Blanc à Wimbledon : Tradition De La Tête Aux Pieds

Blanc à Wimbledon : Tradition De La Tête Aux Pieds

Porter exclusivement du blanc à Wimbledon — une tradition qui remonte au début de ce tournoi très prestigieux !

Le tournoi de Wimbledon est le plus ancien tournoi de tennis au monde. Et en ce sens, il recèle de nombreuses traditions à ne surtout pas enfreindre.

Le Blanc, Vestige de l’Angleterre Victorienne

S’il est un aspect plus que remarquable dans la tenue du tournoi Britannique, c’est incontestablement l’obligation de porter du blanc à Wimbledon. On aurait pu évoquer les fraises à la crème, les tenues officielles dessinées par Ralph Lauren ou encore l’histoire du logo Wimbledon… Car la plus ancienne étape du tournoi du Grand Chelem tient en effet à ses traditions ; comme la Grande Bretagne tient à sa famille royale !

Et justement, l’origine de cette tradition de porter du blanc à Wimbledon est directement liée à la bienséance imposée par la Reine Victoria, à l’époque justement dite Victorienne.

Que dit le règlement de Wimbledon ? Le tournoi précise que les joueurs doivent être habillés « majoritairement de blanc » ou « presque entièrement de blanc. »

Blanc à Wimbledon

Ce dress code, quasiment inchangé depuis le premier tournoi tenu le 3 juillet 1877, impose en effet aux joueuses et aux joueurs de porter du blanc de la tête aux pieds. La raison ? La bienséance de l’époque voit dans les traces de sueur un signe inapproprié. Le blanc, jugé plus léger, et surtout capable de minimiser la visibilité de la sueur, devient dès lors la couleur obligatoire pour la tenue des joueurs du tournoi de Wimbledon !

Blanc à Wimbledon

Un tournoi si épris de ses traditions, qu’en 2021, la règle tient toujours.

Blanc à Wimbledon : De La Tête Aux Pieds

Sur les courts, la règle est simple, stricte et irrévocable : le blanc à Wimbledon, c’est de la tête aux pieds ; des sous-vêtements aux semelles des chaussures ! A l’exception d’une bande de couleur de 1 cm, aucune entorse n’est autorisée. Et cela n’est pas toujours du goût des champions et championnes de tennis…

André Agassi a par exemple refusé de jouer le tournoi de Wimbledon de 1988 à 1990, en partie parce que le code vestimentaire l’empêchait de porter ses tenues flashy qui, à l’époque, constituaient son identité de joueur.

Blanc à Wimbledon

Roger Federer, lui, en a aussi fait les frais ! En 2013, celui qui détient encore aujourd’hui le record de 8 victoires sur le gazon de Wimbledon, a été réprimandé pour… ses chaussures blanches à semelle orange ! Il fut contraint de les remplacer pour jouer le match suivant… C’est dire à quel point, à Wimbledon, on ne joue pas avec les traditions !

Blanc à Wimbledon