Mohamed Ali, Icône De La Nouvelle Campagne Vuitton

Icon-icon-icône-vuitton-louis-vuitton-muhammad-ali-muhammad-ali-ambassadeur-louis-vuitton-boxe-mode-boxe-mode-boxe-fashion.jpg

« Nos valises cabossées étaient à nouveau empilées sur le trottoir ; nous devions partir plus loin. Mais peu importe, la route, c’est la vie. » Écrivait Jack Kerouac dans Sur la Route, le roman d’une génération de la fin des années 1950. La génération de Cassius Clay, alias Mohamed Ali, âgé de 15 ans à la parution de l’ouvrage.

En demandant à l’ex-champion du monde catégorie poids lourds d’être l’égérie de sa nouvelle campagne Core Values, Louis Vuitton a visé juste. A sa manière, Ali a lui aussi incarné la route, l’a vécue aussi intensément que Kerouac, entre rings de boxe et combats politiques.

Sous l’objectif d’Annie Leibovitz, la bagagerie Vuitton est mise en scène à travers l’emblématique sac Keepall. Choisir Mohamed Ali après Buzz Aldrin, Zinedine Zidane, Mikhaïl Gorbatchev, Angelina Jolie et Sean Connery, c’est choisir un homme, une histoire, des cicatrices, des valeurs. Un besoin presque vital de partir, de créer son propre mythe, de dominer son histoire, et de la transmettre aux générations futures, accompagné d’un bagage Vuitton, fait de la même matière que les rêves, et à l’épreuve du temps.

Le Soulier A Boucle De Roger Vivier

Icon-icon-icône-le-soulier-à-boucle-Roger-Vivier-le-soulier-à-boucle-Roger-Vivier-Inès-de-la-Fressange-les-Belles-du-Jour-Catherine-Deneuve-.jpg

 « Certains produits traversent le temps avec brio. C’est le cas […] de la ballerine à boucle Roger Vivier. Une femme qui sort en jean court, sac Kelly Hermès et chaussures Roger Vivier se sentira toujours bien. » A ces dires, on comprend qu’Inès de la Fressange n’a pas choisi d’être à la tête de Roger Vivier par hasard : la marque, via les Belles de Jour, son modèle phare, est l’un des symboles de l’élégance à la française. Chic, style et confort sont les principaux composants de l’éternelle ballerine à boucle chromée.

Depuis sa création en 1965, le soulier n’a pas manqué de représentantes. Immortalisé par la ravissante Catherine Deneuve dans Belle de Jour de Luis Buñuel, un article de Vogue sur le film lui permet d’accéder à un succès jamais démenti depuis.

Tout au long du film, Séverine, le personnage de Catherine Deneuve, porte des Belles de jour de Roger Vivier. Que la jeune femme tente de s’échapper du carcan étouffant que représente pour elle l’univers bourgeois, ou bien qu’elle parte à la recherche du plaisir des sens, Séverine garde ses chaussures, ne les ôtant que pour raisons professionnelles.

A travers la jeune Séverine, la ballerine se révèle être une pièce véritablement moderne. Aujourd’hui encore, décliné en couleurs pop (collection Gommette Printemps-été 2012), le soulier à boucle Roger Vivier pétille à tous les pieds.

Les Bottes Jumping D’Hermès

icon-icon-objects-of-desire-phare-emblematic-hermès-hermes-jumping-boots-bottes.jpg

En 1972, la Maison Hermès lance une nouvelle collection : les chaussures pour femmes. Parmi elles, un futur classique. Les jumping boots, ou plus «frenchy», les bottes cavalières. Une inspiration de l’univers équestre des origines de la maison, au temps où Thierry Hermès, dirigeait une manufacture de selles et de harnais. La touche d’élégance qui fait la différence : une fine attache Kelly, en souvenir d’un autre classique Hermès.

En ce moment et jusqu’au 19 Juillet 2012, Hermès tient une boutique éphémère, consacrée à la chaussure féminine : l’endroit idéal pour découvrir les Color, la nouvelle paire de Jumping. Revisitée par trois couleurs pop des années 60, en bleu, rose ou orange, elles vous taperont dans l’œil. Hermès a ainsi réussi son pari, donner à la sévère botte cavalière un air urbain… Et tendance ! Rendez-vous 8, rue de Sèvres pour les découvrir.

Comment Porter Le Carré Hermès ?

