Le Retour De L’Icône Jackie De Gucci

En le baptisant ‘Jackie 1961’, Gucci signe le retour d’un sac iconique — un sac ainsi nomme d’après Jackie Kennedy.

Le Jackie De Gucci Devient Le Jackie 1961

Imaginé à l’aube des années 60, le sac Jackie de Gucci est devenu l’icône d’un style de vie. Un style de vie caractéristique des jet-setters des années 1960 et 1970 — sans genre, et sans chichi.

Ce sac, Gucci l’imagine d’abord pour être pratique. Un sac fait pour s’encastrer avec grâce sous l’épaule — unisexe et coupé dans un cuir malléable, l’histoire du sac Jackie se raconte ici.

Et le sac présente déjà tout de la grammaire Gucci. La bande vert-rouge-vert, le double G de Guccio Gucci , et la toile Diamantissima.

Il ne manquait qu’une icône de mode à la hauteur de Jackie O. pour l’introniser au goût de tous. C’est chose faite, lorsqu’en 1964, elle acquiert six de ces sacs Hobo.

Très vite, il est de toutes ses sorties. Des rues de New York en passant par ses idylles à Capri, le sac Gucci complète l’allure Jackie O., déjà fortement marquée par ce chic quasi désinvolte.

Mais elle n’est pas la seule à l’adopter; les hommes aussi y trouvent un certain charme…

Ainsi, le retour de l’icône Jackie de Gucci n’était qu’une question de temps… Alessandro Michele en a fait l’accessoire clé de sa collection Automne/Hiver 2020… Sous la forme du Jackie 1961 !

Moyen, petit ou mini, le nouveau Jackie 1961 conserve sa forme incurvée et son fermoir doré iconique. Taillé dans un cuir, noir ou rouge… Il est proposé en version mini dans une large gamme de teintes pastel comme le lilas, jaune paille, bleu clair et rose pâle, mais aussi en python naturel.

Le Jackie 1961 distille tout de l’élégance 60’s de Gucci dans sa version coupée en toile suprême GG avec bande Web.

Il faut dire qu’il est directement inspiré d’un sac Jackie vintage tiré des archives personnelles d’Alessandro Michele. Et il certain que la vision et le style décomplexé de l’actuel directeur artistique de la maison peuvent, un peu plus encore, affirmer le caractère polyvalent du Jackie 1961 !

Le Jackie O. De Gucci, Le Sac De L’Elegance 60’s

Il s’appelait Constance, jusqu’à l’intervention divinement mode de Jackie O.

Jackie O Et La Maison Gucci

1958. La maison Gucci édite un sac fait pour s’encastrer avec grâce sous l’épaule. Unisexe et coupé dans un cuir malléable — il s’appelle le Constance. Et il a clairement tout de la grammaire Gucci: bande vert-rouge-vert, le double G de Guccio Gucci , et la toile Diamantissima.

L’Histoire Du Sac Jackie

A la fois glamour et pratique, nomade et élégante, la pièce plait mais ne parvient à provoquer ce fameux désir souverain. Enfin, jusqu’à ce jour de 1964 où une certaine Jackie O. pousse la porte d’une boutique Gucci.
La première dame la plus mode de la galaxie tombe sous son charme — elle fait l’acquisition non pas de deux ou trois modèles. Jackie O. ressort de la boutique avec six sacs Constance!

Très vite, il est de toutes ses sorties. Des rues de New York en passant par ses idylles à Capri, le sac Gucci complète son allure déjà fortement marquée par ce chic quasi désinvolte.

L’air de rien, Jackie O. vient en fait de faire entrer un sac dans la légende. Cette même année, Gucci lui rend hommage et renomme le sac Jackie.

Dès lors, nombre de personnalités emboîtent le pas de la first lady. Hommes ou femmes, Britt Ekland ou Peter Sellers, Samuel Beckett ou Barbra Streisand. Tous sont photographiés le sac Jackie à l’épaule!

Le Sac Jackie Gucci, L’Occasion De L’Allure

Et l’arrivée d’un Tom Ford à la tête de la création Gucci en 1998 ne change rien à l’aura de l’icône — le texan le revampe, les ventes explosent! Des matières et couleurs explosives embrasent fougueusement les clés de la grammaire Gucci.

