents, issus de plusieurs récoltes et d’un Pinot noir macéré en conservant les peaux lui confère une couleur et une texture uniques pour un champagne rosé. L’excellence de ce champagne est due au respect de « piliers » définis par la maison. On pourrait citer la sélection très minutieuse des raisins, mais également la vinification particulière dans des petits fûts de chêne traditionnels et très anciens qui permettent un échange mystérieux entre vin et oxygène. Mais, c’est l’assemblage – de crus, de millésimes, de terroirs – qui donne la valeur ajoutée au champagne Krug et lui permet de ne pas se cantonner dans un millésime ou une spécialité puisque sa Grande Cuvée n’est pas datée.

Le Krug Rosé s’inscrit dans ce savoir-faire qui lui permet d’exprimer sa différence, son exception. Qualités qui se traduisent par des bulles fines et régulières et par une robe cuivrée exceptionnelle. Krug ne commercialisant ses champagnes que cinq ans après la mise en bouteille, ce Rosé est prêt à déguster, seul ou pour accompagner des plats épicés, un dessert ou les repas de fêtes des vacances de Noël qui approchent doucement. Nul doute que la fraîcheur, la finesse et le caractère de ce champagne raviront les Krug Lovers – des personnes vouant un culte à la maison – et les autres amateurs de champagne. Et pour ceux qui n’auraient jamais eu la chance de déguster un champagne Krug, le premier verre pourrait bien être une « révélation » pour reprendre les mots d’Olivier Krug, tant son style tout en richesse, élégance et intensité marque et ravit l’amateur.

Moët Ice Impérial

posts-46.jpg

Trois ans après la sortie de son détonnant Moët Ice, la Maison d’Epernay nous gratifie d’une somptueuse malle de dégustation entièrement consacrée à ce champagne conçu pour être dégusté avec des glaçons.

 Moët & Chandon est reconnue comme étant la maison qui a fait découvrir le champagne au monde, imposant les plus nobles traditions en la matière. Mais, loin de se reposer sur sa seule renommée, cette maison vieille de près de trois siècles innove et surprend. Ce champagne, commercialisé uniquement l’été, propose une nouvelle façon de déguster du champagne, idéalement sur la plage ou au bord de la piscine. En effet, sa fraicheur et l’ajout d’une touche de fruits rouges frais conviennent parfaitement à la saison estivale. 

Pour abriter et, à l’occasion, transporter ce champagne d’exception Moet & Chandon propose une sorte de coffre-fort pouvant abriter 20 bouteilles, 24 verres – des Cabernets, obligatoires pour bien le déguster – et, bien sûr 4 seaux à glace que l’on pourra remplir de glaçons frais grâce à un système réfrigéré. S’il est disponible à la vente pour la somme de 8500€, une location de 3 heures est possible accompagnée des services d’un maitre hôtel du 15 juin ou 15 juillet à Paris puis jusqu’au 15 août à Saint-Tropez. Certains diront que l’ajout de glace dilue le goût et la force de ce champagne. Mais, une chose est sûre : la sortie de cette malle d’exception est l’occasion pour tester ce champagne rafraichissant et, pourquoi pas, s’offrir de quoi le stocker…