Omega Célèbre L’Anniversaire Du Premier Calibre Sur La Lune

Le 21 Juillet 1969, la maison Omega accompagnait sur la Lune les premiers pas de l’homme — une révolution humaine, accompagnée de l’iconique calibre 321 de la montre Moonwatch.

Le Calibre 321 Omega Moonwatch, Premier Calibre Sur La Lune

Le 21 Juillet 1969, le monde entier s’accroche à son téléviseur pour suivre en direct les premiers pas de l’homme sur la Lune. Si l’événement est de taille, c’est que la mission Apollo 11 est sur le point de parvenir à réaliser un rêve aussi vieux que l’humanité.

La montre Omega au poignet d’un astronaute lors d’une sortie extravéhiculaire

Et c’est la maison Omega qui fut choisie pour les accompagner dans ce périple éminemment audacieux. Choisie, ou plutôt… Après une batterie de tests olympiens, la montre présentée par la maison Omega est la seule à résister aux exigences de la NASA.

Photo archive NASA, la Speedmaster à l’essai

Si l’histoire de la Speedmaster devenue Moonwatch au poignet de Buzz Aldrin se raconte plus amplement ici, cette fois, Omega célèbre le coeur même de son artisanat. Le calibre 321 Omega.

Car sans ce calibre, la Moonwatch n’aurait été en mesure d’accompagner les premiers hommes sur la Lune. Aujourd’hui Mardi 21 Juillet, la maison a décidé de célébrer ce petit bout de l’histoire horlogère — en même temps que ce grand pas pour l’histoire de l’humanité !

Cette année, Omega a donc minutieusement recréé le calibre 321 _ 2e génération pour habiter un garde temps plus exceptionnel encore. Baptisée Speedmaster Moonwatch 321, la montre, taillée en acier inoxydable, figure ici un véritable point d’ancrage dans l’histoire de la conquête spatiale !

La montre Speedmaster Moonwatch 321 déploie autour d’un boîtier de 39,70 mm toute l’expertise Omega. Mieux, c’est bien l’héritage de cette maison qui se figure dans ce boîtier, puisqu’il s’inspire du modèle 3e génération — à savoir, le modèle porté lors de la première sortie américaine dans l’espace en 1965 !

Autres clins d’oeil à l’engagement Omega auprès de la NASA, le garde-temps présente une lunette en céramique noire polie [ZrO2] munie d’une échelle tachymétrique en émail blanc… Son cadran noir à degrés est doté des aiguilles iconiques de la Moonwatch — orné d’un logo Omega vintage.

Forcément fascinante, la Speedmaster Moonwatch 321 offre une vision optimale de son calibre 321, grâce à son fond en verre saphir. Une prouesse technique rendue possible, là encore, par la persévérance des ateliers Omega. Et l’on comprend mieux cela lorsque l’on interroge la vision fondatrice de Louis Brandt, l’homme derrière cette maison plus que centenaire.

Deux années de reconstruction et de recherches approfondies furent nécessaires afin de redonner vie à ce mouvement… En s’appuyant sur la tomographie (une technologie de scanner numérique), la maison a ainsi pu étudier l’intérieur de la véritable Omega Speedmaster portée par l’astronaute Eugene Cernan, dit Gene Cernan, lors de la mission Apollo 17 en 1972.

Le résultat en 2020 est lui tout simplement saisissant !

Omega Célèbre le 45ème Anniversaire de l’Alunissage

omega-speedmaster-apollo11-02.jpg

1969, la promesse de John F. Kennedy prend vie : dans la nuit du 21 juillet 1969, deux astronautes de la NASA sont les premiers hommes à poser le pied sur la surface d’un corps céleste. Un des plus grands succès technologiques de l’humanité. Et Omega était là – le modèle Speed professionnel, celui qui, après avoir été choisi par Buzz Aldrin, alla sur la Lune et permit d’assurer un secours fiable du système d’horloge électronique du vaisseau spatial. En marchant sur la Lune, Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont relevé le défi lancé par la mission Apollo 11. Et, en 2014, l’alunissage fête son 45ème anniversaire. A cette occasion, Omega a conçu un modèle qui ravivera connaisseurs et amateurs : le Chronographe Moonwatch Professional « Apollo 11 ».

En jouant d’échos inspirés aux couleurs de la Lune, du module lunaire et du module de commande de l’Apollo 11, les ateliers Suisses ont créé un garde-temps doté d’un boîtier coulé dans un titane, offrant à la fois solidité et élasticité. Satiné gris pour 42 mm, le cadran est agrémenté d’une touche d’or, comme une lumière spatiale et solaire. Le fond vissé est estampillé de l’hippocampe, emblème d’Omega ; le cercle extérieur, lui, est frappé en noir des inscriptions « flight qualifield by nasa for all manned space missions », « the first watch worn on the moon », et « apollo 11, 45TH anniversary, limited edition, 0000/1969 ». Il n’en existe d’ailleurs que 1969 exemplaires. L’Omega Speedmaster Professional Apollo 11, édition limitée 45ème anniversaire, se distingue surtout par son pourtour de tissu inspiré des bracelets Nato. Des bracelets inventés pour le Ministère de la défense Britannique au début des années 70, la version d’Omega revisite son confort dans un matériau haut de gamme qui, associé à un nouveau design, augmente l’exceptionnel de la montre qui a marché sur la Lune. En attendant sa sortie le 21 juillet prochain, Omega retrace aussi, le temps d’une exposition, la « Speedmaster, de 1957 à nos jours… » ; ou la généalogie d’une montre star. À voir jusqu’au 12 juillet, à la boutique du 12 Rue de Sèvres, dans le 7eme arrondissement de Paris.