Le Tailleur Chanel Printemps-Été 2016

Sous la verrière du Grand Palais, tout y était décalqué comme le vrai : guichets d’enregistrement des bagages, personnel au sol, tableaux d’affichage des vols… Après le super-marché, Karl Lagerfeld fait déambuler ses belles dans l’enceinte de l’aéroport Chanel. Cette collection fut avant tout une interprétation pragmatique et fantaisiste de l’idée de voyage… Une collection qui aime ainsi à hisser haut et fort les couleurs bleu-blanc-rouge du drapeau français dans un monde interconnecté… Pour la saison Printemps-Été 2016, la maison aux deux C s’amuse ainsi des codes et des uniformes des hôtesses, pour singer à merveille l’univers aéroportuaire… Il est évident que la femme Chanel de la saison prochaine a tout de l’âme d’une globe-trotter : à en croire les jupes à petits volants, les bijoux d’inspiration tribale ou les matières élimées, la belle Chanel vit sur plusieurs latitudes.

Et cet esprit s’insère jusque dans les créations : les jupes, longues, s’ouvrent ainsi sur des pantalons : « Si vous fermez la fermeture éclair, vous avez une jupe ou alors vous avez le pantalon seul, tout cela peut exister, coexister », explique Karl Lagerfeld. C’est dans le même esprit qu’est née une nouvelle vision du tailleur Chanel : une pièce 100 % brodé, sans poche, ni logo, ni d’ailleurs le moindre bouton à monogramme CC… Un tailleur plus épuré et dépouillé que le modèle emblématique : dépourvu de col, le tailleur s’imagine en tweed noir, gris, bleu nuit, blanc et rouge avec des fils argentés venant former de petits carreaux. Une collection qui regorge ainsi de carreaux reprenant presque le tartan. La saison Printemps/Eté 2016 impose une vérité : Chanel sera toujours Chanel et, la signature de la maison restera le tailleur emblématique imaginé il y a presque un siècle… Mais aujourd’hui, Karl Lagerfeld le modernise et vient l’accessoiriser d’une casquette portée à l’envers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *