Figuration Narrative : Mouvement Du Retour A l’Image Et A La Narration

Figuration Narrative : Mouvement Du Retour A l’Image Et A La Narration

La Figuration Narrative, peut être le mouvement artistique le plus important de ces dernières décennies. Un mouvement qui a vu le jour en France au début des années 1960. Émergeant comme une réaction à l’abstraction dominante de l’époque, il est porté par des artistes résonnant désormais au cœur de l’histoire de l’art. Des noms comme celui de Erro, Gérard Fromanger, Robert Combas, Hervé Télémaque, Hervé Di Rosa, ou encore François Boisrond.

Figuration Narrative : Mouvement Post-Pop Art

Pour saisir la naissance de la Figuration Narrative, il faut comprendre le contexte dans lequel elle s’inscrit — comme nombre de mouvements, c’est en réponse à la domination de l’abstraction lyrique et géométrique qu’il est né. Les artistes de ce mouvement, trouvant que l’abstraction s’éloignait trop des réalités sociales et culturelles, aspiraient à rétablir un lien plus direct avec le spectateur en utilisant des images reconnaissables pour traduire des histoires visuellement. 

Leurs codes ? Les éléments de la culture de masse, utilisés pour mieux critiquer et commenter les phénomènes contemporains.

A quoi reconnaît-on les artistes de la Figuration Narrative ? Ils ont pour point commun la réintroduction d’éléments figuratifs et narratifs dans l’art contemporain, en s’inspirant des médias populaires tels la bande dessinée, les affiches publicitaires, le cinéma, et la photographie de presse.

En se basant sur cet imaginaire populaire, ils créent des compositions visuellement frappantes et facilement compréhensibles, qui captivent immédiatement l’attention du public.

Contrairement à l’art abstrait qui évite souvent toute forme de représentation directe, la Figuration Narrative, elle, donne à découvrir des récits visuels explicites. 

Les thèmes centraux du mouvement ? La consommation de masse, la guerre, la politique et les médias — le tout enrobé dans des couleurs flashy et pop pour signer une critique incisive des problématiques de leur temps.

Car à travers des œuvres visuelles accrocheuses, ces artistes ont réussi à connecter l’art avec le public autour d’une critique sociale, politique et culturelle !

Evidemment, c’est au gré de  diverses expositions, qu’a eu lieu la reconnaissance et la diffusion du mouvement. Parmi celles-ci,  “Mythologies quotidiennes” (1964) au Musée d’art moderne de la ville de Paris, souvent considérée comme le point de départ officiel de la Figuration Narrative. Cette exposition a rassemblé des œuvres de plusieurs artistes du mouvement, mettant en avant leur intérêt commun pour les récits visuels et les critiques sociales.

L’exposition “Narrative Art” (1973) organisée au Whitney Museum of American Art à New York, a contribué à faire connaître la Figuration Narrative au-delà des frontières européennes, soulignant son influence sur la scène artistique internationale. 


“Les années 70 : l’art en cause” (2001), présentée au Centre Pompidou, a revisité les contributions de la Figuration Narrative dans le contexte plus large de l’art des années 1970, montrant son impact durable et ses évolutions. Les artistes clés de la Figuration Narrative ont également bénéficié de nombreuses rétrospectives individuelles dans des institutions prestigieuses, telles que le Centre Pompidou, le Musée d’art moderne de la ville de Paris, et d’autres musées internationaux. 

Les Artistes De Figuration Narrative


Parmi les figures majeures de la Figuration Narrative, Gérard Fromanger est particulièrement notable. Connu pour ses œuvres colorées et ses critiques sociales acérées, Gérard  Fromanger utilise souvent la photographie comme point de départ pour ses peintures. Ses œuvres abordent des thèmes tels que les manifestations de mai 68, la société de consommation et les médias de masse, en utilisant des couleurs vives et des compositions dynamiques.

Erró, artiste islandais basé à Paris, est un autre représentant éminent du mouvement. Il mélange des éléments de pop art et de Figuration Narrative pour créer des collages visuels complexes et satiriques. Erró critique fréquemment la politique internationale, les conflits armés et les excès de la société de consommation à travers des œuvres chargées de détails et de significations.

Originaire d’Haïti, Hervé Télémaque apporte une perspective unique à la Figuration Narrative. Ses œuvres sont connues pour leur fusion de l’art traditionnel africain, des influences caribéennes et de la culture pop américaine, souvent avec une dimension politique. Hervé Télémaque utilise des images fragmentées et des symboles pour explorer des thèmes comme le colonialisme, la diaspora africaine et les inégalités sociales.

Robert Combas, figure phare de la Figuration libre, un mouvement apparenté à la Figuration Narrative, utilise des couleurs vives et des compositions dynamiques pour créer des œuvres qui intègrent des éléments de la culture populaire, des mythes et des récits personnels. Son style énergique et ses thèmes souvent humoristiques ou provocateurs ont marqué le paysage artistique contemporain.

Hervé Di Rosa, cofondateur de la Figuration libre avec Robert Combas, est connu pour ses œuvres colorées et pleines de vie, inspirées par la culture populaire, les bandes dessinées et les traditions artisanales du monde entier. Son travail explore souvent des thèmes joyeux et ludiques, tout en restant ancré dans une critique sociale subtile.

François Boisrond, autre artiste clé de la Figuration libre, s’inspire des médias populaires, de la télévision et de la publicité pour créer des œuvres dynamiques et narratives. Son style est caractérisé par une utilisation audacieuse des couleurs et des compositions qui capturent des moments de la vie quotidienne avec un regard critique et humoristique.

La Figuration Narrative a ainsi eu une influence significative sur le développement de l’art contemporain, en particulier en Europe. Ce mouvement a permis de réhabiliter l’image figurative et narrative dans un contexte dominé par l’abstraction, ouvrant la voie à de nouvelles formes d’expression artistique qui intègrent la culture de masse et les préoccupations sociales… Les artistes de la Figuration Narrative, eux, ont inspiré les générations suivantes, notamment ceux impliqués dans des mouvements tels que la Figuration libre et le street art. Le retour à l’image figurative et la critique sociale sont devenus des éléments récurrents dans l’art contemporain, influençant des artistes du monde entier !