Masters d’Augusta, Mythique Tournoi De Golf

Alors que s’ouvre aujourd’hui le tournoi de golf le plus iconique au monde, retour sur l’histoire d’un circuit légendaire qui a vu naître plus d’une légendes du golf !

Le Masters d’Augusta, Une Histoire d’Icônes

Aussi appelé le Tournoi des Maîtres, les greens hypnotisants du Masters d’Augusta (Georgie, USA) ont en effet servit d’écrin à l’éclosion des plus grands talents de ce sport ô combien swinguant…

Un Circuit Iconique Où S’écrit La Légende du Golf

Si cette édition 2020 du tournoi d’Augusta est riche en premières — c’est bien dans une filiation elle même riche en légendes que vient s’inscrire cette 84ème édition.

Il faut dire que depuis sa fondation en 1934, le Masters d’Augusta veille à ses traditions. Et celui qui compte comme le plus illustre des quatre tournois annuels qui composent le Grand Chelem dans le golf professionnel masculin mondial, a de quoi tisser une compétition de très haute volée.

A commencer par son tracé — imaginé par l’architecte Alister MacKenzie, celui-ci n’a connu que peu de modifications jusqu’à nos jours. La première édition, déjà orchestrée autour de l’idée de prestige par celui qui en impulsa l’idée, le célèbre golfeur Bobby Jones… La première édition donc était déjà jouée des trous 10 à 18 actuels (pour les neuf trous de l’aller) et des trous 1 à 9 actuels (pour les neuf trous du retour). C’est en 1935, un an après cette première édition qui déjà attirait à elle le gratin de la société, que fut décrété l’inversement à titre définitif du circuit — c’est là sa disposition actuelle.

Autre tradition définitivement ancrée dans l’histoire de ce circuit à nul autre pareil: la récompense. Une mythique veste verte, dont l’histoire se dévoile, elle, par ici.

Mais voilà, si le Masters d’Augusta jouit d’une telle réputation à l’internationale, c’est que ses greens pardonnent peu d’erreurs. L’herbe y est en effet taillée au cordeau — lisses et rapides, ses greens vallonnées offrent, chaque année, le spectacle des plus hallucinants coups de golf de tous les temps !

Et ce mythique tracé n’est pas étranger à l’avènement des plus grands noms de ce sport chic au possible.

Les Champions de Golf Nés à Augusta

C’est d’ailleurs à cela que l’on reconnait le panache d’un circuit de golf — sa capacité à engendrer les champions les plus adroits. A commencer par un trio. Un trio d’Américains: Arnold Palmer, Gary Player et le légendaire Jack Nicklaus.

Ils ont tous les trois dominé le Masters d’Augusta, des années 1960 jusqu’à 1978. Et chaque fois, la victoire s’est faite sur un coup devenu allégorique de ce sport où tout peut changer d’un swing !

En 1958 et 1960, mais aussi en 1962 et 1964, c’est par exemple Arnold Palmer qui rafle la victoire d’un coup, alors même qu’il est dominé… Comment? Palmer connaît bien l’enchevêtrement de ce circuit très spécial et, en réalisant deux birdies de haute volée, va s’imposer devant la stupéfaction d’un public conquis !

L’autre grand nom de ce circuit n’est autre que Jack Nicklaus. Véritable légende vivante du golf, il fut l’un des plus mordants adversaires d’Arnold Palmer. Et lui aussi a largement contribué à faire du Masters d’Augusta un spectacle éminemment saisissant — en 1963, Nicklaus raflait ainsi la victoire à Tony Lema… En un seul coup !

Mais voilà, à l’aube des années 2000, c’est Tiger Wood qui, du haut de ses 21 ans, va chambouler la hiérarchie du Masters d’Augusta. En 1997, il va non seulement remporter la tant disputée veste verte, mais il va surtout chambouler les records établis. Plus de 30 ans avant lui !

En remportant l’édition de 1997 avec douze coups d’avance sur le second, il renverse le record du tournoi sur quatre jours. En 1998, il remporte une nouvelle fois le Masters, devenant le troisième joueur de l’histoire à remporter le tournoi deux années de suite.

C’est d’autant plus légendaire que champion, Tiger Wood l’est devenu à Augusta en 1997, pour le redevenir en 2005. Cette fois, en 2020, il est favoris car tenant du titre mais le coriace Jon Rahm, numéro 2 mondial, a prouvé son talent lors d’un coup stupéfiant le mardi 10 novembre .

Jon Rahm célébrant son coup le 10 novembre 2020

Un coup qui, au 16, respectait la tradition du ‘skip’ — tradition propre à ce tournoi qui veut que les golfeurs fassent d’abord ricocher leur balle sur l’étang jouxtant le green par 3 fois… La balle de Jon Rahm a ainsi caressé l’étang avec de terminer son bond directement dans le trou visé !

C’est dire l’engouement autour de cette édition 2020.

L’Edition 2020 du Masters d’Augusta

Habituellement réservé au public très restreint qui se passe le sésame pour le Tournoi des Maîtres de génération en génération… Assister au tournoi en 2020 s’avère tout bonnement impossible. En cela, cette 84ème édition s’avèrera spéciale à bien des égards.

La compétition se déroulera ainsi jusqu’au dimanche 15 novembre C’est d’ailleurs la première fois de l’histoire du tournoi que celui-ci se déroulera plus tard que le 15 avril — dans cette atmosphère d’automne, le circuit Augusta révèle ainsi des teintes des plus captivantes. De quoi ajouter à son aura de légende…

Justement, jouée en partie sur un gazon différent, moins ras que l’herbe habituelle d’avril, cette édition verra ainsi les 94 joueurs les plus talentueux du circuit s’affronter sur un rythme un brin différent.

A ce propos, c’est encore le golfeur Webb Simpson qui l’explique le mieux: « En avril, on a des lies propices à donner de l’effet et d’autres, non. Cette semaine, cela sera juste un peu plus neutre. Il sera plus dur de donner du spin avec le gazon Bermuda qui se coince entre la balle et le club, mais je pense que les zones d’approches sont vraiment régulières. Les approches en dehors du green sont un peu plus délicates cette année, je trouve, et j’ai donc tenté tous les types de coups possibles. J’ai essayé l’hybride, l’approche roulée au lob wedge, le putter. Cela dépend du trou, de l’endroit où vous vous trouvez. »

Avec tout le chic qui attrait au golf, cette édition aura en effet de quoi ravir les passionnées et esthètes du monde entier —  un chic d’autant plus révélateur de la dextérité technique de ces joueurs qu’il est sponsorisé, entre autres, par la maison Rolex et Mercedes-Benz.

Partager