La Collection 1932 de Chanel

Celle qui était alors renommée pour ses créations Haute Couture et ses bijoux fantaisie se mit, dans les années 30, à métamorphoser des diamants, « la plus grande valeur sous le plus petit volume » selon elle. « Bijoux de diamants » ; telle fut baptisée, en novembre 1932, la première collection de Haute Joaillerie créée par Gabrielle Chanel, avant-gardiste absolue, possédant le don de comprendre les femmes si justement.

Présenté à l’hôtel de Rohan-Montbazon, au 29, rue du Faubourg-Saint-Honoré, l’appareil céleste s’incarne en pierres précieuses – un volume atteignant parfois 79 carats – brillant par l’unité de ses couleurs, la simplicité de ses formes, et s’admirant sur des mannequins de cire. Une révolution de plus initiée par Coco Chanel. En ligne de mire, des pièces majestueuses dont un collier sans fermoir – Comète – venant ceindre l’arrondi du cou. Un nouveau porté plus libre, coïncidant parfaitement avec sa vision de la femme : affranchie, détachée, libérée.

Malheureusement, une couturière faisant de la Haute Joaillerie dans un climat inédit de crise économique, le monde n’était pas prêt et l’exposition fit scandale. Mademoiselle dut renoncer à son art de joaillère, après avoir desserti une à une ses parures. Elle, qui désirait simplement « couvrir les femmes de constellations. Des étoiles ! Des étoiles de toutes les dimensions ». Des astres piqués au ciel parisien étoilé, une nuit qu’elle descendait les Champs Elysées.

80 ans plus tard, 80 pièces astrales. La collection « Bijoux de diamants », revue par la Maison aux deux C et rebaptisée pour l’occasion 1932, évince à nouveaux les frontières de l’ineffable. Autour du même thème, 1932 décline les pierres en comètes, rubans, soleils, étoiles. Le collier Comète se transforme en Étoile filante lorsque 85,5 carats de diamants viennent composer les longues chaînes voûtées à une étoile. Amovible, scintillante de pureté, elle vient se suspendre où votre guise en décide. Fluidité, souplesse, simplicité ; en un mot, des créations frôlant la perfection. Une chose est sûre, le lion majestueux, signe astrologique et animal préféré de Gabrielle, dernier né de cette collection onirique, veille, prêt à rugir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *