Le Lancement Imminent Des Air Jordan 1 OG Dior

Présentée lors du défilé Pré-Fall 2020 de la maison Dior, les speakers les plus attendues de la saison sont sur le point d’être commercialisées. Suivant le principe de la loterie.

Les Air Jordan 1 OG Dior

Imaginées par Kim Jones, actuel directeur artistique de Dior Homme, les Air Jordan 1 OG Dior distillent tout de la nouvelle esthétique de la maison de Monsieur. Mêlant influences streetwear et savoir-faire couture, les Air Jordan 1 OG Dior sont un condensé des signes les plus désirés de l’époque.

Il faut dire que lors de sa sortie dans les années 80, la Air Jordan a largement rebattu les cartes du cool et du style. Inspirée par le jeu naturel et bluffant de Michael Jordan.

Dans une teinte conjuguant le blanc écru au gris Montaigne iconique de la maison Christian Dior, les Air Jordan 1 OG Dior adoptent aussi et surtout la toile oblique de la maison sur l’emblématique Swoosh de Nike. Evidemment estampillées du logo Wings, Air Jordan !

« Ces deux marques sont emblématiques de l’excellence absolue, chacune dans leur domaine. Les rassembler, c’est proposer quelque chose d’excitant et de vraiment nouveau » précise Kim Jones.

Ainsi doublement parées de l’aura franchement cool des Air Jordan, et du sublime de la couture Dior, ces sneakers affolent naturellement les passions depuis leur première introduction lors du défilé évènement tenu à Miami en 2019.

Pour les acquérir, la maison Dior a tablé sur un procédé innovant — la mise en place d’un site exclusif où il faut préalablement s’enregistrer pour espérer accéder à la vente. Une sorte de loterie à rejoindre ici

En attendant l’annonce de Dior qui aura lieu, elle le 1er Juillet… La collection capsule suivra pour arriver en boutique le 1er Juillet. Une collection mise en scène dans toute sa beauté par le photographe Brett Llyod !

L’Histoire De La Air Jordan

L’histoire de la basket qui a révolutionné son monde et la mode — depuis la première collaboration entre Michael Jordan et Nike, jusqu’à la nouvelle Air Jordan 1 OG Dior.

Nike Et Michael Jordan

Lorsque Nike signe le contrat de sponsoring qui lie le tout jeune Michael Jordan à l’équipementier, il est loin de se douter de la révolution esthétique qui va en découler.

Le Contrat De Sponsoring Entre Nike Et Michael Jordan

Années 80. Nike repère le jeune Michael Jordan, qui se distingue alors par ses excellentes performances lors des compétitions universitaires. Précoce et prodige, Michael Jordan intéresse aussi d’autres équipementiers, à l’instar d’Adidas, concurrent direct de Nike.

Sous les couleurs de son université de North Carolina, Michael Jordan fait vibrer le parquet et, le jeune homme le sait: il va bientôt faire ses débuts en NBA. Après une ultime saison universitaire, Michael Jordan est sur le point de signer avec Adidas pour entrer dans l’arène.

Mais voilà, Nike est aussi sur le coup. En 1984, après nombre de discussions, que l’on dit épiques, avec l’agent de Michael Jordan, David Falk, Nike parvient à convaincre le jeune espoir…

Son agent a abouti à un contrat inédit pour l’époque. Avec les mêmes avantages que ceux accordés aux tennismen, Nike vient de signer Michael Jordan contre 2,5 millions de dollars sur 5 ans, la création de sa propre ligne vestimentaire, et le versement de royalties pour chaque article vendu.

Michael Jordan, le nouveau 23 des Chicago Bulls, entre dans alors l’arène de la NBA, avec un contrat de sponsoring inédit avec Nike. « His airness » comme on le surnomme, va très vite marquer l’histoire de la NBA. Et celle de la mode.

Les Logos Air Jordan, Wings Et Jumpman

Ainsi, lorsque Peter Moore dessine la Air Jordan 1, il signe la basket en même temps qu’un logo qui va devenir iconique… Le logo Wings.

Peter Moor racontait ainsi l’histoire du logo Wings : « Le vice-président de Nike] Rob Strasser et moi revenions d’une réunion avec l’agent de Michael Jordan, David Falk. Nous avions décidé que nous allions créer une marque avec le gamin. Nous avons également décidé, selon la suggestion de David Falk, de l’appeler Air Jordan.

