Tailleur Oblique Et Gris Montaigne En Vedette Du Pre-Fall Dior 2021…

Tailleur Oblique Et Gris Montaigne En Vedette Du Pre-Fall Dior 2021…

Kim Jones a une nouvelle fois versé le vocabulaire iconique de Monsieur Dior dans le prisme d’une collaboration artistique haute en couleurs !

Kim Jones Pour Dior: Les Codes Du 30 Avenue Montaigne Rencontrent L’Underground New-Yorkais

La pandémie mondiale ne cesse de changer les plans des grandes maisons Parisiennes. Dernière en date, la maison Dior a du changer ses plans quant à la présentation de sa collection Pre-Fall 2021. En lieu et place d’un défilé prévu à Pékin, la ligne Dior Homme, orchestrée par la direction artistique de Kim Jones, fut présentée dans un défilé virtuel.

Mais sur une bande son réalisée par la talentueuse DJ Honey Dijon, la rencontre entre le groove de l’underground 80’s et les codes du 30 Avenue Montaigne ne fut que plus intéressante !

Oui car, pour composer les silhouettes phares de sa collection Pre-Fall 2021 pour la maison Dior, Kim Jones s’est reposé sur l’univers loufoque de l’Américain Kenny Scharf. Une figure de l’underground New-Yorkais qui, dès les années 80, se distingue aux côtés de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, et Andy Warhol.

« Pour moi, Kenny, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat sont les trois icônes de l’art urbain des années 80. C’est une période qui m’intéresse beaucoup » précisait encore Kim Jones.

Et ce n’est pas tout… Comme une ode au savoir-faire ancestral Chinois, Kim Jones s’est aussi entouré d’artisans venus travailler des broderies relevant de ce même savoir-faire. C’est encore la maison Dior qui résume le mieux l’originalité de cette collection: « une maison Française, un artiste Américain, une célébration de l’excellence et des savoir-faire Chinois ancestraux ; Dior ne connaît pas de limites ».

Tailleur Oblique Et Gris Montaigne En Vedette Du Pre-Fall Dior 2021

Cette fois, les signatures iconiques initiées par Monsieur Dior trouvent un écho particulièrement cosmique. La ligne oblique se charge d’une dimension stellaire lorsque le gris Montaigne, couleur favorite de Monsieur Dior, se taille dans ce satin chic ô possible sur un costume à la ligne souple.

« Nous avons développé une version plus décontractée de l’Oblique, comme cette version coupée dans un joli satin. C’est plus détendu, mais ça reste chic » expliquait Kim Jones.

Les signatures pop et fantasques de Kenny Scharf rencontraient ainsi le raffinement de Dior — dans une veine qui intrigue ! La broderie Chinoise au fil accompagne ici les techniques de la couture Française, dans une symphonie plus qu’actuelle.

Edward Crutchley, collaborateur de Kim Jones, précise encore l’association de savoir-faire qui a donné naissance à cette silhouette plus que parfaite: « Une ceinture type “cummerbund” toute brodée à la main. Cette technique a au moins 1.700 ans. Peut-être même plus. C’est un dégradé vraiment subtil réalisé à partir de couleurs unies. Nous avons teint plus de 300 couleurs différentes de fil de soie afin de nous rapprocher le plus possible de l’œuvre originale de Kenny. Cette pièce a été la plus rapide à exécuter, elle n’a nécessité que 200 heures de travail. Cette autre ceinture a pris 300 heures, ce sac, près de 1.000 heures. L’une de nos chemises a nécessité 7.000 heures, et l’équipe qui a travaillé dessus cumulait plus de 1.000 ans d’expérience ! »

Oui, les pièces fortes de ce défilé soulignent ainsi la justesse de la grammaire de Christian Dior. Une couture noble qui s’éveille aussi bien au contact de l’art contemporain que des techniques millénaires… Et c’est bien cela que Kim Jones orchestre depuis 5 saisons maintenant pour Dior Homme.