INTERVIEW : Rencontre Avec L’Équipe Horlogerie Artcurial À L’Occassion de la Monaco Auction Week

INTERVIEW : Rencontre Avec L’Équipe Horlogerie Artcurial À L’Occassion de la Monaco Auction Week

Pour la saison estivale et comme chaque année, la célèbre Maison de Ventes aux enchères Artcurial s’installe sur la French Riviera et plus précisément sur le plus iconique des rochers – Monte Carlo, au sein du très chic Hôtel Hermitage.

Après avoir rencontré le département joaillerie, c’est désormais avec l’experte en Horlogerie de Collection Maria Sanna-Legrand qu’Icon-Icon s’est entretenu afin de découvrir les plus beaux secrets du leader Français de ce secteur ! 

Acteur de référence sur le marché du vintage des modèles les plus emblématiques – de Patek Philippe à Rolex – mais aussi des pièces horlogères historiques ou à la provenance exceptionnelle, chaque objet Artcurial raconte une part de l’histoire, du savoir-faire et d’un art de vivre propre à l’horlogerie. 

Du 17 au 19 juillet prochain, l’iconique Hôtel Hermitage accueillera donc trois cessions de ventes horlogères présentant les modèles les plus recherchés par les amateurs et collectionneurs de montres d’exceptions. Des pièces d’horlogerie joaillière aux pièces de collections, cette nouvelle édition monégasque s’annonce riches en « émotions fortes » note Marie Sanna-Legrand. 

Rencontre avec Marie Sanna-Legrand :

Pour commencer et recontextualiser pour nos lecteurs, pourriez-vous rapidement vous présenter et revenir sur votre parcours ?

J’ai basculé dans l’univers des ventes aux enchères il y a 30 ans déjà. J’ai toujours été fascinée par les objets de collections et les pièces chargées d’histoire et de savoir-faire.

Les tableaux modernes et contemporains ont été pendant longtemps mon domaine de prédilection, mais l’horlogerie a pris le dessus presque sans que je m’en rende compte…. J’ai eu la chance de rencontrer des gens passionnés et passionnant qui m’ont transmis le virus… Et je les remercie chaque jours, grâce à eux j’exerce aujourd’hui un métier qui me passionne.

En 2013, j’ai pris la direction du département Horlogerie de Collection chez Artcurial, depuis je sillonne la France et l’Europe à la recherche des plus belles pièces ! Je me suis entourée d’une équipe de passionnées et notre expertise est réputée parmi les meilleures. Nous nous efforçons de maintenir cette exigence et de nous dépasser d’avantage.

Que représente pour vous une montre ? Peut-être une histoire, un objet d’art, un travail minutieux, un objet culturel et social… 

Design, car c’est avant tout un instrument de mesure du temps, donc une technologie, une technicité intégrée dans une forme. 

Ce qui me fascine avant tout c’est la façon dont un objet aussi miniature peut renfermer autant de savoir-faire.

Objet d’art car certaines montres, tout spécialement les pièces anciennes ont la particularité de conjuguer plusieurs disciplines et sont très souvent de véritables œuvres d’art. Une montre de poche de la fin du XVIIème siècle est à la fois la création d’un maître horloger, d’un orfèvre et parfois d’un émailleur. Ce qui en en dit beaucoup sur la complexité de ces objets et le talent que leur conception exige.

Lifestyle, car c’est un objet avec lequel vous vivez, que vous pouvez porter chaque jour, et qui peut révéler beaucoup de votre personnalité et de votre caractère…

montre LONGINES

En tant que spécialiste, que pensez-vous de la situation actuelle du marché horloger, un marché qui ne semble pas connaître la crise ? 

Le marché de la haute horlogerie et des montres de collection est extrêmement dynamique et porteur. C’est un marché qui intéresse de plus en plus les “investisseurs” car durant la crise de la COVID19, le marché de l’horlogerie a été l’un des rares à rester rentable et à maintenir une demande très forte… Qui s’est accrue de manière exponentielle depuis la reprise.

Le marché des ventes aux enchères bénéficie de ce dynamisme et l’on observe des résultats jamais atteins sur chaque session de ventes. D’ailleurs, nous avons enregistré des résultats exceptionnels en ce début d’année à Monaco, et une année record en 2021.

De manière générale, quelles sont les montres les plus recherchées aujourd’hui ?

Trois marques se démarquent et suscitent toutes les convoitises : Patek Philippe, Audemars Piguet et Rolex.

Certains modèles sont évidemment plus prisés que d’autres et réalisent des prix records en salles de ventes comme bien sûr la Daytona, la Nautilus ou la cultissime Royal Oak.

