Casino de Monte Carlo : L’Antre Du Glamour A Monaco

Casino de Monte Carlo : L’Antre Du Glamour A Monaco

Le Casino de Monte Carlo, à Monaco, est incontestablement le plus iconique des casinos. Un casino, dont la principale salle de jeux, somptueuse, a vu, à quelques encablures de l’Hôtel de Paris Monte Carlo, et la ville de Nice, fortunes se faire et se défaire ! 

Casino de Monte Carlo : Des Jeux Et Du Glamour

C’est à quelques kilomètres de Nice, au coeur de Monaco, que se dresse le casino le plus couru au monde. Le Casino de Monte Carlo, c’est une bâtisse exceptionnelle, née de la vision de Charles Garnier – à qui l’on doit l’opéra du même nom à Paris… Mais le Casino c’est aussi et surtout l’épicentre de la vie de Monaco — un lieu qui se visite comme l’antre du glamour et des excentricités en tout genre… 

Car Monaco fait figure d’ilot de glamour sur le continent Européen – de l’avis de tous, le Casino de Monte-Carlo, comme l’Hôtel de Paris à Monaco, n’y sont pas étranger. 

Edifié en 1863, adossé à la mer Méditerranée, surplombant cette mer azur depuis le rocher de Monaco… Majestueux, le Casino de Monte-Carlo l’est assurément. A l’intérieur, si le jeu prime, c’est bel et bien dans un décor somptueux que l’on a pensé les salles de jeux ! 

Boiseries et dorures accompagnent ici des fresques exécutées à la manière du peintre Boucher, des bas-reliefs, des sculptures et cariatides, et un atrium éblouissant fait de marbre et d’or ! Oui, le Casino de Monte-Carlo doit à l’architecte de l’opéra de Paris sa vision époustouflante des jeux… 

Poker, Black Jack, Bandit-manchot, Roulette Anglaise ou Baccara… Si le Casino de Monte-Carlo accueille aujourd’hui les joueurs, amateurs et stars du monde entier, c’est dans l’histoire de Monaco des années 1860 qu’il faut trouver une explication. Appauvrie, la Principauté de Monaco avance une idée qui, à tout jamais, fera d’elle l’épicentre du luxe et du glamour…

 « Charles III eut donc l’idée des jeux de casino, interdits dans les pays voisins, pour permettre à la Principauté de s’enrichir et de se développer rapidement » rappelle la Société des Bains de Mer. Ce tournant ainsi orchestré, le Casino devient le coeur battant — le poumon économique de Monaco. Et les cocottes et têtes couronnées du monde entier ne vont tarder à trouver dans ses salles de jeux une occupation plus que ravissante. 

casino de Monte Carlo

Le prestige est tel que l’on se presse pour jouer en toute liberté aux tables de la Terrasse Salle Blanche — merveilleuse salle de jeu où l’on profite d’une vue panoramique sur la Riviera azur. Partout la beauté et la magnificence du lieu distillent une aura de glamour et de décadence. Pourtant, « les Monégasques […] ne peuvent, dans les maisons de jeux, participer à ceux-ci » – une loi toujours en vigueur aujourd’hui, née sous l’ordre Prince Charles III, interdit l’entrée aux habitants de Monaco. 

A la Belle Epoque, ce sont les cocottes qui font ainsi la réputation sulfureuse au Casino de Monte Carlo. Les premières icônes de mode que sont La Belle Otero, Liane De Pougy et Cléo de Mérode vont en effet jouer le rôle d’ambassadrices non-officielles. On dit même que le tableau les “Grâces florentines” peint par Paul Gevrais et trônant en bonne place dans la salle de jeu dite la Salle Blanche du Casino. — leur est dédié. 

casino de Monte Carlo

Il faut dire qu’une visite de la Belle Otero ou de Liane de Pougy rarement passait inaperçue. Le casino a servi de théâtre aux excentricités les plus folles. Comme cette fois où, Liane De Pougy, consciente de la passion d’Otero pour les bijoux, est apparue vêtue d’une simple robe rose… Suivie par sa femme de chambre portant toutes ses parures. 

Mais c’est bien la passion de la Belle Otero qui va marquer l’histoire du casino de Monte Carlo et de ses salles de jeux… La femme la plus riche de son temps, joueuse invétérée, a tout perdu au casino de Monte-Carlo. Un montant 2,5 fois supérieur à la valeur du casino lui-même, c’est dire ! 

Oui, le Casino de Monte Carlo est un théâtre. Un théâtre qui a d’ailleurs servi de décor à des films aussi importants que Never Say Never Again ou encore Golden Eye, deux films clé de la saga James Bond.

Alors se rendre aujourd’hui au Casino de Monte Carlo, c’est finalement marcher sur les pas d’un passé et d’un présent glorieux, fait d’histoires, de légendes, de beauté, d’excentricités et de glamour. Un lieu hors du temps et hors du commun, qui se visite pour jouer du temps et du hasard !