L’Imprimé Floral Ressort Des Archives Kenzo Pour Le P/E 2021

L’Imprimé Floral Ressort Des Archives Kenzo Pour Le P/E 2021

La seconde collection de Felipe Oliveira Baptista pour Kenzo était une ode à l’abeille. Intitulée Bee-Tiger, elle conjuguait deux des animaux-totems de Kenzo — en prenant soin de ressortir des archives l’iconique imprimé floral de la maison.

Le point de départ de la collection Kenzo pour Printemps/Eté 2021? La photo d’un apiculteur sur laquelle est tombé le nouveau directeur artistique de la maison. De là s’est filée une collection toute en métaphore mettant en exergue l’importance de l’abeille, doublée du tigre — le véritable animal-totem de la maison Kenzo.

Sur le podium, les hommes et les femmes Kenzo de la saison prochaine se baladent ainsi parés du voile d’apiculteur — véritable symbole du dynamisme protecteur dans lequel le monde plonge un peu plus de jour en jour. Mais pour Felipe Oliveira Baptista, la « protection douce » des apiculteurs porte en elle une vision harmonieuse et optimiste.

Des looks ainsi protecteurs et utilitaires — de quoi faire écho à l’ADN même de la maison inaugurée par Kenzo Takada sous le nom de Jungle Jap, en 1970. D’ailleurs il est aussi question de cette ADN Jungle Jap tant l’attention est portée vers l’abeille, essentielle à l’équilibre de la nature…

Aussi essentielle à l’essor des fleurs qui, des coquelicots aux hortensias, symbolisent la maison Kenzo. « Des coquelicots et hortensias qui pleurent » précise Felipe Oliveira Baptista.

L’imprimé floral, vedette de cette saison Printemps/Eté 2021, sort d’ailleurs tout droit des archives de la maison. Des archives évidemment modernisées cette fois au contact des outils informatiques. Il en résulte des pièces hypnotisantes, aériennes et caractéristiques du travail Kenzo autour de pièces fonctionnelles et transformables !