La Montre Travel Time de Patek Philippe

img_4800.jpg

C’est en 2015 que la mythique maison horlogère Patek Philippe édite sa Calatrava Pilot Travel Time. Et la montre ne tarde pas à capter l’attention des amateurs et collectionneurs du monde entier. Il faut dire qu’avec son boîtier en or gris et son cadran bleu, la référence 7234R-001 prolonge et distille tout du raffinement très officier de Patek Philippe. Cette année, c’est dans une version féminine avec boîtier en or rose et cadran brun que la maison pense son icône absolue. Premier modèle Travel Time à remontage automatique dans la collection pour dames, la 7234R-001 empruntent ses lignes et son allure à la pure tradition Patek Philippe – un cadran lisible, orné de chiffres appliques en or rose évidés et signés d’un revêtement luminescent blanc…

Mieux, au cœur de ce nouveau bijou horloger, le calibre 324 S C FUS à remontage automatique se distingue par un système d’affichage d’un second fuseau horaire d’une grande facilité d’emploi. Il suffit en effet d’appuyer sur l’un des deux poussoirs situés sur le flanc gauche du boîtier pour faire avancer ou reculer l’aiguille de l’heure locale… Lorsque l’élégante n’est pas en voyage, les deux aiguilles des heures, parfaitement superposées, n’en forment qu’une.

La nouvelle Calatrava Pilot Travel Time référence 7234R-001 est ainsi composée autour d’un bracelet en cuir de veau de couleur brun ‘vintage’. Dotée d’une boucle à ardillon en or rose avec double traverse, la pièce évoque toute la noblesse des sangles autrefois portées par les aviateurs sur leur kit d’urgence… Une montre éminemment féminine donc qui épouse avec grâce l’héritage engagée et militaire de Patek Philippe !

La Nautilus de Patek Philippe

5719_10g_010.png

Patek Philippe, entreprise familiale placée sous la direction de Thierry Stern et de Sandrine Stern, pour directrice de la création, promet depuis plus d’un siècle l’exceptionnel pour le quotidien. L’aventure s’amorce ainsi avec la collection Nautilus, inaugurée en 1976 – la première du genre dite Jumbo s’inscrit ainsi dans une esthétique toute particulière. A l’ère des chronographes puissants ou luxueux, Patek Philippe fait le choix de faire entrer sur le très haut marché de l’horlogerie les premières montres de sport de luxe. Avec son boîtier inspiré d’un hublot de transatlantique, et la forme inédite de sa lunette octogonale aux angles adoucis, la Nautilus s’est très vite démarquée par son design unique, allié à une fiabilité hors norme. Signature incomparable à l’époque : la montre, luxueuse, est coulée dans l’acier – scandale ! Sans métaux ou pierres précieuses, à contre-courant des garde-temps de luxe de l’époque, voilà que la montre dessinée par Gerald Genta – lui qui avait déjà imaginé la Royal Oak pour Audemars Piguet en 1972 – entre dans l’histoire.

La création Patek Philippe incarne alors un nouveau style de vie alliant robustesse et élégance. Avec un diamètre de 40 mm – quand le goût était davantage aux petites montres – la Nautilus réinvente aussi la géométrie grâce à sa lunette ni ronde ni carrée, mais octogonale. Sans tapage, la voici qui frappe le regard par ses deux charnières à gauche et à droite du boîtier. Son nom, le modèle l’emprunte d’ailleurs à un autre mastodonte d’un genre différent : un mollusque des grandes profondeurs dont la carapace cloisonnée fait écho à l’étanchéité de la montre jusqu’à 120 mètres, rendu possible par sa conception monobloc si particulière. C’est également un hommage au célèbre sous marin du roman de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers. Mais très vite, la légende rattrape la montre et, les listes d’attente s’allongent ; on voit aussi apparaître les premières Nautilus dans les catalogues des grandes maisons de ventes aux enchères. Il n’en fallait pas plus pour que la Nautilus ne devienne un objet culte !

C’est ainsi que l’histoire de Philippe Patek se lie à celle des records aux enchères. En novembre 2016, la Référence 1518, un modèle chronographe en acier de 1943 doté d’un quantième perpétuel avec phases de lune, fut vendu pour 11 millions de dollars. Un record absolu pour une montre bracelet. Le 14 mai prochain, c’est une nouvelle vente qui est très attendue, celle de l’extraordinaire montre de poche « Calibre 89 » – à Genève, le 14 mai 2017, la montre de poche en or jaune avec ses 33 complications horlogères compte ainsi comme le chef-d’oeuvre de l’horlogerie le plus important jamais proposé aux enchères. Un modèle imaginé en 1989 pour le 150ème anniversaire de la maison Philippe Patek.

L’Eternelle Nautilus de Patek Philippe

patekphilippe.jpg

 

Un design unique

Lorsque Patek Philippe a lancé sa première Nautilus en 1976, la maison suisse a fait un joli contre-pied à la tendance de l’époque en termes de montres sportives. Alors que la mode semblait être à la montre de sport de luxe mince et de couleur or, Patek Philippe a décidé de sortir un modèle en acier. La couleur argent et le design font alors sensation dans l’univers des montres sportives. Sa coupe unique et robuste a forcément marqué les esprits. Cette touche avant-gardiste a donné naissance à une montre de prestige. Quand Omega explore l’espace avec sa Speedmaster Moonwatch « Grey side of the moon », Patek Philippe décide de se tourner vers les fonds marins pour chercher son inspiration. Le cadre de la Nautilus s’inspire d’un hublot pour lui donner un style marin unique. Le premier modèle de Nautilus reste un grand classique, toujours disponible à la vente. Au fil des années, Patek Philippe a réinventé sa Nautilus pour la décliner dans de nombreuses versions. Le site Chrono24.fr propose divers modèles de la Nautilus pour les collectionneurs ou amateurs de montres de luxe.

Une tradition qui perdure

Comme l’explique cet article, les montres confectionnées par Patek Philippe ont le don d’attiser la curiosité des collectionneurs. Et la Nautilus est bel et bien un symbole de cette fougue puisque le modèle ne cesse de surprendre. La montre rencontre un tel succès pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’horloger a su allier sobriété et modernité à travers ses différentes versions. La couleur argent de la première Nautilus disparaît avec les versions féminines pour laisser la place aux coloris rose, or ou bien encore bicolores. Patek Philippe garde ainsi sa tradition mais les mouvements ou les fonctions de la montre évoluent au fil des années. C’est le cas de la nouvelle version Nautilus sortie l’an dernier. Sa forme s’inspire toujours des univers marins mais ses fonctionnalités et son système automatique laissent apparaître un aspect futuriste. Nautilus de Patek Philippe dispose donc de tous les codes d’une montre iconique et indémodable.