Le Nouveau Volume de Chanel

mascarachanel.jpg

Après ses emblématiques Inimitable et Sublime, Chanel complète sa gamme de mascaras iconiques en proposant un tout nouveau rimmel à la fonction volumatrice. Ce pinceau inédit  est baptisé le Volume et s’impose avec une sobriété parfaite. Sa brosse dite en « flocons de neige » permet la superposition et l’interversion de picots longs et de picots courts, pour un cil à cil chargé de couleur, intensifié et amplifié. La formule est enrichie en cires naturelles et à la gomme d’Acacia, aux propriétés gainantes et fixatrices dans l’immédiat : le geste est instantané, précis, entre suprême sophistication et simplicité extrême.

Présenté dans la collection Jeux de Regards qui sera lancée le 15 février prochain, le Volume de Chanel est accompagné d’ombres à paupières et de crayons pour les yeux. Tout un éventail de tons oscillant entre les bleus mystérieux et les bruns incendiaires est mis à disposition. Cette toute nouvelle gamme de maquillage ouvre ainsi le bal des plaisirs de la combinaison des couleurs : telle la palette du peintre, la collection appelle à la liberté d’expression et au jeu de composition, jonglant entre les couleurs nommées Fascination, Séduction, Apparition ou encore Convoitise. L’élégance, l’harmonie et la distinction qualifient ces teintes, habillant un regard qui papillonne, captive et charme avec succès.

Sensibilité, délice et créativité sont au rendez-vous pour une aventure chromatique puissante et raffinée.

Le Mascara des Tapis Rouges : Diorshow Iconic Overcurl

Mascara.jpg

« Le cinéma, comme la peinture, montre l’invisible », nous dit Godard. Le cinéma, un haut-lieu de créations et de métamorphoses, né de l’instant et de l’imaginaire. Un monde dans lequel le costume enveloppe son personnage jusqu’à en extraire une essence parfaite : une icône captivante, telle une Marlene Dietrich en Lola-Lola, dans L’Ange bleu. Cet art de la transformation, celui des coulisses, Dior l’immortalise cette année par son tout nouveau mascara, le Diorshow Iconic Overcurl. Ce rimmel inédit sait s’inscrire dans la continuité du fameux Diorshow Iconic que nous connaissons depuis 2002, tout en étant révolutionnaire et novateur.

Il s’inspire du spectaculaire, du grandiose et du luxe tout droit reçus de l’aura sensuelle des actrices des années 30. Si le costume et le maquillage fascinent, les astuces et techniques make-up de l’époque passionnent également : la brosse de l’Overcurl est incurvée et de taille XXL, telle la doublure de son actrice principale et originelle qu’est, aussi surprenant soit-il, la brosse à dent. La formule du mascara est enrichie de polymères-K, dont on reconnaît le caractère tenseur, gainant et fixateur. Le pinceau alors créé, entre héritage et innovation, offre et révèle des cils à la courbe parfaite et au volume foudroyant.

L’oeil de biche est ainsi le costume parfait que Dior nous offre, un costume à la fois intemporel, naturel et indispensable : il est aussi facile à porter qu’à enlever, entre artifice divin et nudité magnifique. Le Diorshow Iconic Overcul se présente tel une seconde peau, par laquelle nous deviendrions les héroïnes de notre propre mise en scène, de notre propre histoire. Entre podium, écran et quotidien, tout se confond, tout se transforme, et l’on croise aussi bien Marilyn Monroe que Grace Kelly, sans oublier Charlize Theron. Avec l’Overcurl, la peinture de l’invisible et de l’ineffable beauté féminine est à son comble.