Pour des amateurs de vintage, les montres “full set” (accompagnées de leurs écrins et papiers d’origine) sont particulièrement appréciées ainsi que les conditions “mint” ou “New Old Stock”… Une pièce de collection est avant tout une pièce remarquable par son état de conservation. 

Rolex Submariner / Comex 6533 « The Last One », ref. 16610, n° F207722

Du coté des amateurs de haute-horlogerie et de grandes complications, les horlogers indépendants déchainent les passions. Richard Mille, F.P Journe, ou Philippe Dufour sont bien sûr les vedettes de cette tendance. Ces trois horlogers qui se sont lancés en indépendants il y a 20 ou 30 ans enregistrent des résultats en ventes aux enchères qui rivalisent avec des marques historiques comme Patek Philippe, Rolex, ou Audemars Piguet. Il y a des pièces sublimes chez les indépendants qui je pense compterons parmi les pièces les plus recherchées demain.

Pourquoi est-ce un objet qui fait tant rêver et à ce point synonyme de réussite sociale ? 

Je ne sais pas si la montre est toujours un objet de réussite sociale… Je crois que les temps ont changés, et qu’aujourd’hui une montre est avant tout une pièce de lifestyle, qui en dit davantage sur vous, votre manière de vivre et votre état d’esprit.

Je crois que ce qui fait surtout rêver les amateurs de montres, c’est de pouvoir – chaque matin- choisir de porter la montre qui correspond à leur humeur du jour. 

Et d’avoir la liberté de porter une Nautilus le lundi, une I.watch le mercredi et un calendrier perpétuel avec phase de lune le vendredi… Votre montre reflète souvent votre manière de vivre, votre état d’esprit et donc en quelque sorte votre personnalité

Considérez-vous les montres comme un achat plaisir ou bien comme un investissement ? 

Le plaisir est essentiel, il faut acheter une montre parce qu’elle nous plait, parce qu’elle est agréable à porter, parce que son design ou son esthétisme nous plait, je crois que c’est une condition sine qua none.

Aujourd’hui, l’horlogerie offre de véritables opportunités en matière de placement et il est possible de concilier passion et investissement, la vraie question est : “serait-il raisonnable de s’en priver”?

Certains modèles bénéficient d’un statut “d’actif sûr” et valorisent de manière exponentielle. Choisir de centrer sa collection ou ses acquisitions sur des montres dont la côte ne cesse de croitre est une démarche intéressante, car se constituer un patrimoine horloger solide vous permettra de réorienter ou recentrer votre collection avec d’avantage de possibilité.

J’accompagne chaque jour des collectionneurs ou amateurs de montres sur leurs projets de vente et d’acquisition, l’investissement ne doit jamais être le seul motif d’achat, mais peut intervenir lorsque vous n’arrivez pas à vous départager entre deux pièces.

Vous êtes présents à l’international mais plus particulièrement à Monaco. Que représente le rocher pour votre secteur d’activité ?  

Monaco est certainement la place de vente la plus glamour pour la joaillerie et l’horlogerie en Europe. La French Riviera et Monaco incarnent cet Eldorado du luxe qui a toujours fasciné le monde entier. Le rocher est un endroit magique, multiculturel et international, et c’est justement ce qui en fait une place stratégique. 

On constate une importance des montres féminines au sein de vos collections, l’horlogerie est cependant encore un monde majoritairement masculin, du moins dans l’imaginaire collectif, quelle est votre vision sur ce sujet ? 

Toutes les manufactures horlogères ont conçu depuis le début du XXème siècle des modèles magnifiques pour dames. Les années 60 et 70 sont incontestablement la période la plus créative et innovante conciliant esthétisme et technicité. 

Ces montres joaillières ont parfois été jugées trop excentriques ou trop “difficiles à porter”, et furent trop souvent laissées de côté à la faveur des bijoux moins exubérants et plus “politiquement correct”.

J’ai eu l’ambition de faire redécouvrir cette période à nos client.e.s en proposant un format de vente inédit. C’était un pari audacieux, et avec du recul aujourd’hui je réalise que “Le Temps est Féminin” [ndlr : l’une des trois cessions de vente horlogère lors de la Artcurial Monaco Auction Week] est venu pallier à une demande qui n’avait pas été pris en compte.

Depuis 2018, “Le Temps est Féminin” est devenu l’un des rendez-vous horlogers les plus attendus des enchères, je crois que c’est une preuve que l’horlogerie n’est plus exclusivement une affaire d’homme.

montre Omega

Pourriez-vous revenir sur les principales pièces que vous présentez ? Comment les sélectionnez-vous ? 

