Omega, L’Ambition De Son Fondateur

Lorsque Louis Brandt fonde Omega en 1848, il ambitionne de fabriquer les montres les plus précises au monde. Une ambition réussie, notamment grâce aux calibres iconiques de la maison !

Louis Brandt, Le Fondateur d’Omega

1848. C’est à la Chaux de Fonds dans le canton de Neuchâtel que Louis Brandt fonde la maison qui prend, en 1894, le nom Omega. Mais au milieu du XIXème siècle, on parle plutôt du comptoir d’établissage Louis Brandt — une maison dont l’ambition est de fabriquer les montres les plus précises au monde.

Le maître horloger va s’attacher à comprendre le fonctionnement des garde-temps à la recherche du secret de la précision. A sa mort en 1879, il lègue ainsi à ses fils Louis-Paul et César Brandt son comptoir, et son ambition.

Dès 1879, les deux fils de Louis Brandt vont se jeter dans l’industrialisation de la fabrication des montres. Rebaptisée Louis Brandt & Fils, la maison déménage pour Bienne, dans le canton de Berne… En peu de temps, et sachant profiter du dynamisme de la ville en matière de logistique, ils vont lancer deux innovations qui vont renverser le monde de l’horlogerie.

D’abord, c’est le premier calibre de la maison à être produit en série. Le Labrador — une innovation technologique qui facilite les performances chronométriques… Une révolution pour l’époque !

Ensuite, c’est l’invention du calibre iconique de la maison. Un calibre qui esquisse la légende Omega… En 1894 donc, les frères Brandt lancent le calibre Omega 19 lignes. Produit en série à l’aide des nouvelles technologies, le mouvement révolutionne la précision des montres…

Le calibre Omega 19 lignes redéfinit largement les standards qui s’appliquent alors naturellement aux autres maisons horlogères. Et c’est cette invention qui donna le nom à la maison Omega.

Les Calibres Iconiques Omega, Des Révolutions Horlogères

Le calibre qui lança la maison des frères Brandt est donc celui qui donna son nom à la maison Omega. Un mécanisme qui, en plus de constituer une grande nouveauté pour l’époque, a inauguré un système toujours utilisé aujourd’hui…

Le Premier, Le Calibre Omega 19 Lignes

La révolution du calibre Omega 19 lignes est d’abord une révolution technique. Avec l’utilisation de ce calibre, chaque pièce devient facilement remplaçable par n’importe quel horloger. Le calibre 19 permet, aussi, d’associer les fonctions de remontage et de réglage de l’heure au niveau de la couronne et de la tige. C’est ce système qui est toujours en vigueur aujourd’hui !

Ainsi, lorsque la maison Brandt imagine le calibre Omega 19 lignes sur les bases de Labrador – 19 lignes indiquant ses 43 mm de diamètre – elle innove de façon spectaculaire. Son mécanisme manuel permet la mise à l’heure par la tige du remontoir. Cette tige du remontoir inspire, par exemple, des lunettes de soleil, en 2020.

Nommé Omega, en référence à la dernière lettre de l’alphabet grec, le calibre incarne l’accomplissement des deux frères. Un accomplissement qui, deux ans plus tard, en 1896, permet à la maison d’obtenir sa première reconnaissance du métier. La médaille d’or à l’Exposition nationale suisse de Genève. Imposant par là même ce système de fabrication à quasiment toutes les maisons horlogères Suisses.

Ce calibre a donc hissé la maison au rang d’acteur incontournable du monde horloger. Un succès tel qu’en 1903, la maison est rebaptisée Louis Brandt & Frère – Omega Watch & Co.

Si bien qu’au début du XXème siècle, la maison Omega produit environ 100’000 montres par an. De quoi faire d’elle l’une des plus importantes manufactures horlogères au monde. La légende peut désormais s’écrire.

Les Calibres Omega, Des Révolutions Au Fil De L’Histoire

Omega est derrière nombre de premières — la première montre-bracelet à répétition minutes en 1892, les premières montres à calendrier complet avec grandes dates en 1893, et ​​le système de répétition Carillion en 1894. La première montre marine, aussi.

Mais en 1931, la maison pose un nouveau jalon dans le monde de l’horlogerie. Le premier mouvement automatique utilisant deux masses oscillantes. Résultat? Cette innovation permet un remontage bidirectionnel du mouvement, et une amélioration de son efficacité.

La même année, Omega remporte ainsi la première place dans les six catégories du concours organisé par l’Observatoire de Genève. Pour porter haut les valeurs qui lui ont valu cet honneur, la maison adopte ce mantra dans ses campagnes publicitaire — ‘Omega – Exact time for life’, ou ‘Omega, le temps exact à vie’.

On lit bien tout l’héritage de l’ambition première du fondateur.

En 2019, Omga célébrait ainsi son calibre 19… « Aujourd’hui, nous sommes très fiers de représenter ce nom symbolique. Omega est le seul horloger à porter le nom de l’un de ses mouvements, preuve de son engagement sans faille pour l’art de la précision. Ce nom est aussi devenu célèbre dans de nombreux autres domaines, de l’exploration spatiale à celle des océans, en passant par les Jeux Olympiques et le cinéma, avec la saga James Bond. Nous ne pouvions pas passer à côté de cet anniversaire » expliquait le CEO d’Omega, Raynald Aeschlimann.

Et si la maison Omega peut en effet se targuer d’avoir lancé nombre d’innovations par la suite, à l’instar de la technologie Liquid Metal et du spiral en silicium… C’est l’échappement Co-Axial initié par George Daniels qui en constitue la plus récente démonstration.

Présentée dans les années 2000 sur une Omega, l’échappement Co-Axial permet en fait de résorber l’un des soucis les plus anciens de l’horlogerie — les problèmes de renversement de balancier et de lubrification.

On le voit, la maison Omega a pu réaliser l’ambition de son fondateur à travers la confection de calibres d’exception. Une ambition qui visait à fabriquer les montres les plus précises au monde. Et en effet, quoi de plus précis que la montre qui accompagna les pas des premiers hommes sur la Lune, la Moonwatch.