Le Nouveau Leica Q2 Daniel Craig x Greg Williams: Filiation Légendaire

Le Nouveau Leica Q2 Daniel Craig x Greg Williams: Filiation Légendaire

Leica réinvente l’iconique appareil Q2 au prisme d’une collaboration inédite: le nouveau Leica Q2 est le fruit de la rencontre entre l’acteur Daniel Craig et le photographe Greg Williams. Une édition spéciale, forcément limitée à 750 exemplaires. 

Interrogé à propos de ce nouvel objet du désir qu’il a contribué à imaginer, Daniel Craig répondait: « Le Leica Q2 est, pour moi, l’appareil photo parfait qui n’a pas besoin d’être amélioré. Avoir la chance de travailler avec les personnes extraordinaires de Leica et mon ami Greg Williams, pour créer quelque chose d’aussi unique que ce produit, a été un privilège et un honneur. »


L’ami dont il parle, Greg Williams, n’est autre que le photographe derrière les clichés les plus intimes et candides des icônes actuelles. 


Cette rencontre autour d’un nouveau Leica entre l’incarnation flamboyante de 007 et le photographe, qui parvient à capturer le Tout-Hollywood avec spontanéité, ne pouvait qu’aboutir à un appareil riche en symbolique ! 

Greg Williams, lui, confiait ainsi à propos de cette collaboration « Nous nous sommes liés par amour commun pour les appareils photo sur le film “Casino Royale”. Daniel prend de belles photos et a un œil superbe. Le Leica Q2 est une extension de mon corps – on ne me voit jamais sans en avoir un autour du cou. Travailler avec Daniel et l’équipe de Leica sur cette édition limitée a donc été très spécial. »

Et il y a longtemps déjà que les appareils photos produits par Leica tiennent pour être l’outil privilégié d’une pléthore de photographes légendaires. A commencer par Henri Cartier Bresson, à qui Greg Williams emprunte cette métaphore. Henri Cartier Bresson, le photographe qui, à jamais, changea la face de la photographie — le pionnier de la photographie de rue, faisant un art de son observation candide de la vie urbaine… Lui qui aimait à dire à propos du Leica qu’il est une « extension optique de l’œil. »

Leica: Images Du Patrimoine Commun

Même si le nom échappe parfois à l’esprit, nombre de photos qui y sont gravées relèvent bien d’un appareil photo produit par Leica. Death Of A Loyalist Soldier de Robert Capa, 1936.

Man Jumping over a Puddle, en 1932 par Henri Cartier-Bresson. 

V-J Day kiss in Times Square, New York, en 1945 par Alfred Eisenstaedt…

 

Ou encore Le Peintre de la Tour Eiffel de Marc Riboud en 1953. Toutes ces images ont bénéficié de la révolution introduite par le fabricant Leica — la maison derrière le premier appareil photo portable. Petit, compact, discret et diablement qualitatif. 



Et dès son invention, dans les années 20 par Oskar Barnack, le fabricant Leica annonçait déjà sa révolution: celle d’un appareil photo lilliputien avec film cinématographique prêt à l’emploi. C’est dire la qualité des photos que les appareils Leica allaient produire ! 

Ces appareils photo Leica sont à l’origine d’une révolution — une révolution de la photographie et du rapport que l’homme entretenait jusque là avec l’image. Car le secret des appareils Leica est qu’ils peuvent être utilisés avec un maximum de discrétion, avec une telle simplicité que n’importe quel photographe pouvait les maîtriser…



C’est ainsi que les photographes se sont mis à capturer les moments historiques. Le moment décisif dont parlait Henri Cartier Bresson. Les moments les plus esthétiques, aussi ! 

Le plus cinéphile des photographes, François Fontaine et notamment ses photos de Brigitte Bardot sur le tournage du Mépris de Jean-Luc Godard.… 


William Klein, lui, s’est appuyé sur un appareil photo Leica pour faire sortir la mode des studios — capturant avec une élégance devenue référence les plus belles histoires de la mode. Et il n’est pas le seul. Richard Avedon, Helmut Newton ou encore David Bailey pour ne citer que ces icônes absolues de la photographie de mode.

Ce qui séduit dans l’usage d’un appareil photo Leica, c’est sa simplicité — le produit d’une grande sophistication et ingéniosité d’ingénierie.



Et c’est cette filiation que porte aujourd’hui le nouveau Leica Q2 Daniel Craig x Greg Williams. Un compact numérique qui capture les caractéristiques techniques des Leica Q2, dans un revêtement riche en nouveau symbolisme. Les éléments signatures du boîtier sont en noir et or. Toutes les gravures de l’appareil et celles de l’objectif sont incrustées de peinture dorée. 

Le mythique point rouge est lui remplacé par un point noir et un lettrage doré — de quoi distiller tout le luxe et l’élégance de cette collaboration unique en son genre !