Salon 2012 : Le Dernier Millésime de l’Icône de la Champagne !

Salon 2012 : Le Dernier Millésime de l’Icône de la Champagne !

Champagne Salon, est l’une des Maison de Champagne les plus confidentielles mais aussi des plus prestigieuses. Avec un premier millésime connu en 1905, elle est la création d’un seul homme – passionné, exigeant et amoureux d’un terroir, la Champagne. 

Aujourd’hui, la maison nous révèle son dernier né, le Millésime 2012, un nectar divin, frais et solaire qu’Icon-Icon a eu la chance de déguster ! 

Champagne Salon, champagne unique 

Véritable légende, le Champagne Salon est avant tout un champagne unique. 

Proche de la perfection aromatique, il est le fruit d’un seul homme, Aimé Salon, d’un seul terroir, la côte des Blancs, d’un seul cru, Le Mesnil-sur-Oger, d’un seul cépage, le chardonnay et d’une seule année puisque seuls les millésimes sont produits, sans aucun assemblage. 

Et ce champagne si particulier, nous avons bien failli ne jamais pouvoir y goûter ! A l’origine, c’est donc un homme, Aimé Salon, un passionné de champagne, qui lassé des vins n’étant pas à son goût, rêve du plus beau champagne, du plus singulier, à son image. C’est alors qu’au début du XXème siècle, cet esthète entrepreneur s’installe sur la Côte des Blancs, au Mesnil-sur-Oger – sur ses meilleures parcelles du haut de l’église – afin de réaliser pour sa seule consommation personnelle, un champagne exceptionnel, sans aucun assemblage, un pur blanc de Blancs. 

le mesnil-sur-oger
©Leif Carlsson

Alors qu’il en régale ses amis, ils l’incitent à diffuser plus largement son champagne afin d’en faire profiter une clientèle de fidèles amateurs. La Maison Salon naît ainsi en 1920. 

Et aujourd’hui, si certains chanceux ont pu goûter ce cépage, il demeure un vin rare d’exception, puisque seuls les millésimes les plus grands sont commercialisés et la production limitée. On compte aujourd’hui des productions aux alentours de 60 000 bouteilles au maximum par millésime.  

Comment définir un champagne Salon ? Il est d’abord une histoire, celle qui a le goût des années folles, mais aussi une texture, un vin aux bulles fines mais persistantes mais surtout des arômes briochés, de truffes, d’agrumes, crémeuses, fortes et uniques. C’est un vin de caractère ! 

Et ce caractère on le doit à un savoir-faire, à des pratiques mises en place depuis la création de la Maison dont la philosophie est celle de la qualité et du goût. 

Produit sur des terres d’une qualité exceptionnelle, le raisin provient de la parcelle d’un hectare « le Jardin de Salon » et de 19 autres petites parcelles du Mesnil-sur-Oger sélectionnées au début du XXème siècle – un terroir très précis donc. Conservés en cave en moyenne 10 ans, les vins révèlent une complexité et une finesse rare, une acidité essentielle au bon vieillissement des cuvées, permettant fraicheur et vibrance. 

cave champagne delamotte

Un travail artisanal, précis, où chaque bouteille est retournée chaque jour par le caviste-remueur de la Maison permet de donner naissance à « l’un des champagnes les plus vrais, les plus profonds, les plus racés qu’il soit donné de boire ». Si 95% de la production est destinée à l’export, le Champagne Salon rayonne dans une cinquantaine de pays où il est reconnu comme l’un des plus grands vins, participant ainsi à la renommée internationale du champagne français et de notre savoir-faire en la matière. Il est dès lors « l’Icône de la Champagne » ! 

Salon 2012, Salon sourire

Cette année, Salon nous dévoile son tout nouveau millésime, le 2012 ! Et comme la Maison le définit, le Salon 2012 est un véritable sourire qui nous ravit de plaisir. Clair, frais, aux bulles subtiles et délicates mais qui demeurent vivent et piquantes, le Salon 2012 est minéral, pur et généreux. 

Salon 2012

Et pourtant, l’année 2012 n’était pas des plus propices… Coups de froid, beaucoup d’eau, une canicule, le raisin en voit de toutes les couleurs. Malgré cela, le miracle s’opère. Dans les cuves, tout se révèle : des sucres, une belle acidité, un potentiel fou. 

A l’œil, le Salon 2012 est clair, laissant apparaître à la lumière son subtil rayon vert évoquant sa jeunesse ; au nez, il est minéral et fruité, grâce au sol crayeux caractéristique de son terroir ; en bouche, tout se révèle, long et généreux on est d’abord surpris par sa fraicheur puis aéré, des notes d’ananas, de litchis apparaissent. 

Si jeune et déjà fort d’un potentiel qui laisse rêveur, le millésime 2012 promet d’être un grand vin qui marquera l’histoire de la Maison ! 

Généreux et universel, un vin qui appel à un accord mets – vin   

Pur et minéral, le Salon 2012 invite à un mariage gastronomique autour de fruits de mer, d’éléments marin pour rappeler son terroir crayeux. Et c’est autour d’un délicieux déjeuner champêtre au sein du Domaine du Mesnil-sur-Oger qu’Icon-Icon a pu découvrir les secrets du Champagne Salon et de sa petite sœur, la Maison Delamotte

Domaine delamotte

C’est autour de l’une des cinq plus anciennes maisons champenoises que s’est ouvert  ce repas. D’abord brut puis blanc de Blancs c’est avec les classiques de la Maison Delamotte – ronds, souples, équilibrés – que les amuses bouches éveillent les papilles.

C’est ensuite le blanc de Blancs 2014 de cette belle maison qui est venue ouvrir officiellement ce repas autour d’une terrine de Turbot. Noble et au caractère bien trempé, il demeure rond et dévoile toute sa complexité, en complétant ces saveurs venues de la mer. 

champagne delamotte blanc de blancs

Retour au 2012 autour d’une volaille fermière – à la sauce Champagne bien sûr ! – pour dévoiler la star de ce repas. Un accord divin, qui apporte une fraicheur exquise à ce met chaud, tendre et réconfortant face aux premiers rayons de la saison estivale qui s’installe. 

Pour le fromage, un vin rare, le millésime 1997 est servi. Surprenant, ce mélange décuple les arômes d’un vin de 25 ans à la couleur plus chaude, solaire, exceptionnelle ; les bulles sont toujours présentes, et en bouche … exquis, on le savoure, le sent, l’admire…  

Et pour clore ce repas, des notes de fruits rouges accompagnent un Delamotte Rosé à la robe généreuse, rose pâle, nous laissant rêveur face à ses notes de fraises ou de framboises, presque fumées. Au moment du dessert, quel plaisir ! 

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.