Icon-icon-icône-Hermès-carré-carré-Hermès-cartes-à-nouer-Grace-Kelly-1937.jpg

Oui, comment ? Après Elizabeth II, Madonna, Sharon Stone et Sarah Jessica Parker, comment assumer sur ses épaules la longue histoire de ce foulard ? Nous aurions raison d’hésiter à entrer dans le club très privé de celles (et ceux) qui ont, chacun à leur manière, arboré cette pièce si précieuse. Car précieux, le carré l’est : deux ans sont nécessaires à sa fabrication, les motifs, qu’ils viennent d’Hermès ou d’artistes invités, s’ancrent dans une histoire vieille de 75 ans. Porter le carré, ce n’est pas juste mettre un simple foulard : c’est accepter un héritage. Ce qui peut conduire à de l’adoration pour l’objet, à un respect tel qu’à la question « Comment porter le carré Hermès ? » l’on n’ose pas donner de réponse, et que l’on pense secrètement : « On ne le porte pas : on le vénère. »

Posons la fatidique question à une conseillère de vente : elle vous remettra une petite boîte orange, où figurera la calèche Hermès, avec cette inscription : « Cartes à nouer ». Ouvrez-la, vous trouverez effectivement un jeu de cartes, avec cette unique règle : « Jouez avec votre Carré Hermès », ainsi que des exemples d’utilisation. Là se trouve le salut : il est possible de s’inspirer du jeu d’Hermès, mais les exemples sont si nombreux qu’ils semblent ne dire qu’une seule chose : « Amusez-vous ! Ne prenez pas ce foulard au sérieux ! »

Et c’est peut-être ce qui lui confère, depuis 1937, son intemporalité et son éternel succès. Si, à 75 ans, le carré Hermès plaît encore, c’est qu’il a su rester jeune, c’est que porter un carré Hermès, c’est toujours innover, surprendre, à la manière de Grace Kelly qui le portait comme attelle à son bras cassé. Comment donc porter le carré Hermès ? En laissant jouer son imagination, et en oubliant qu’il a été porté auparavant.

Le Livre Anniversaire Du Fendi Baguette

Icon-icon-icône-fendibaguette-fendi-itbag-phare-sac-sacitbag-témoignage-livre-anniversaire-sarahjessicaparker-damienhisrt-jeffkoons-richardprince.jpg

Dépeint par Silvia Venturini Fendi comme “audacieux, éphémère mais hors du temps, excentrique et hors-normes”, le Fendi Baguette, fidèle compagnon de Sarah Jessica Parker, est rapidement devenu un phénomène international. Un avant-gardiste de la tendance “It-Bag”. Un objet de convoitise. Un statut d’icône fashion. 

A l’occasion du 15ème anniversaire du modèle star de la maison romaine, la maison Fendi a imaginé un livre témoignage de sa courte mais déja si riche histoire. 250 photos en couleur, pour découvrir différents modèles du sac mythique. Du modèle basique à de véritables oeuvres d’art signées Damien Hirst, Jeff Koons ou encore Richard Prince. De l’art de sublimer un produit déjà sublime et de faire vivre un mythe pour l’éternité !

Les Escarpins Glitter Lamé De Miu Miu

Icon-icon-icône-escarpins-escarpins-glitter-miumiu-heels-laméheels-phare-emblématique.jpg

La marque italienne présente une collection de souliers en cuir lamé et semelles pailletées baptisée Glitter Lamé. Une collection de souliers vitaminés, façon reine de la nuit des années disco. Effets Gold, Glam et Glitter garantis avec des couleurs or, argent ou pyrite. On applaudit, c’est spectaculaire et scintillant ! Cette collection est à retrouver dans les boutiques Miu Miu de Paris, Milan et Londres.

Le Smoking Saint Laurent

yves_smoking.jpg

S’il y a une pièce qu’une femme se doit d’avoir dans sa garde-robe, c’est bien le Smoking Saint Laurent. « S’il fallait représenter la femme des années 70 un jour dans le temps, c’est une femme en pantalon qui s’imposerait car le pantalon est devenu une des pièces maîtresses de la garde-robe de la femme moderne » disait le maître de l’élégance à la française. Le Smoking a révolutionné l’univers de la mode en y ajoutant un je-ne-sais-quoi de minimalisme androgyne, ouvrant la voix au « power suit » des années 80. Pierre Berger ajoutera : « J’aime le Smoking parce qu’il représente l’instant où Yves a donné le pouvoir aux femmes. »

Lors de son défilé en 1966, le couturier « bouscule » les normes en introduisant le Smoking, le tout premier costume destiné aux femmes. La seconde vague féministe ayant tout juste débuté, le costume pour dame demeurait une alternative controversée à la petite robe noire. Le veston est droit ou croisé, à revers de satin brillant ou de soie. Le pantalon est du même tissu que celui de la veste, la chemise en mousseline : elle apporte au tailleur-pantalon une souplesse et une subtilité résolument féminines. A la place du noeud papillon, Saint Laurent appose un ruban de soie flou. Le jabot se substitue au col des chemises masculines.