La rareté, l’exclusivité et la technicité.

Je suis en recherche permanente de pièces inédites ! Ce qui me fascine dans mon métier, c’est de découvrir des montres dont je ne soupçonnais parfois pas l’existence. Découvrir des pièces uniques ou des modèles réalisées sur commande, ou en séries ultra-limités ne dépassant parfois pas les 3, 5 ou 10 exemplaires. 

Faire découvrir à nos clients les montres les plus originales et spectaculaires qu’ils n’aient jamais vu, je crois que c’est cela mon fil conducteur.

Comme je suis également émerveillée par la technicité, j’ai toujours un faible pour les montres à secret, ou les mécanismes et systèmes attestant d’une créativité débordante.

Êtes-vous davantage sensible à un modèle iconique ou bien à un modèle plutôt historique ?

Forcément un modèle iconique est toujours sensationnel, parce qu’il est nécessairement associé à une personnalité qui a marqué son époque, et l’objet vous ramène instantanément à cette période et vous fait voyager dans le temps.

Une pièce historique vous procure, je trouve, une émotion différente. Il y a quelque chose de plus solennel. L’objet qui a une provenance historique suscite le respect et une certaine admiration. C’est quelque chose de particulier de tenir dans ses mains une montre qui a appartenu à un grand homme ou à une femme qui est entrée dans l’histoire. En 2019, Artcurial a présenté aux enchères la montre du Général de Gaulle, ce fut un moment particulier, il s’agit d’avantage de transmettre un objet chargé d’histoire plutôt que de vendre une montre. 

LIP R.27 “Général de Gaulle”, n° 152834

Pourquoi acheter une montre en salle de vente et non en magasin ? Son histoire, son potentiel précédent détenteur sont-ils une valeur ajouté ? 

Acheter une montre aux enchères c’est avant tout une expérience d’achat unique. 

La plupart des pièces que nous présentons en vente sont vintage et ont été sélectionnées pour leur état de conservation remarquable, leur provenance historique, ou leur histoire.

Chaque objet raconte une histoire, celui d’une époque, d’une marque ou d’un créateur. Plus qu’une montre, c’est souvent une part de rêve que vous vous offrez lorsque vous faites l’acquisition d’une pièce spéciale aux enchères, c’est une expérience incomparable avec un achat en magasin.

Quelles est la pièce la plus iconique que vous eut la chance d’avoir sélectionné et qu’est-ce qui fait justement qu’une montre devient iconique ?

La montre de Jackie Kennedy ! Il s’agit d’un modèle de la maison Piaget qui porte la référence 9804 et qui fut décliné dans plusieurs configurations de couleurs et pierres précieuses.

L’ex-first Lady avait choisi la version en or jaune avec cadran jade et sertie de 4 émeraudes, nous avons d’ailleurs eu la chance d’exposer à Paris ce modèle à l’occasion d’un événement organisé en collaboration avec Piaget. Cette montre historique est conservée dans les collections du musée Piaget en Suisse, ce fut une chance incroyable de pouvoir sortir cette pièce du musée et de la présenter en France à l’Hôtel Marcel Dassault. 

Artcurial a présenté plusieurs exemplaires en vente de cette montre de Cocktail si emblématique, c’est toujours une pièce qui suscite beaucoup d’intérêt.

PIAGET Ref. 9804 B23, n° 143793

Y aurait-il une montre que vous rêveriez d’avoir entre vos main ? Si oui laquelle et pourquoi ? 

Oui, il y en a une en particulier. La première montre que mon mari m’a offert et que j’ai perdu / que l’on m’a volé lors d’un cambriolage. C’était une Rolex Datejust or et acier 25 mm, un modèle extrêmement courant, et très facile à trouver aujourd’hui en vente aux enchères…. Mais aucune montre ne remplacera jamais ce cadeau et la forte valeur symbolique qui y était rattachée.

Pour finir, chez Icon-Icon, nous nous intéressons aux produits, aux lieux, aux expériences emblématiques, y a-t-il une odeur, un souvenir, un endroit ou même un objet qui ne vous quitte pas ou qui vous a marqué dans votre vie et que vous aimeriez partager avec nous ? 

Au poignet, j’aime porter deux choses : une montre et quelques gouttes de mon parfum préféré… parce que les odeurs ont le pouvoir de raviver tellement de souvenirs de vous transporter ailleurs !

Propos recueillis par Sébastien Girard, Président d’Icon-Icon et Saskia Blanc

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.