En 2009, c’est au tour de Frida Giannini de le réinventer. Elle l’agrandit, y ajoute des pompoms et, jouant avec la matière fétiche de Guccio, aka le bambou, scelle sa fermeture d’un fermoir bambou. Terriblement chic!

Le tourbillon Alessandro Michele ne fait qu’ajouter à l’attrait du Jackie. Jouant avec un charme fou de la grammaire Gucci, le génie Michele y ajoute des têtes de tigres, des papillons, joue de la paille et d’ornements miroirs…

Jusqu’à confondre le Jackie avec les traits propres au sac Dionysus. Oui, c’est dans ces fulgurances d’extrême créativité que l’on reconnait les vraies icônes de la mode — celles capables d’épouser leur époque avec chic et détachement. Très Jackie finalement.

Le Constance d’Hermès, Une Icône Imperturbable

instasize_180811144605.png

Un sellier devenu maroquinier. La maison Hermès conte, autour d’un luxe inouï, l’histoire du monde, celle des transports, de la France et d’un savoir faire préservé face aux avancées techniques. Déjà en 1867, Hermès le sellier se fait remarquer en remportant un titre à l’Exposition Universelle. Dès lors la maison fournit les plus grandes écuries du monde, comme celle du tsar Nicolas II. Un goût de la perfection couplé à un sens du raffinement imperméable aux tendances, Hermès a su conserver tout d’un prestige aujourd’hui si recherché. Dans les années 1930, alors que la maison du 24 Rue du Faubourg Saint-Honoré ouvre sa production à un fort développement de lignes d’accessoires, Hermès a su injecter son héritage de sellier au coeur d’une pratique trop de fois soumise à l’utilitaire. Les sacs Hermès sont tout à la fois nobles et utiles ! Cultes surtout. 

 

Et sa place de légende dans le luxe est déjà attestée lorsque Catherine Chaillet imagine le Constance en 1959. Ainsi nommée en l’honneur de son cinquième enfant, Constance – née le même jour où le premier sac quitta le magasin de production – la pièce est fidèle à l’idéal d’excellence de la maison Hermès. Elégant, chic et éminemment pratique, le Constance ne tarde à taper dans l’oeil de Jacqueline Kennedy. L’éternelle première dame des Etats-Unis le popularise ainsi au sein de l’élite hollywoodienne. Il faut dire que le nouveau sac signé des ateliers Hermès trouve une versatilité et un porté tout particulièrement appréciés par ses femmes d’un nouveau temps. 

 

La pièce inspire l’esprit Hermès ; en respire la majesté ! Avec 50 pièces de cuir individuelles nécessaires à sa confection, le Constance demande 14 heures de travail… Minutieusement conçu, chaque sac Constance est l’oeuvre d’un seul et même artisan. Doté d’une anse-bandoulière coupée dans un cuir extrême raffiné, le Constance offre une liberté rare. Mieux, ses lignes fortes mais épurées forgent une allure toute glamour et pragmatique — avec son savoir-faire impeccable, le sac signe les silhouettes d’un luxe sans façon. Eminemment désirable, particulièrement convoitée, l’oeuvre d’Hermès demeure, aujourd’hui encore, cette icône imperturbable !

L’Art du Feu Selon S.T. Dupont

dupont.jpg

Le précieux briquet S.T. Dupont de la maison française spécialisée dans la création de produits de luxe pour hommes, enflamme toutes les passions depuis 1952.

Quel est le point commun entre Humphrey Bogart, Audrey Hepburn, Andy Warhol, Coco Chanel et Jackie Kennedy ? Leur briquet S.T. Dupont. Reconnaissable entre mille, grâce à son « cling » métallique si particulier, le briquet S.T. Dupont est un objet de désir et de convoitise pour tous les amateurs de luxe. En 2012, pour célébrer ses 140 ans, la marque a réédité à l’occasion d’une collection limitée exclusive le briquet personnel d’Humphrey Bogart commandé en 1947 par la star au feutre mou. Symbole d’un certain statut social et d’un bon goût affirmé, le briquet S.T. Dupont est un discret signe de reconnaissance dans le cercle très fermé des initiés.