On se souvient de la mondaine new yorkaise Nan Kempner qui s’était vue refuser l’entrée du très sélectif restaurant La Côte Basque pour avoir porté le Smoking. Sa réponse ne se fit pas attendre puisqu’elle ôta son pantalon, simplement vêtue de la veste en guise de robe very-short. Inconsciemment, Nan Kempner illustra parfaitement les propos d’Yves Saint Laurent : « J’ai toujours cru que la mode n’était pas uniquement destinée à embellir les femmes mais aussi à les rassurer, leur donner confiance. »

Depuis, la griffe française perpétue l’héritage Saint Laurent en réinventant constamment le costume pour chaque saison. Dans sa collection Printemps-été 2013, Hedi Slimane réincarne totalement la femme Saint Laurent. Les différents codes sont réinvestis, la ligne élégante et androgyne est retrouvée. Le vêtement est comme en adéquation avec son temps : l’allure est nonchalante, la démarche instinctive, la féminité simple et évidente.

Ambiance De Fête Pour Le Fendi Baguette

50ab8fd87277b.jpg

Durant l’hiver 1997, Silvia Venturini Fendi décide de lancer le Fendi Baguette, un sac à main raffiné aux milliers de styles différents. Dépeint par la créatrice comme « audacieux, éphémère mais hors du temps, excentrique et hors-normes » le fidèle compagnon de Sarah Jessica Parker est rapidement devenu un phénomène international. Un avant-gardiste de la tendance « It-Bag ».

En juin prochain, le délicieusement légendaire Fendi Baguette fêtera ses 15 ans. A cette occasion, La griffe Italienne proposera une nouvelle édition de 6 des modèles les plus populaires avec en prime des nouveautés motifs et couleurs.

La mode doit être innée chez les Fendi puisque Silvia a puisé son inspiration de sa benjamine : « J’étais en train de jouer avec mes enfants dans le jardin, lorsque Leonetta a commencé à cueillir des marguerites et les a disposées sur mon sac ». Dessiné pendant et pour l’été, le Fendi Baguette sonne comme un exquis rayon de soleil dans notre garde-robe.

L’Iconique 2.55 de Chanel

50ab8bbd98e98.jpg

Le 2.55, produit emblématique de la maison Chanel, résume à lui seul l’esprit Coco Chanel. Son obsession de libérer la femme. L’inspiration du 2.55 lui est venue de la manière dont elle aimait porter ses jumelles sur les hippodromes, mains dans les poches, allure d’homme libre. Œillets, chaînes tressées en cuir et laiton, fermoir à tourniquet « mademoiselle » et cuir matelassé, le 2.55 pour février 1955, marque le retour en force du Mademoiselle Chanel.

Dans les années 1980, Karl Lagerfeld inscrit le 2.55 dans la légende en remettant ce petit joyau au goût du jour. Il épaissit la chaîne, change le mythique fermoir par un fermoir au logo de la marque, le célèbre double C entrecroisés, et le décline dans toutes les tailles, de l’étui à cigarettes au fourre tout. Le 2.55 devient l’accessoire absolu!

Classique et intemporel, cette pièce phare de la maison Chanel continue de nous faire rêver. En bleu électrique dans les bras de la Gossip Girl, Blake Lively, ou en rouge piquant sur Vanessa Paradis, quel que soit le modèle, le plaisir est d’être pris la main dans le sac, Chanel 2.55, bien sûr!

 

 

La 2.55 de Chanel en Quelques Dates

 

1955 : Le 2 février 1955, le sac 2.55 est créé par Coco Chanel, 72ans, qui souhaite libérer les mouvements des femmes. Elle le crée avec une anse longue qui permet de le porter à l’épaule et non plus de devoir le tenir à la main. Les sources d’inspiration sont le monde des courses hippiques avec ses motifs matelassés, son appartement de la rue Cambon et son passé à l’orphelinat d’Aubazine.

1960 : Brigitte Bardot, emblème de la mode dans les années soixante, se pare du 2.55.

1960 : Audrey Hepburn, elle aussi reconnue pour sa beauté et son style vestimentaire l’adoptera au cours des années soixante.

