Edward Hopper and the American Hotel

0 out of 5

45.00 

Avis d’Icon-Icon : 

Edward Hopper était un grand voyageur — un habitué des beaux hôtels et des résidences touristiques… Voici que ce beau livre retrace, dans une monographie pertinente, les hôtels Américains ayant inspirés les toiles d’Edward Hopper. Une plongée dans ces lieux à travers la vision d’un grand peintre donc, avant, peut-être, d’y booker sa prochaine échappée !  

Auteur : Leo G. Mazow

Maison d’Édition : Yale University Press

Date de Publication : Octobre 2019

À l’aide d’itinéraires recréés, voyagez avec Edward Hopper lors de ses différents voyages en voiture et rencontrez les hôtels, le personnel et les clients tels que vuspar l’artiste. Le peintre, dessinateur et illustrateur Edward Hopper (1882-1967) est l’un des artistes américains les plus connus et les plus souvent exposés. Les hôtels, les motels et les résidences touristiques sont des motifs récurrents dans son œuvre, de même que les rues, les phares et les stations-service, qui constituent un vocabulaire visuel de l’infrastructure des transports. En dix essais, ce volume fascinant explore l’étude de ces espaces menée par Hopper tout au long de sa vie, éclairant à la fois sa pratique professionnelle et les changements profonds survenus dans les transports et les communications, qui ont affecté non seulement le travail et les loisirs, mais aussi les dynamiques de race, de classe et de sexe. Les couvertures de Hopper pour la revue spécialisée Hotel Management, ainsi que d’autres œuvres bien connues, invitent à réfléchir aux rôles compliqués de la nouvelle femme naissante, à l’effacement du travail et des travailleurs de l’hôtellerie, aux associations contemporaines entre le blanc et la propreté et la pureté, aux aquarelles que Hopper a réalisées à partir des fenêtres et des toits d’hôtels au Mexique et au contexte plus large de l’histoire des transports. Un dernier chapitre situe ensuite la contribution de Hopper au rôle fascinant que l’hôtel a joué dans le développement plus large de l’art américain au XXe siècle. Le rabat arrière du livre contient également deux cartes amovibles de type “TripTik” qui retracent les voyages que Hopper et sa femme, l’artiste Josephine “Jo” Nivison Hopper, ont effectués en voiture dans les années 1940 et 1950 ; une sélection de correspondanceet de citations tirées des journaux intimes de Jo se joint à des reproductions de cartes postales et de documents éphémères qui illustrent l’évolution de leurshabitudes de voyage – et de celles de leurs compatriotes américains.

Acheter

Description