La Nouvelle Variation Dior Autour De L’Icône Rose Des Vents

Victoire de Castellane appose l’un des grigris de Christian Dior sur la ligne joaillière Rose des vents. Une collection onirique, tout en symbolisme.

Dior, L’Etoile Et La Rose Des Vents

On connait le caractère superstitieux de Monsieur Dior, son amour des roses et son goût infaillible pour le sublime. Et l’on connait l’histoire qui amena Christian Dior à faire de l’étoile l’un des grigris de sa maison.

Le soir du 18 avril 1946, la veille d’un rendez-vous important devant mener à la fondation de sa maison, « en remontant la rue du Faubourg-Saint-Honoré, Christian Dior heurte du pied un objet au sol et manque de tomber, comme si l’objet lui-même cherchait à attirer son attention. »

Cet objet, c’est une étoile. Et l’étoile entrait ainsi dans la grammaire esthétique et visuelle de la maison Dior.

Ainsi, en 2020, c’est Victoire de Castellane, l’esprit facétieux et éminemment glamour à la tête des créations joaillières Dior, qui se charge d’en donner une nouvelle variation.

Et cette fois, le porte-bonheur de Christian Dior vient illuminer une ligne de bijoux déjà iconique. La ligne joaillière Rose des vents, imaginée par Victoire de Castellane en 2017…

Gardiens éternels des inspirations du couturier, les bijoux Rose des Vents sont taillés à la manière de la mosaïque présente dans la villa Les Rhumbs à Granville. Lieu clé de la création de Dior, puisqu’il est celui de son enfance.

La nouvelle variation Dior autour de l’icône Rose des vents se comprend donc comme une célébration de l’artisanat d’exception des ateliers Dior.

Les nouveaux modèles imaginés par Victoire de Castellane sont constellés de diamants, de pierres ornementales et de torsades d’or grain-de-riz, qui viennent ourler les médaillons… Un savoir faire virtuose qui distille le symbolisme des grigris de Monsieur, tout en constituant des talismans modernes faits pour s’accumuler, au gré des joies de la vie !

Et si la curiosité vient à piquer votre envie de connaître tout des lieux qui ont inspiré la création de Christian Dior, cette visite ‘Paris Fashion and Luxury Icons Tour’ saura y répondre allègrement.

Le Dernier Episode du Conte Dior Rose des Vents

rose_2.jpg

L’arrivée en boutique de la nouvelle Mini D Dior Rose des Vents est l’occasion pour la maison de diffuser le dernier épisode de la série consacrée à la collection D. Il faut dire
que cette ligne a la particularité de lier passé et présent dans une pirouette alliant la passion de Christian Dior pour les couleurs et le goût rococo d’une Victoire de Castellane fascinée par les contrastes. La collection D incarne tout l’esprit de la joaillerie du 30 de l’avenue Montaigne : audace créative et associations surprenantes font ainsi vibrer un savoir-faire horloger aussi précis qu’époustouflant. C’est en 2003 que Victoire de Castellane, directrice créative de Dior Joaillerie, pense une collection de garde-temps autour d’un geste des plus romantiques : une femme s’approprie la montre d’un homme pour toujours penser à lui.  Ainsi naît la D de Dior, dans la lignée des montres des années 1970 – et chez Dior, l’or, le diamant et les pierres ornementales épousent sans façon l’apparente simplicité des matières contemporaines.

Un chic masculin donc, piqué d’une féminité assumée, l’objet composé par Victoire de Castellane brille d’une empreinte de magie. Justement, la série de mini-animés qui en distille l’essence jouit d’un charme identique. Et puisque Victoire de Castellane aime à puiser dans les grigris évocateurs de la vie de Christian Dior, les astuces de ses atours, c’est à la Rose des Vents qu’elle rend hommage dans un modèle inédit. Cette Rose des Vents, c’est dans l’enfance du couturier passée à Granville qu’il faut en chercher les traces. Dans sa maison baptisée Les Rhumbs, du nom des trente-deux divisions du symbole de la navigation qu’est la Rose des Vents. En 2017, Victoire de Castellane en fait un talisman.

Une magie elle aussi contée dans l’ultime épisode de la série consacrée à la D. Cette Mini D Rose des Vents se pense autour d’un boîtier 19 mm en acier inoxydable, lunette grain de riz souligné d’un mille-grain et couronne sertie de diamants. Et son cadran en malachite comprend une rose des vents mobile en métal qui la fait s’animer telle une boussole. C’est donc pour un voyage dans le temps que Victoire de Castellane emporte cette fois-ci Monsieur Dior. Un voyage qui, de la préhistoire au futur, illustre de façon poétique et amusante tout le rêve que porte en elle cette nouvelle Mini D Rose des Vents…