L’Iconique Cuvée Cristal 2012 Louis Roederer

L’Iconique Cuvée Cristal 2012 Louis Roederer

Le millésime 2012 de la mythique cuvée Cristal de Louis Roederer vient compléter une ligne de champagnes très, très admirable.

La Cuvée Cristal Louis Roederer: Le Millésime 2012

Si le millésime 2012 de la maison Louis Roederer révèle un champagne exceptionnel, c’est que la cuvée Cristal brille elle-même d’une histoire intrinsèquement liée à l’excellence.

L’Histoire De La Cuvée Cristal Louis Roederer

Fondée à Reims en 1776, la maison Louis Roederer initie sa cuvée de prestige en 1776… à la demande du Tsar Alexandre II. Oui, c’est bien le Tsar de Russie en personne qui confiait alors à la maison Louis Roederer l’élaboration d’un champagne qu’il veut à nul autre pareil — et à nul autre qu’à soit.

La cuvée Cristal fut ainsi élaborée pour la consommation exclusive des Tsars de Russie; une cuvée de prestige qui se trouve aussi être la toute première de l’histoire du champagne. Ce qui la rend si admirable? La cuvée Cristal dépend entièrement des aléas du climat — élaborée uniquement lors des « grandes années » elle repose en effet sur les meilleurs millésimes… Ainsi issus de vieilles vignes en propriété, toutes situées des Grands Crus de la Montagne de Reims, de la Vallée de la Marne et de la Côte des Blancs.

La cuvée Cristal Louis Roederer marqua les esprits une première fois lors d’un dîner dont l’histoire a retenu le nom. Le Dîner des Trois Empereurs, qui s’est tenu à Paris lors de l’Exposition universelle de 1867, rassembla ainsi autour d’une table du Café Anglais, le Tsar Alexandre II, le Kaiser Guillaume et le Chancelier Bismarck. Comme on le devine, le Tsar a tenu à ne voir sur la table que le champagne spécialement élaboré par Louis Roederer.

Il faut dire que ce champagne, en plus d’être taillé pour sublimer le goût du Tsar, est aussi riche d’un précieux stratagème. La bouteille, réalisée par un maître verrier flamand, est en cristal — transparente et à fond plat. Et ce fond plat n’est pas anodin: il prévient tout risque d’attentat; des malveillances pouvant être glissées dans la piqûre de la bouteille.

Ayant traversée l’histoire, la cuvée Cristal Louis Roederer constitue bien aujourd’hui l’icône de cette maison. Et la dernière « grande année » à avoir permis son élaboration ne fut autre que celle de 2012.

La Cuvée Cristal Louis Roederer: Le Millésime 2012

« L’année 2012 est une année parmi les plus difficiles et les plus délicates jamais rencontrées en Champagne. La difficulté donnant souvent naissance à de grandes choses… Les faibles rendements, résultats des aléas climatiques, associés à ces conditions continentales de fin de saison, ont permis d’atteindre un niveau de maturité rare et historique donnant naissance à des vins riches, corsés et structurés, dignes des plus grands millésimes de la Champagne. » La note de la maison Louis Roederer est éloquente à bien des égards. D’autant lorsque l’on sait ce que demande l’élaboration de la Cuvée Cristal.

C’est ainsi que cette périlleuse année que fut 2012 s’est achevée sur la mise en bouteille d’un champagne puissant, fin et concentré… Un champagne à la robe or jaune, dorée à reflets chatoyants — son effervescence? On la dit ultra-dynamique, presque chantante par son dynamisme !

Avant d’atteindre la finale longue et d’une rare concentration, le champagne Cuvée Cristal Louis Roederer 2012 délasse le palais atour d’une allure « vineuse et profonde, caractéristique de toute la noblesse lumineuse de Cristal, mais associée à cette fraîcheur crayeuse qui vient transpercer et étirer la matière pour donner un fuselage élancé et d’une immense finesse… »

Un précieux nectar qui s’écoule dans la même bouteille en cristal que celle imaginée jadis pour le Tsar Alexandre II — ses armoiries trônent d’ailleurs sur le col de cette bouteille ô combien désirée !