La Collection Capsule Qui Réinvente Le Tailoring Dior

Kim Jones ravive une nouvelle fois les codes clé de la maison de Monsieur. Cette fois, c’est autour d’une collection capsule qui réinvente le tailoring si propre à la maison, que vient s’injecter sa patte streetwear…

Capturée par le photographe Brett Lloyd, la campagne qui met en scène cette nouvelle collection capsule baptisée MODERN TAILORING fige en noir et blanc la filiation entre Christian Dior et Kim Jones.

Car voilà bien le point de départ de la réinvention du tailoring Dior — ce sont les lignes si chères à Monsieur Dior qui guident ici le tailoring façon Kim Jones.

Un tailoring un peu plus organique qui, souple et décontracté, reprend nombre de codes iconiques de la maison de l’avenue Montaigne. A commencer par la mythique veste Bar. On retrouve ici sur ces trois ensembles les boutons identiques à la pièce manifeste de 1947.

Parmi les tissus qui viennent tailler les pièces de la collection Modern Tailoring, on retrouve aussi un clin d’oeil certain aux toiles iconiques de la maison… Un mélange de laine vierge et de mohair, un micro pied-de-poule texturé ou encore un motif Prince de Galles — autant d’éléments qui rappellent l’héritage intemporel de celui qui, il y a plus de 70 ans, réinventait la silhouette contemporaine!

C’est encore un tissu portant le motif cannage, signature de la maison, qui double ses nouveaux costumes éminemment léger. Faciles à porter, ils allurent l’homme Dior d’une attitude plus contemporaine encore.

De quoi renforcer peu plus la filiation entre le casual de Kim Jones et la sophistication du couturier-fondateur. La collection est à découvrir dès à présent !

Le Tailoring Froissé Comme des Garçons Plus pour le Printemps/Eté 2019

010.jpg

Depuis quelques saisons, nombre de grandes maisons semblent avoir tourné le dos au principe même du costume — si le tailoring fait évidemment toujours parti de leur grammaire, celui-ci s’acoquine de plus en plus d’influences streetwear. Alors, lorsque Rei Kawakubo s’empare du questionnement, c’est pour explorer de nouvelles possibilités afin d’introduire une vision inédite du tailoring. 

Au coeur de sa collection homme du Printemps/Eté 2019, Comme Des Garçons Plus distillait un propos original et pile dans la tendance — les costumes jouaient ainsi des détails conventionnels pour mieux les détourner. Tantôt froissés, froncés, découpés, plissés ou lacérés, les costumes CDG Plus se font impétueux et éminemment audacieux. Comme une pléthore d’idées, la collection mettait en parallèle l’ancienne vision du masculin autour d’une coiffure figée et désuète très années 50, et les nouvelles possibilités d’un costume plus ludique que conventionné. 

Aux traditionnelles couleurs dramatiques, Rei Kawakubo substitue aussi une myriade de couleurs, de carreaux, de rayures, de roses et de détails décalés! Une façon d’ouvrir le questionnement sur ce que la mode a encore à imposer, lors même que la génération Z et les Millennials semblent principalement ouvert à l’expérimentation. Et nulle maison ne maîtrise aussi bien l’exercice que Comme Des Garçons. 

Le Sac Cannage du Printemps/Eté 2019

023.jpg

La première collection de Kim Jones pour la maison Dior semble avoir remplie toutes les attentes — du tailoring ultra-précis en passant par les références aux codes clés de la maison, le Britannique a dévoilé au coeur de la cour de la Garde Républicaine à Paris une collection éminemment fraîche, éminemment Dior! Autour d’une sculpture réalisée par l’artiste Kaws faite de 70.000 fleurs (majestueux clin d’oeil à la passion de Monsieur), la collection Homme Printemps/Eté 2019 mettait à l’honneur la vision d’une masculinité franchement plus sensuelle. 

Au bras de ces hommes romantiques, virils car élégants, une pièce inédite captait toute l’attention. Des sacs format weekend réalisés à partir du mythique cannage de la maison. C’est qu’à l’époque même de Monsieur Dior, les invités étaient accueillis dans les salons du 30, avenue Montaigne, installés sur d’élégantes chaises de style Napoléon III. L’assise était réalisée en cannage, couleur claire… Depuis devenu l’une des griffes emblématiques de la couture Dior, le cannage est aujourd’hui le tressage clé d’une pièce ultra-désirable. 

Découpé au laser, le cannage ici passé par le filtre Kim Jones gagne en pertinence. En puisant ainsi dans l’inépuisable grammaire Dior, le nouveau directeur artistique de la maison fait une proposition forte et raffinée, assurément dans l’ère du temps. Un sac en toute transparence qui fait écho à ce puissant savoir-faire haute couture! Kim Jones en est convaincu:  « Pour moi, Dior est le meilleur du meilleur. » Une assertion assurément partagée par le prestigieux par-terre d’invités, de Takashi Murakami et Karl Lagerfeld, Naomi Campbell et Kate Moss, Bella Hadid et A$AP Rocky.