Sur le vol de retour, je commençais à réfléchir à ce que serait son logo. Je marche dans l’avion et je vois ce petit enfant et il a cet ensemble d’ailes de capitaine sur sa chemise. Elles sont en plastique. L’hôtesse de l’air venait de les lui donner. Alors j’ai dit: ‘Puis-je avoir une paire d’ailes’ » La dame m’a regardé comme si j’étais une sorte d’abruti, mais elle m’a donné les ailes et je me suis assis et j’ai commencé à dessiner les ailes. J’ai mis un ballon de basket au milieu. Tout cela se faisait sur une serviette de table pendant que Rob et moi rentrions à la maison. C’est devenu le logo. »

Air Jordan Air III

Mais en 1988, à partir de la série des Air Jordan III, les Wings sont remplacées par le mythique Jumpman. Jugées impersonnelles, les Wings sont en effet remplacées par la silhouette représentant Michael Jordan en plein saut.

Le Jumpman fut en fait inspiré d’un photoshoot réalisé pour le magazine Life quelques années auparavant, en vue des Jeux Olympiques de 1984. Michael Jordan n’avait pas encore signé avec Nike et, aux pieds, il portait des New Balance.

La mise en scène de cette image est grandiose. Michael Jordan y effectue ainsi un saut de ballet connu sous le nom de grand jeté — feignant ainsi de faire un dunk… A la Jordan !

Et si c’est à Tinker Hatfield que l’on doit ce logo, Peter Moore l’avait déjà en tête. En effet, Peter Moore voulait déjà reprendre cette silhouette mais Nike n’était pas à l’aise, désirant éviter une éventuelle violation des droits d’auteur.

D’ailleurs, en 2015, l’auteur de la photo, Jacobus Willem Rentmeester, a porté plainte contre Nike pour avoir, dit-il, copier cette photo alors publiée dans Life Magazine. Mais l’histoire n’ira pas plus loin.

Le Jumpman, lui, est devenu une légende !

Les Air Jordan, Baskets Iconiques

La Air Jordan 1

C’est encore à Peter Moore que l’on doit la conception des toutes premières Air Jordan. La Air Jordan 1. Elle se présente dans une ligne montante, aidée d’une tige en cuir souple. Présentée dans trois couleurs, blanc sur blanc, blanc et rouge et rouge et noir, c’est cette troisième teinte qui va entrer dans l’histoire.

En effet, lorsqu’en mars 1985, Michael Jordan entre sur le terrain chaussé pour la première fois de ses Air Jordan 1, la NBA est tout sauf ravie.
Il faut dire qu’il existe des règles esthétiques en NBA, et notamment l’utilisation de baskets à 51% blancs (‘’The 51 percent rule’’). Or, celles de Michael Jordan sont noir et rouge, black and red…

Si elles gagnent leur surnom de ‘Bred’, contraction de ‘’black’’ et ‘’red’’, c’est au seul marketing de Nike qu’elles le doivent. En effet, jusqu’aux années 2000 et le retrait de cette règle, Nike refusa de payer l’amende de 5000 dollars infligée à Michael Jordan, pour chaque match disputé avec ces Air Jordan 1 Bred.

Au même moment, Nike va faire de cette interdiction la trame narrative d’un spot publicitaire. La Air Jordan 1 est interdite, mais uniquement sur les terrains de NBA, dit la campagne de publicité. Sur les trottoirs des villes du monde entier, la Air Jordan 1 débarque comme le signe de reconnaissance d’une nouvelle génération.

Ainsi enveloppée d’un petit goût d’interdit, les Air Jordan 1 achèvent d’entrer dans la légende avec un Michael Jordan au summum de son art ! En 1986, au cours du second match du premier tour des Playoffs contre les Boston Celtics, Michael Jordan marque 63 points.

Un prodige qui fait même dire à Larry Bird, pourtant lui-même champion de basket: « je pense que c’était Dieu déguisé en Michael Jordan. »

Dès lors, les Air Jordan 1 vont faire vibrer les foules, mais c’est la déclinaison dite Chicago – identique à celle que portait Michael Jordan ce jour de 1986 – qui va devenir plus iconique encore !

Air Jordan, La Basket La Plus Iconique Au Monde

Depuis 1986, les Air Jordan se sont vendues à plus de 100 millions d’exemplaires, dans le monde entier. Phénomène culturel, sportif et esthétique, cette basket est assurément la plus iconique au monde.

Et si les Air Jordan se suivent, aucune ne se ressemble.

