Le Matelassé Chanel, Une Signature Chic

Et iconique ! Le matelassé Chanel démontre une nouvelle fois la force de création de Gabrielle Chanel — là encore, c’est son oeil d’esthète qui sut capter le potentiel d’élégance d’une veste de palefrenier.

Les Courses Hippiques Et Le Matelassé Chanel

Si le matelassé apparaît pour la première fois sur le mythique sac 2.55, Coco Chanel l’avait sûrement en tête depuis longtemps déjà. Son grand amour, Boy Capel, étant joueur de polo, Coco a longtemps côtoyé les hippodromes. C’est peut être là qu’elle remarqua la veste typique des palefreniers — une veste matelassée.

Comme ce fut le cas pour la petite veste noire, observée sur le liftier d’un hôtel de Salzbourg, Coco a une nouvelle fois élevé l’ordinaire au rang d’objet de luxe.

Ainsi en 1955, le matelassé entre dans le répertoire de la maison Chanel. Une fois cousu, le motif conférant un volume et une solidité exemplaires, Chanel décide d’en faire un sac.

Indéformable grâce à ses coutures entrecroisées, le matelassé offre à Chanel le loisir d’utiliser ses matières de prédilection — le jersey et le tweed en tête !

Dès lors, c’est une machine spécialement conçue qui le réalise — une machine si perfectionnée pour le seul matelassé, qu’elle constitue un secret absolu. Seuls les ateliers Chanel en possèdent.

Et Karl Lagerfeld en démontre tout le panache dans la collection 1991, la première à réintégrer le matelassé sous une forme allurée !

Le Matelassé, Sceau Chic Et Graphique

Le domaine des cosmétiques n’y échappe pas. Les iconiques palettes d’ombres à paupières se capitonnent, pour un rendu esthétique qui respecte à la perfection l’élégance et les codes de la maison.

La Haute Joaillerie non plus. Les losanges se rétrécissent et se parent des métaux les plus précieux, une fois appliqués sur les pièces de joaillerie, et de Haute Horlogerie.

Une collection Chanel joaillerie est ainsi entièrement dédiée au motif matelassé. Sculpté dans l’or pur, il donne naissance à une série de bagues et à une manchette aux lignes généreuses et féminines.

Emprunte d’une simplicité racée, dans un esprit radical et finement gravé dans l’or blanc ou jaune, la collection Coco Crush s’éprend de valeurs modernes. Un raffinement qui fait de la signature visuelle du sac 2.55 un motif chic graphique. « L’élégance, c’est la ligne » aimait en effet rappeler Coco Chanel.