L’Eau de Rochas, Parfum Solaire Et Révolutionnaire

Le troisième parfum de la maison Rochas est surtout la première eau de cologne pensée pour la femme — un jus vibrant et délicat aussi solaire que révolutionnaire !

L’Eau de Rochas, Première Cologne Pour Femme De L’Histoire

Lorsque Marcel Rochas fonde sa maison de parfum et de couture en 1925, il chérit déjà l’ambition d’en révolutionner les codes, et le chic ! D’abord installée sur la mythique rue du Faubourg-Saint-Honoré, avant de prendre ses quartiers au 12 avenue Matignon, une dizaine d’année plus tard — la maison Rochas trouve rapidement sa clientèle. Et quelle clientèle !

Marlène Dietrich, Joan Crawford ou encore la duchesse de Windsor. Les élégantes du monde entier trouvent en effet dans sa couture épurée mais éminemment raffinée l’écho d’une féminité très sophistiquée. Moins dramatique que d’autres maisons, la mode à la Rochas est en effet une affaire de féminité qui éclot au détour de dentelle et autres tulles.

C’est ainsi que le premier parfum de la maison fait écho à cette femme qui, à en croire Marcel Rochas, s’incarne à merveille dans la pétillante Hélène Rochas. Sa troisième épouse devient sa muse et, en 1944, c’est au maître-parfumeur Edmond Roudnitska que l’on confie la compose de cette personnalité olfactive. On doit notamment à ce nez hors pair la création d’Eau sauvage, en 1966, et de Diorama, en 1948.

Hélène Rochas

Baptisé ‘Femme’, ce premier parfum Rochas connaît un grand succès. Mais avec la disparition de Marcel Rochas, c’est bien à Hélène Rochas que l’on doit l’introduction du plus révolutionnaire des parfums Rochas.
A la tête du département des senteurs de la maison, elle impulse bien la composition de l’Eau de Rochas. La première Cologne pour femme de l’histoire de la parfumerie.

L’Eau de Rochas, Un Parfum Iconique

Les mots mêmes de la maison Rochas capturent tout ce qui fait la fulgurance de cette senteur vivante, fraîche et délicate. « Pour la première fois, une eau de Cologne s’adresse aux femme. Dans cette infusion d’agrumes et de verveine, flottent des fleurs fraîchement cueillies – jasmin, narcisse, rose – au sillage éblouissant. L’Hédione, une molécule de synthèse intelligente, propulse le sillage comme une cascade cristalline qui électrise les sens. Le fond chypré plus opulent mêlant mousse de chêne, de myrrhe et de vétiver, donne de la profondeur à l’ensemble et véhicule cette fraîcheur si particulière plus longtemps, sans jamais l’altérer. »

Composée en 1970 par Nicolas Mamounas, la fragrance tient en effet une place particulière dans la mémoire olfactive — l’équilibre parfait entre ces notes aromatiques distille tout le luxe raffiné propre à la maison Rochas.

50 ans plus tard, cette Eau de Rochas trône encore sur les coiffeuses des femmes éprises de liberté et d’élégance. Et c’est toujours dans cette bouteille sculpturale au design minéral que se love ce jus pourvu de tant de beauté !

Imaginée par Serge Mansau en 1970, la bouteille Eau de Rochas traduit en verre massif la fougue qui s’en échappe — un cabochon comme un roc ruisselant évoque l’éclaboussante fraîcheur vivante de cette eau dont les accords sont, finalement, hors du temps.