Ainsi, la Air Jordan III est la première à présenter un nouveau logo — et un nouveau design ! Car c’est bien avec la Air Jordan III que le Jumpman supplante le logo Wings. Côté design, la basket, désormais imaginée par Tinker Hatfield, présente une fente laissant entrevoir le coussin d’air inséré au niveau du talon pour en améliorer l’amorti.

Une incursion esthétique qui rappelle celle de la Air Max — à raison ! Car Tinker Hatfiel n’est autre que le designer derrière la Air Max, et son coussin d’air visible. Inspiré par l’architecture du Centre Pompidou visant à montrer ce qui ne devrait l’être, Tinker Hatfiel a ainsi posé les standards d’une nouvelle approche pour les Air Jordan.

Michael Jordan Et Tinker Hatfiel

Mieux, l’histoire veut que ce soit cette Air Jordan III qui a convaincu Jordan de reconduire le contrat de sponsoring qu’il a avec Nike. Michael Jordan, emballé par l’allure de la Air Jordan III, est revenu sur son envie de quitter l’équipementier.

Ainsi, à chacun des drops, la Air Jordan affole les aficionados du Jumpman. Cool, détaché mais complètement dans l’air du temps, les Air Jordan visent, à chaque modèle, de nouveaux sommets.

Derniers en date, la collaboration follement inspirée entre Kim Jones, directeur artistique de Dior Homme, et Air Jordan.

« Christian Dior lui-même a collaboré avec les meilleures marques américaines de son époque. J’adore mélanger différents mondes, différentes idées – Dior et Jordan sont deux emblèmes d’excellence absolue dans leurs domaines. Les rassembler avec cette collaboration spéciale, c’est proposer quelque chose d’excitant et de vraiment nouveau » précise Kim Jones.

Les Air Jordan 1 OG Dior ont en effet tout pour exalter ! 

La Air Jordan Signée Dior

L’objet du désir de cette saison 2020 est signé Kim Jones pour Dior — une collaboration inédite entre la maison de l’Avenue Montaigne et la marque Jordan aboutit en effet sur la Air Jordan 1 High OG Dior. Une basket très spéciale.

La Collection Capsule Dior x Jordan

C’était à Miami, il y a quelques mois. Dior Homme présentait sa collection Automne/Hiver 2020 avec, en prime, une collection capsule réalisée en collaboration avec la marque Jordan. Une ligne de prêt-à-porter complétée d’une basket hautement symbolique. La jonction de deux mondes jusque là opposés qui, sous la houlette du très talentueux Kim Jones, ouvre des perspectives inédites.

Transcendant avec talent le sportswear et le tailoring, cette collection met surtout en vedette l’iconique Swoosh de Nike piquée du légendaire logo Dior Oblique — évidemment teinté de la couleur clé de la maison, le gris Trianon.

Travis Scott En Vedette

Cette vision contemporaine et décomplexée du luxe achève de se mettre en scène à travers la personne de Travis Scott. Le rappeur Américain prend la pose dans ce nouvel objet icône en prenant soin de célébrer le Jump Man, aka Michael Jordan. Un effet graphique qui fait écho à la Air Jordan 1 High OG Dior — prônant non sans une certaine subtilité, la liberté créative et l’audace de Kim Jones. Attention, l’objet sans doute très demandé sera disponible dès Avril 2020.

La Virgule de Nike, l’Histoire Simple d’Une Icône

Que veut signifie la virgule Nike? Histoire d’un logo devenu le plus connu au monde.

L’Histoire Du Logo Nike

L’histoire du logo le plus célèbre au monde s’écrit en 1971. Phil Knight, le créateur de Blue Ribbon Sport, futur distributeur de la marque Nike, cherche à définir une identité visuelle pour sa compagnie. Quelques temps plus tôt, l’homme avait fait la rencontre d’une étudiante en graphisme dans une université de la ville de Portland aux Etats Unis. Elle s’appelle Carolyn Davidson, et elle ne s’imagine pas être sur le point de mettre au monde l’un des logos les plus emblématiques de l’histoire.

En attendant, Phill Knight l’approche avec un projet pour une nouvelle ligne de chaussures de sport – l’entrepreneur cherche un graphiste assez créatif pour mettre au point un logo simple, et lisible. Phil Knight, alors maître assistant en comptabilité au sein de l’université, l’aurait interpellé : «Excusez-moi, c’est bien vous qui n’avez pas les moyens de vous inscrire au cours de peinture à l’huile?» Carolyn Davidson accepte de travailler pour lui pour la modique somme de 2$/heure.

