La Nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe De Blancpain Se Pense En Or Sedna Bleu

L’icône Blancpain est cette année revisitée dans une matière inédite — l’or Sedna, qui s’habille pour l’occasion de la couleur clé de Blancpain.

La Fifty Fathoms Bathyscaphe De Blancpain Or Sedna Bleu

La Bathyscaphe tient un place particulière dans l’histoire horlogère. Première montre taillée pour les exigences des nageurs d’élite, elle présente, dès les années 60, le double exploit d’être une montre civile esthétique, et une montre professionnelle caractéristique !

Si son histoire se raconte mieux ici, la Fifty Fathoms Bathyscaphe de Blancpain n’en reste pas moins une icône fascinante à découvrir une fois réactualisée. Et cette fois, c’est dans une matière inédite que la maison Blancpain l’imagine.

Coupée dans l’or Sedna, matière déjà fascinante en soi, la nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe lui associe un cadran teinté du bleu iconique de la maison. Bleu marin, référence à la Marine pour laquelle Blancpain a conçu la Fifty Fathoms Bathyscaphe… On comprend mieux l’intérêt de ce nouvel objet du désir.

Dans cette version, la nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe et son cadran soleillée tirent beaucoup de panache de l’or Sedna — cet alliage composé d’or, de cuivre et de palladium qui garantit une exceptionnelle durabilité de l’or rose ! Mais c’est aussi ce boîtier de 43 mm, et ses contours vifs, qui figure tout son charme.

Une sophistication que l’on reconnaît bien à la Fifty Fathoms Bathyscaphe — une allure sportive et raffinée, une élégance et une parfaite lisibilité en toutes circonstances permise par la Super-LumiNova… La montre idéale étanche à 300 mètres qui bat au rythme du calibre 1315?

Il n’y a qu’à se laisser bercer par la complexion de son balancier, visible à travers le fond saphir… Un balancier pourvu d’un spiral en silicium qui assure une régularité remarquable de la fréquence d’oscillation — une complication qui maintient toute l’imperméabilité aux champs magnétiques.

La Fifty Fathoms Bathyscaphe de Blancpain Or Sedna Bleu allie bien toute la beauté d’une masse oscillante à la beauté que l’on attend d’une montre d’abord créée pour accompagner les exploits de la Marine Française.