Le French Flair Eden Park En Piste Pour l’Automne/Hiver 2020

Eden Park présente sa collection Automne/Hiver 2020 autour de son impertinente élégance — un concept nommé FrenchFlair. Ce je-ne-sais-quoi de décalé qui mêle savoir-faire Français et élégance créative.

Eden Park Automne/Hiver 2020: L’impertinence A La Française

Une collection mêlant aisance du rugby, audace et style, incarnée autour de l’icône de la maison… Un noeud papillon rose qui, depuis 1987, ne cesse d’incarner cette élégance décalée !

Un Concept: Le French Flair

Jeans, chemises, polos, costumes… les silhouettes Eden Park, dessinées et pensées à Paris, se taillent cette année encore dans la qualité supérieure du coton Pima du Pérou. Mieux, avec pour trame esthétique celle d’une impertinente élégance, les vêtements ne tarderont à gagner les épaules de nouvelles générations.

Il faut dire que porter Eden Park c’est aussi défendre une vision impertinente de l’élégance urbaine — une vision qui tient en un concept: le French Flair.

Il y a dans les pièces Eden Park tout des valeurs du rugby. La cohésion d’équipe, le respect des règles et une certaine rigueur qui, une fois adoubée du noeud papillon rose, tient bien d’une facétieuse élégance.

Au coeur du style Eden Park on retrouve aussi la précision et la souplesse des matières; autant d’éléments de coupes hérités de la pratique du rugby. Avec cette volonté d’offrir à l’homme élégant une mobilité ô combien facilitée. D’autant plus avec la collection Automne/Hiver 2020.

Eden Park, La Collection Automne/ Hiver 2020

La nouvelle ligne Automne/Hiver 2020 fusionne ainsi avec succès aux codes du rugby les dernières attentes stylistiques. Porté par l’idée de French Flair, ce savoir-faire créatif mêle l’inattendu et ce certain je ne sais quoi avec une précision qui aboutit à des pièces reflétant une identité forte, et une élégance bien Française.

Ainsi cette saison, Eden Park met l’accent sur des silhouettes déstructurées. Des pièces qui, à l’instar du costume, ont été pensées pour être combinées ensemble. Audacieuses et inattendues, ces associations incombent ainsi à chacun des hommes se reflétant dans l’esthétique Eden Park.

Une esthétique qui assure une parfaite liberté de mouvement, et une aisance idéale autour de tricks de coupes des plus intéressants. Un élastique à la taille, taillé dans matière ultra- confortable — le costume se conjugue ici à une parka mi-longue pour une silhouette élégante mais off-beat.

Les pulls en cachemire, eux, se pensent cette saison dans des couleurs pop et acidulés — de quoi incarner à merveille le décalage et l’esprit audacieux du French Flair Eden Park !

Un esprit que vient capturer le logo Eden Park —  33 ans que le noeud papillon rose figure la facétie de cette impertinente élégance, à la Française.

L’Histoire Du Noeud Papillon Rose Eden Park

Une Finale Endiablée: Une Equipe de Rugby En Noeud Papillon Rose

Lorsque l’équipe du Racing est entrée sur le terrain ce 2 mai 1987, le public exultait — quelque chose de spécial a pris forme. Ce jour de mai 1987 se jouait au Parc des Princes la Finale du Top 14 — Le Racing rencontrait Toulon. Si le match tenait déjà les spectateurs en haleine, c’est bien la tenue tout sauf conventionnelle du Racing qui a créé l’ovation.

Le public adhère, le Racing tient quelque chose. Enfin… Il montre quelque chose de l’audace inhérente au rugby.

Car voilà bien l’ADN même de cette équipe du Racing — l’audace, et l’anticonformisme. Et l’équipe menée par Franck Mesnel n’en était à son coup d’essai. L’équipe Parisienne avait déjà cherché à illustrer toute la facétie et la joie qui habitent cette équipe hors norme. Sur le terrain, les joueurs brillaient en effet de leur puissance et de leur jeu, mais pas encore de leur esprit badin et élégant.

Voilà que la chose est corrigée une première fois — dans cette recherche de ‘jouer sérieusement sans se prendre au sérieux’, l’équipe du Racing affrontait Bayonne, en janvier 1987… Un béret basque sur la tête ! Le clin d’oeil est sincère — le béret ? C’est en l’honneur des illustres attaquants arrières originaires du Pays Basque, qui ont fait la gloire du rugby d’antan !

En Avril 1987, le clin d’oeil est déjà différent. Le rugby est un sport de brutes, joué par des gentlemen, on ne le sait que trop bien. Et voici que pour jouer les quarts de finale du Championnat contre Brive à Clermont-Ferrand, le Racing entend bien le prouver. L’équipe sort des vestiaires parée sinon du traditionnel short de rugby, mais de blazers et de nœuds papillon autour du cou. La genèse de l’icône Eden Park se fige, ici !

Ainsi, ce jour de mai 1987, le public exulte à la vue de ce noeud papillon d’un rose bonbon directement apposé au creux du col de leur polo rayé de blanc et bleu. Il faut dire la métaphore est filée — l’animal totem du Racing n’est autre que la Panthère Rose ! Ni une ni deux, l’opération fait basculer l’histoire du Racing vers celle d’Eden Park.

Pourquoi un nœud papillon rose ? Franck Mesnel, ancien joueur du Racing et fondateur d’Eden Park le dit sans détour: « Nous avions trouvé cette idée la veille du match pour symboliser notre état d’esprit créatif et décalé. »

Impertinente et talentueuse, l’équipe va transformer l’essai grâce à Franck Mesnel et Eric Blanc, qui vont fonder une marque hors des sentiers.

Eden Park: Une Marque Hors Des Sentiers

Être là où on ne l’attend pas. En 1987, Franck Mesnel, Eric Blanc et l’équipe du Racing se retrouvent aussi propulsés en Finale de Coupe du Monde de Rugby contre les All Blacks. Au Stade de l’Eden Park d’Auckland en Nouvelle-Zélande se tient ainsi la toute première Finale de Coupe du Monde de Rugby pour la France !

Si la défaite signe le destin de ces vice-champions du monde de Rugby, c’est que le noeud de papillon rose est devenu le symbole de leur talent… Franck Mesnel, sur les conseils d’un certain Jacques Séguéla, sent qu’il manque quelque chose au rugby. Une sorte de maison qui distillera le style et les valeurs du rugby jusque dans la rue.

Avec Eric Blanc, il a alors l’idée de fonder une marque de prêt-à-porter reflétant ce style de vie. Le nom et le symbole s’imposent d’eux-mêmes: Eden Park, pour l’exploit d’avoir été en finale; le noeud papillon rose pour l’impertinence et l’élégance du Racing Parisien !

En 1988, lors de l’inauguration de la première boutique rue de Courcelles, le succès est immédiat —   une soixantaine de maillots dans la collection… Trente ans plus tard, Eden Park totalise plus de 500 points de vente dans le monde, et une collection de prêt-a-porter qui touche désormais à toute la panoplie du gentleman. Et au vue de la collection Automne/Hiver 2020, le succès ne risque pas de se tarir.