Un peu moins de 20 heures de travail furent nécessaires à Davidson pour imaginer un logo comme une virgule dessinée à l’envers et mise ensuite à l’horizontale. Soit 35$.

Le Coup Du Siècle

L’effet est là : efficace, dynamique, mémorable. Pourtant, Phil Knight veut en voir plus. Carolyn Davidson lui soumet alors une dizaine de déclinaisons de logos. Aucune ne retient vraiment l’attention. Mais voilà, l’échéance de commercialisation approche… Phil Knight n’a plus le temps, et c’est la virgule inversée qu’il choisit – le Swoosh est né.

Philip Knight n’est pas convaincu : « Je ne l’aime pas, mais je finirai par l’aimer. » Davidson, elle, fut en charge de l’aspect graphique de Nike, jusqu’à ce que l’entreprise devienne trop importante et fasse appel à une agence de communication.

Le succès est total — surprenant pour bel et bien complet. En 1983, Nike remit à Carolyn une bague en or représentant le logo qu’elle avait créée à l’époque — un geste symbolique fort qui s’accompagne aussi d’un paquet d’actions de Nike. Le montant ne fut jamais dévoilé.

Le logo, lui, a entre temps beaucoup évolué. C’est en 1995 qu’il adopte l’aspect définitif qu’on lui connait aujourd’hui : une virgule tout en épure, débarrassée du nom ‘Nike’. Le signe que la virgule suffit à signifier l’ADN d’une des marques les plus encensées et les plus recherchées de la planète.

La Nike Air Force 1 par Riccardo Tisci

nike-x-riccardo-tisci-nike-r-t-air-force-1-collection-00.jpg

Nike sait créer le besoin et la frustration pour des paires de baskets en édition limitée. Lorsque la marque annonce la sortie d’une paire ou d’une réédition, ne comptez pas la trouver plus de deux jours après sa sortie en magasin, elle n’y sera déjà plus ! En 2014 et depuis toujours, Nike crée le buzz dans le monde de la sneaker. Après la sortie de la Air Yeezy par Kanye West, c’est Riccardo Tisci, le talentueux Directeur Artistique de la maison Givenchy, qui prête ses initiales et sa créativité à la marque la plus prisée du milieu de la basket. Il nous offre sa vision personnelle de cette basket, « démocratique » et « unisexe ».

Le 21 mars, Nike a présenté sa collection capsule « Nike + RT ». Elle se compose de quatre paires de Air force 1. La gamme s’étend de la plus basse à une montante arrivant presque au genoux, ce qui est pour le coup, inédit pour la marque Nike. La première édition « fut » disponible en blanche. Déjà sold-out. Pour les plus malchanceux qui n’ont pu se rendre chez Colette le jour de leur sortie, une collection noire vient de sortir le 1er avril.

APC revisite la Dunk et la Air Max de Nike

Nike APC.jpg

Nike et APC lancent une quatrième collection capsule de baskets exclusives, autour de la Dunk et de la Air Max.

La marque française APC, précurseur du style minimaliste et le géant américain du sportswear Nike continuent cette année leur collaboration, après le succès de l’été dernier. Cette saison, ce sont les emblématiques Dunk et Air Max qui sont à l’honneur : déclinées au féminin comme au masculin, les baskets les plus hip-hop des années 80 s’imprégnent de l’univers raffiné du parisien APC.

Avec ses coussinets d’air dans les semelles, l’Air Max possède une ergonomie très sportive qui est appréciée de tous les athlèthes. Née en 1987, la légende veut que son créateur se soit inspiré de l’architecture du Centre Pompidou de Paris pour sa conception. Chez APC, la semelle se fait plus fine et le tissu synthétique se teint d’un noir mate ou d’un blanc éclatant, lui conférant un air résolument plus chic et urbain.

Montante, la Dunk est une chaussure plus citadine, qui, chez Nike, se bariole de couleurs et de matières différentes. D’abord apparue sur les terrains de basket, les subcultures les plus cools de ces dernières décennies l’ont adoptée. Aujourd’hui APC en fait un essentiel de notre garde-robe : en beige, ou en noir, la marque taille la mythique Dunk dans un magnifique daim lisse monochrome offrant au streewear une issue sobre et raffinée.  

La collection est disponible dans les magasins APC et sur le e-shop de la marque.