Créé en 1952 par la maison la « Ligne 1 », première édition du célèbre briquet, connaît un succès fulgurant. Objet technique et fonctionnel, 100 heures de travail manuel sont nécessaires à sa fabrication, orfèvres et laqueurs se relayent pour réaliser minutieusement un briquet sobre et puissant. La « Ligne 2 » dessinée par le bijoutier Jean Dinh Van, consacre la nouvelle esthétique du briquet dont les proportions respectent le « nombre d’or », garant pour certains d’une harmonie parfaite et d’une beauté universelle.

Véritable signature auditive, le « cling » iconique qui retentit à l’ouverture du briquet était à l’origine un défaut que la marque souhaitait corriger. Largement apprécié par les clients, il deviendra finalement la caractéristique de l’objet culte. En argent, or, platine ou palladium, le briquet S.T Dupont se transmet de génération en génération comme un précieux bijou de famille ou comme un cadeau pour marquer l’entrée dans l’âge adulte. Dans l’univers du luxe, le briquet le plus célèbre du monde n’a pas fini de raviver la flamme.

La Green Touch de Gucci : le New Jackie

posts-12.jpg

Tout le monde connaît cette histoire : en 1964, Jackie Kennedy, icône de l’élégance outre Atlantique, tombe éperdument amoureuse du sac souple bandoulière créé par Gucci. Ce n’est pas un mais six sacs qu’elle achète d’un seul coup de différentes tailles et de différentes couleurs, et qu’elle exhibe aux quatre coins de la planète. Son addiction encourage la maison Gucci à le rebaptiser du nom de sa célèbre propriétaire.

 Et ainsi commence la légende. Grâce à cette anecdote en somme toute assez banale, le bien nommé «Jackie» s’est offert une place très particulière au sein de la maison Gucci. En 2009, elle décide de ressusciter le mythe en présentant le New Jackie. Qu’a-t-il donc de changé ? Nouveau look, nouvelles couleurs, nouvelles matières ? En réalité le Jackie revisité est nouveau parce qu’il est innovant. En apparence, aucun changement notable, mais une philosophie radicalement différente est transmise.

 Consommer autrement les articles de luxe, tel est désormais le leitmotiv de la maison. Le lancement du New Jackie vise à promouvoir la toute nouvelle attitude éco-responsable de la marque. La renommée de Gucci s’est bâtie sur des valeurs de qualité : la fabrication artisanale italienne en premier lieu, elle se renforce à travers la préoccupation qu’elle a de respecter l’environnement. La dernière ligne Gucci entend, selon ses propres mots, «interpréter le désir moderne d’objets durables de manière responsable».

 Le New Jackie a donc été confectionné avec des cuirs n’ayant entraîné aucune déforestation. Il possède en outre, comme toutes les autres pièces de la collection, un passeport retraçant l’histoire précise de la chaîne d’approvisionnement de la naissance de la vache jusqu’au produit final. Acheter Gucci, c’est acheter responsable. On succombe pour cette icône revisitée qui respecte merveilleusement la planète.

La Tank Folle de Cartier

tank-folle-cartier-timepieces-luxury45-1-1-1-1.jpg

En signe de réminiscence donc, car c’est en contemplant le char d’assaut Mark I de l’armée britannique, avec son corps blindé cerné par deux chenilles que Louis Cartier eu l’idée de créer cette montre.

Véritable emblème de sophistication, séduisante et à l’allure fuselée, elle se porte au poignet des personnalités de toutes les époques : Andy Warhol, Jackie Kennedy, Jacques Chirac, Alain Delon ou encore Michelle Obama pour ne citer que les classiques en passant par Madonna, Anna Wintour ou Simone Signoret. Comme Pierre Rainero, directeur de l’image et du Patrimoine chez Cartier, le souligne : « c’est à cela que l’on reconnait un modèle fort : il est possible de le transformer tout en restant fidèle à son dessin d’origine ».

En parfait travailleur de la forme, Cartier pare sa Tank Folle d’or gris serti de diamants, arborant un délicat bracelet en toile brossée enluminé d’un cadran effet soleil, de chiffres romains et d’aiguilles glaives en acier bleui.  Joyau aux libres courbes, son bijou de poignet perpétue l’extravagance fantaisiste de la montre Crash, digne d’une pièce d’Alice aux pays des Merveilles. Ce garde-temps ne se contente pas de donner l’heure : véritable chef-d’œuvre au dérèglement précieux, il ne se décline qu’en 200 exemplaires numérotés.

 La montre Tank n’a pas fini de s’affranchir des codes pour nous surprendre toujours plus !