1962 : Jackie Kennedy porte du Chanel à de maintes reprises, elle a également beaucoup porté les différents sacs de la marque dont le fameux 2.55.

1962 : Elizabeth Taylor le choisira de couleur blanche.

1965 : L’actrice américaine Jane Fonda, femme du directeur français Roger Vadim, est photographiée avec le 2.55.

1968 : Mia Farrow, célèbre actrice américaine est vue avec le fameux sac à plusieurs reprises.

1970 : Catherine Deneuve, toujours classique et élégante, l’adopte.

1988 : Karl Lagerfeld réinterprète le 2.55 en remplaçant le fermoir « Mademoiselle » par le logo au  double « C » de Chanel et la chaine est arborée d’une lanière en cuir tressé. Il devient le « Timeless Classic ».

1990 : Lady Diana, après avoir adopté le tailleur Chanel, se pare du sac 2.55 lors d’évènements publics.

2005 : Grand retour du 2.55 sur le marché à l’occasion des 50 ans de sa création, plus « bling bling ». Karl Lagerfeld réintroduit aussi la version avec le fermoir Mademoiselle.

2007 : Karl Lagerfeld crée la version la plus luxueuse du sac 2.55 en édition limitée qu’il appellera le « Diamond Forever ». Ce sac a un fermoir au double C en or blanc serti de 334 diamants, une chaine en or blanc et est en cuir d’alligator. Il a été produit en seulement 13 exemplaires.

2008 : Rihanna adopte le 2.55 pour assister à des défilés.

2010 : Le sac « Boy Bag », une version plus sportive inspirée du 2.55 et à son matelassage, est inventé et beaucoup apprécié des célébrités.

2010 : Lady Gaga toute vêtue de Chanel promeut son nouvel album.

Les années 2010 : La 2.55 commence à être produit en milliers de déclinaisons, de la version vernie à des versions colorées.  

2011 : Karl Lagerfeld lance une collection capsule du 2.55 sertie de cristaux et de perles.

2012 : Chanel présente deux versions révolutionnaires du 2.55 adressées aux nouvelles générations, le « Lucky Charms » avec tous les symboles porte-bonheur de Coco Chanel.

2012 : Miley Cyrus, avec son look très rock’n’roll, succombe à son tour au 2.55.

2013 : Kate Moss toujours à la pointe de la mode, ne pouvait ne pas avoir dans son dressing l’iconique sac.

2014 : Chanel propose une version pochette du 2.55 pour la collection Printemps/été.

2016 : Lors de la collection des Métiers d’Art, le 2.55 délaisse son iconique matelassé pour un cuir de veau souple. Karl Lagerfeld réalise une série de vidéos mettant en scène l’actrice Kristen Stewart.

2017 : Chanel lance une version du 2.55 en tissu Denim très streetwear.

Mai 2017 : Pour la collection croisière 2017/2018, Karl Lagerfeld s’inspire de la Grèce antique et imagine des Timeless aux tons naturels tels que l’écru, le beige, le marron en crochet, en toile tressée ou encore en tweed.

Juin 2017 : Dans le cadre de la Collection Métiers d’art Paris Cosmopolite, le 2.55 se fait sobre en veau velours ou s’agrémente de broderies inspirées des tapisseries du Ritz.

Octobre 2017 : Pour la collection printemps-été 2018, le Boy et le Timeless se parent de PVC irisé pour accompagner le tweed iconique.

Octobre 2017 : Chanel crée la montre « Code Coco », reprenant le fermoir Mademoiselle et le matelassé du 2.55.

 

L’Intemporel Carre Hermès

50ab86708c96e.jpg

La maison Hermès lançait récemment, une nouvelle campagne autour de son célèbre carré de soie pour sa collection printemps-été 2012 avec la mannequin canadienne Coco Rocha.

La campagne décline toutes les façons de porter le fameux carré ; sur la tête, autour du cou, en top, jupe ou châle. La nouvelle collection s’illumine dans des tons orangers, couleur phare de la marque, mais également dans différents tons de bleu et de pastels qui accueillent graphismes abstraits, pois, carreaux ou fleurs.

Élégant, classique, féminin et infiniment sophistiqué, le carré H, créé en 1937, est devenu un accessoire de mode convoité et intemporel. La technique de coloration en sérigraphie et le twill de soie roulotté à la main en fait une vraie pièce de luxe. Disponible en taille classique 90x90cm ou depuis 2007 en 70x70cm, le carré Hermès symbolise l’essence d’un produit icône.