Le Mois Krug À Paris

krug.jpg

A l’occasion des « Mois Krug », la manufacture de champagne introduit des expériences culinaires aussi inspirées qu’inédites. Placée cette fois-ci sous le signe de la gastronomie à Paris, c’est sous forme de bouchées que se déguste la rencontre du mois de décembre – dans la plus grande simplicité ! Krug et l’oeuf forment un tel accord harmonieux qu’il semble simple et évident, comme l’audace  de Joseph Krug. Il faut dire que l’oeuf n’a cessé d’inspirer Krug cette année ; son esthétique minimale et ses possibilités infinies ont su stimuler la créativité des chefs des ambassades Krug, le chef de cave en tête.

Eric Lebel a donc choisit un ingrédient ordinaire et connu de tous, travaillé ensuite par les différents chefs des ambassades Krug dans le monde. Stimulée par le challenge et sachant distiller çà et là des ingrédients et des saveurs supplémentaires, la maison Krug a aussi associé leur savoir-faire et leur inventivité au Krug Grande Cuvée pour donner naissance à des rendez-vous gastronomiques aux quatre coins de Paris. Ces expériences uniques ont donc lieu dans une sélection d’établissements prestigieux au sein de la capitale, durant tout le mois de décembre prochaine. L’Hôtel Scribe, le Mandarin Oriental, le Royal Monceau – Raffles ou encore le Shangri-La Hôtel figurent dans la liste des participants !

Le Canard Dans Tous Ses Etats Au Shangri-La Paris

shangrila.jpg

La Cour impériale arrive dans votre assiette… Invité exclusif du Shangri-La, le Chef Yuan est le maître incontesté du canard laqué, depuis plus de trente ans. Ancien Chef au sein du Kerry Hotel, puis dans deux restaurants à Pékin, l’illustre cuisinier fait perdurer la tradition, de l’Empire du Milieu à l’Occident.

Depuis près d’un siècle, la recette ne cesse de satisfaire les générations : parfumé au bois de jujube, cuit pendant 70 minutes, et tendrement découpé, le canard se déguste chaud et croustillant. Symbole de l’héritage sino-français profondément présent au sein du Shangri-La, il sera accompagné de crêpes chinoises et petits pains, pour un véritable voyage au cœur de l’Asie. Omniprésent au sein de l’ancienne demeure du Prince Bonaparte, cet héritage ne cesse de briller, sous diverses formes. Pour profiter de ce fabuleux repas, ne perdez plus une minute : Réservation obligatoire en précisant « Chef Yuan » – 160€. Attention,  nombre de canards limité à 15 par jour.