Le Sofitel Quiberon, Oeuvrer Au Bien-Être Total

Un centre de thalasso initié par un sportif en convalescence dans les années 60 — le Sofitel Quiberon figure aujourd’hui une oeuvre hôtelière dédiée au bien-être total.

 Sofitel Quiberon, 5 Etoiles Pour Le Bien Vivre

L’histoire du Sofitel Quiberon est intrinsèquement liée à celle d’un champion frappé par le (mauvais) sort — le champion de cycliste Louison Bobet. Connu pour être le premier coureur à décrocher, trois fois consécutives entre 1953 et 1955, la première place du Tour de France, il est celui par lequel Quiberon va lier son destin à la thalassothérapie. Et celui par qui la thalassothérapie va gagner à être pratiquée !

Car voilà, un jour de 1961, Louison Bobet est frappé par le sort — un accident de voiture contraint celui que Roland Barthes qualifiait de « héros prométhéen » à stopper net sa carrière. Double fractures du fémur et de la cheville… Le constat est sans appel; Louison Bobet doit se concentrer sur sa convalescence.

Durant deux semaines, il suit les soins prodigués par le docteur René Bagot, à Roscoff. Et c’est là que le destin va encore frapper.

Car Louison Bobet fait des progrès monstres — il se remet vite, très vite. Et le champion en est persuadé: c’est à l’eau de mer et son utilisation thérapeutique qu’il le doit !

Il se jette alors avec cette même passion et même détermination dans la nouvelle aventure de sa vie: la thalassothérapie. Il fonde l’Institut de Thalassothérapie de Quiberon en mai 1964; contribuant, par sa popularité, à démocratiser la vogue de la thalasso.

Mais pour Louison Bobet, c’est bien plus qu’une simple mode — c’est une nouvelle façon de comprendre, entendre et satisfaire aux besoins du corps.

Il ouvre alors, coup sur coup, le Sofitel Thalassa en 1965, et, quelques années après, un hôtel qui lui est adjacent, le Sofitel Diététique.

S’appuyant sur l’aide du médecin Lorientais Raymond Denniel, Louison Bobet va orchestrer une solution inédite et complète destinée au bien-être — autant physique que celui qui chuchote le repos aux cinq sens…

55 ans après, ce qui avait commencé comme des séjours prescrits par des médecins tient lieu de bulle de plaisir à absolument découvrir.

Il faut dire que sa localisation à Quiberon a de quoi faire taire toutes sortes d’agitations — physique ou mentale ! Car Quiberon, on le sait, parce qu’elle est située à la pointe de la Côte Sauvage, berce l’âme de sa beauté naturelle… A quoi tient cette beauté? Elle se dévoile ici.

Ceux curieux de l’effet Quiberon peuvent le voir sublimer dans le film ‘Trois jours à Quiberon’ — l’oeuvre de Emily Atef qui retrace l’un des nombreux séjours de l’icône Romy Scheinder à Quiberon. Elle venait y chercher la relaxation que procure l’air marin, et un bien-être qui peut ici devenir total.

Le Sofitel Quiberon, Oeuvre d’Un Bien-Être Total

Car voilà bien ce qui différencie l’offre du Sofitel Quiberon — deux hôtels 5 étoiles pensés en parfaite communion avec la nature environnante, afin de servir la communion même du corps et de l’âme. D’un côté le Sofitel Thalassa, de l’autre le Sofitel Diététique !

Baignant ainsi dans la lumière quasi-irréelle qu’offre cette presqu’île de Quiberon, que l’on croirait perdue au bout du monde, les hôtels Sofitel et l’Institut de Thalassothérapie & Bien-être ont tout pour concourir au kief absolu !

Ce que vise le plus ancien resort thalasso de France, comme le dit le directeur du Sofitel Quiberon Bart van Cauwelaert: « Plus que tout : l’importance de prendre soin de soi ! A l’heure actuelle, il est essentiel de s’offrir des moments de repos où l’on prend du recul par rapport au quotidien. Que ce soit avec nos 6000 m² de centre de bien-être ou au travers de nos cures d’amincissement, l’objectif est toujours de permettre à chacun de se ressourcer. »

Pour se faire, le Sofitel Thalassa dispose d’équipements qui font irrémédiablement valser l’esprit — un jacuzzi planté à l’extérieur, sur les dunes de sables fins, face à la splendeur de l’océan Atlantique… Une piscine d’eau de mer chauffée de 25m, un parcours marin, sauna, hammams…

Mieux, parce que le Sofitel Thalassa fut précurseur en la matière sous l’impulsion de Louison Bobet, il ne se laisse dépasser par son époque. On retrouve ainsi tout ce qui fait de la thalasso une science vivante et vivifiante — yoga, sophrologie, machine AlterG, mais aussi la puissance des jets à très forte pression dans un bain d’eau de mer, dits Kib’Dren…

Autant d’installations berçant le corps sans oublier l’imaginaire, puisqu’elles se dressent face à la magnificence de l’océan.

Le Chef William Lamotte

Côté diététique, on renoue avec l’essentiel, magnifié au Sofitel Quiberon Diététique. Des cures d’amincissement orchestrées par des nutritionnistes et des coachs sportifs — un menu concocté par le Chef William Lamotte, autour de plats riches en saveurs iodées !

LANGOUSTINES SUR GALET

Poissons, fruits de mer, algues, herbes aromatiques du Jardin du Sofitel Quiberon, pour lui, sa créativité est inspirée par le produit.

Sa gastronomie sans excès puise dans les délices qu’offrent la situation privilégiée de Quiberon. Sa carte, elle, déploie l’évidence: bien manger, bien vivre signifie toute autre chose à l’heure où l’excès est une question d’ingrédients parasites.

HOMARD BRETON, CONCOMBRE & AGRUMES

Justement, en parlant de perturbations éculées… Les icônes du cinéma y trouvent depuis longtemps le lieu idéal à leur déconnexion. On raconte ainsi comment Simone Signoret et Yves Montand, Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni, Gregory Peck, Lino Ventura ont fait le voyage pour atteindre ce lieu hors du temps qu’est le Sofitel de Quiberon.

Et l’on raconte aussi comment, un jour, Gérard Depardieu s’est pris à taquiner le personnel — demandant, non sans ironie, s’il était possible de déposer son avion sur une piste de 3 km à Quiberon. Lors même que l’aérodrome de Quiberon ne fait que 800 m.

Amusé et amusant de voir comment un lieu peut ainsi insuffler au corps et à l’âme tant de sincérité !