Le Retour Tonitruant Des Cuissardes Bardot De Roger Vivier

Serge Gainsbourg lui a dédié une chanson — Brigitte Bardot l’a interprété, tonitruante sur sa Harley Davidson. Chaussée de ces légendaires cuissardes Roger Vivier !

31 décembre 1967. Sur le petit écran, le Show Bardot captive l’audimat. Interprétant live ses plus grands titres, de la Madrague à Bonnie and Clyde et Moi Je Joue, Brigitte Bardot s’amuse et enfile pour chacun d’eux une tenue différente.

Soudain, la mise en scène choisie par Brigitte Bardot fait l’effet d’une bombe — la chanson est signée Serge Gainsbourg. La pièce scandaleusement désirée est, elle, l’oeuvre de Roger Vivier. Oui, lorsque vient le moment de la chanson Harley Davidson, la mode est sur le point d’accueillir un nouvel objet du désir.

Il faut dire que l’artiste qu’est Roger Vivier est déjà un maître du soulier lorsqu’il fait se côtoyer son génie et la modernité pop des années 60. Celui que l’on surnomme le “Fragonard de la chaussure“; Roger Vivier est passé maître dans l’art de botter les femmes l’aplomb. En effet, c’est vers ce virtuose du soulier que s’est tournée la reine d’Angleterre, en 1953, pour les chaussures de son couronnement.

En 1954, il donne comme un “ coup de crayon“ à la silhouette en inventant le talon aiguille… De 1953 à 1963, il signe les souliers accompagnant les somptueuses robes Dior. En 1965 il participe à l’épopée YSL, en accompagnant d’un soulier à bout carré une des mythiques robes Mondrian.

En 1960, c’est donc lui qui pare les jambes de Brigitte Bardot de ces cuissardes ! Et ces cuissardes signent, en 2020, leur retour tonitruant.

Nouvelles Belle Vivier

Les nouvelles cuissardes « Belle Vivier » de Roger Vivier se réinventent ainsi légèrement sous la vision de l’actuel directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni. En plumes, en bijoux, franges, ou piquées de l’iconique boucle des ‘Belle Vivier’, les cuissardes signent l’allure des femmes qui n’ont toujours besoin de personne. En Harley Davidson, ou non !

Nouvelles Belle Vivier