Le Nouvel iMac d’Apple

imac2013.jpeg

La Bête humaine de l’ère contemporaine, ou une histoire d’amour entre un passionné d’informatique et son invention. Si Steve Jobs s’en est allé en 2011, son esprit flâne toujours chez Apple. De la marque à la pomme, il était en effet le visionnaire, le génie, tel un prophète de l’informatique et bien ancré dans notre millénaire. Le New York Times avait justement salué Jobs comme l’un « des plus grands innovateurs de l’histoire moderne du capitalisme ».

Un mythe qui prend sa source dans les années 70, lorsqu’il crée, avec son acolyte Steve Wosniak, ses premiers ordinateurs. Véritables morceaux de bravoure, ils traduisent son désir effréné de rendre accessibles aux familles ces machines compliquées et inconnues, de les rendre conviviales et belles. Après s’être retiré de l’entreprise en 1985 et avoir racheté les studios d’animation Pixar en 1986, il revient chez Apple et lance ses premiers légendaires iMac. Aux courbes voluptueuses et douces, ces « oeufs de couleur » ont rapidement conquis les multiples foyers de la planète. D’abord pour la performance, ensuite et surtout pour leur design. De plus la souris, les fichiers et les icônes permettent une utilisation facile, presque ludique de l’ordinateur. Prouesse technique, style, fonctionnalité et simplicité, telles sont les valeurs ainsi défendues et élevées par Steve Jobs. Des valeurs qui ne cesseront d’être perfectionnées, allant de l’amincissement extrême des appareils à la qualité du graphisme.

Le lancement du dernier iMac, en novembre, dernier sacralise ces avancées techniques : l’écran IPS (in-plane switching) offre des images éclatantes et permet une résolution panoramique réaliste, presque sans aucun reflet de l’image. Le processeur Intel Core troisième génération lui est intégré, lui donnant la qualification d’ordinateur le plus puissant au monde. Le système d’exploitation OS X Mountain Lion le rend simple d’utilisation, convivial et intuitif. Doté des dernières technologies de mémoire SSD couplé à un disque dur classique, il allie rapidité et espace de données. Il est même doté d’une intelligence appelé Fusion drive qui lui permet de sélectionner vos applications et documents favoris pour les démarrer instantanément. Vêtu d’aluminium et à la silhouette d’une finesse incroyable, le iMac continue de fasciner la planète, tel un hommage à son inventeur. Produit à la fois prestigieux et accessible, l’iMac conquiert aussi bien les férus d’électronique que les amoureux du design, en passant par les néophytes en informatique. Un véritable « doudou » pour adulte, pour citer Jean-Charles Nayebi, psychologue et auteur de Enfants et adolescents face au numérique.

Article co-écrit avec Fanny Bouton (www.1000110.com)

L’iPad Mini d’Apple

50a64e1b9d4ed.jpeg

Les fashionistas l’adorent ? Le dernier it-bag ? Non, l’iPad Mini. Comme tous les produits Apple, il bénéficie d’ores et déjà de sa foule d’admiratrices en délire. Le must de cette icône high-tech : une prise en main facile qui permet de savourer une coupe de champagne d’une main tout en twittant les tableaux du dernier vernissage à la mode de l’autre.

Aussi léger qu’un bloc-notes et aussi fin qu’un crayon l’iPad Mini va vite devenir le meilleur ami de vos it-bags. Grâce à ses performances sans fils ultra rapides (accès internet en Wi-Fi et en 3G/4G) les shoppings addicts peuvent d’un clic acquérir les derniers must have où qu’elles se trouvent. Les plus averties savent qu’il compte pas moins de 200 nouvelles fonctionnalités, dont une caméra HD à l’avant et un appareil photo de 5 méga pixels à l’arrière qui leurs permet de filmer et de partager en temps réel les défilés de la Fashion Week.

C’est un véritable plaisir de visionner les derniers films tendances grâce à son écran large de 20 cm et son format 4:3. En outre, son poids plume ne vous fera pas chanceler sur vos stilettos. Et son autonomie de 10h vous permet de dévorer tous les magazines que vous souhaitez, confortablement lovée dans votre canapé. Les mauvaises langues diront que l’appareil photo n’a pas suffisamment de pixels mais qu’importe l’iPhone 5, adulé par les It Girls, palliera sans problème ce léger défaut.

La Campagne TV de l’iPhone 5 par Apple

Il est fin – seulement 7,6 mm d’épaisseur, léger, et encapsule nombre d’innovations technologiques de notre ère post-Jobs. Plus allongé, conçu avec une précision d’horlogerie fine, l’iPhone 5 marie un boîtier en aluminium aux argentines arrêtes rallongées, encadrant un écran Retina de quatre pouces.

À force de travailler, modèle après modèle, l’excellence, l’iPhone est devenu quasi-perfection. Le bon génie californien de la « high tech » nous offre de raffinées finitions certes, seulement, c’est la myriade de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations qui confirme l’agilité de la firme.

Tim Cook, nouveau patron d’Apple, vogue sur des îles vides de pas : iSight, l’objectif photo de l’appareil se couvre d’un verre saphir et fige l’instant avec grande justesse grâce à sa stabilisation améliorée et ses huit mégapixels. Les nouveaux Apple EarPods nous permettent de vibrer à chaque inflexion d’un Chris Martin dès les premières notes de Paradise, tant la retranscription des sons est nette.

L’appareil vit sous un processeur A6 ; ainsi une vitesse d’exécution extrêmement rapide et cela même sans fil ; l’autonomie s’étend. De quoi manier avec facilité la complexité de nos activités : le dernier défilé exactement comme si on y était, une robe adorée capable d’être étudiée sous tous les angles avant d’être capturée. C’est une irréelle réalité que donne ce dernier bijou.

Rien d’étonnant à ce qu’Apple prévoit d’en vendre cinquante millions au dernier trimestre 2012.

L’iPhone 5 d’Apple

50ad0b5eae5dc.jpeg

Il est fin – seulement 7,6 mm d’épaisseur, léger, et encapsule nombre d’innovations technologiques de notre ère post-Jobs. Plus allongé, conçu avec une précision d’horlogerie fine, l’iPhone 5 marie un boîtier en aluminium aux argentines arrêtes rallongées, encadrant un écran Retina de quatre pouces.

À force de travailler, modèle après modèle, l’excellence, l’iPhone est devenu quasi-perfection. Le bon génie californien de la « high tech » nous offre de raffinées finitions certes, seulement, c’est la myriade de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations qui confirme l’agilité de la firme.

Tim Cook, nouveau patron d’Apple, vogue sur des îles vides de pas : iSight, l’objectif photo de l’appareil se couvre d’un verre saphir et fige l’instant avec grande justesse grâce à sa stabilisation améliorée et ses huit mégapixels. Les nouveaux Apple EarPods nous permettent de vibrer à chaque inflexion d’un Chris Martin dès les premières notes de Paradise, tant la retranscription des sons est nette.

L’appareil vit sous un processeur A6 ; ainsi une vitesse d’exécution extrêmement rapide et cela même sans fil ; l’autonomie s’étend. De quoi manier avec facilité la complexité de nos activités : le dernier défilé exactement comme si on y était, une robe adorée capable d’être étudiée sous tous les angles avant d’être capturée. C’est une irréelle réalité que donne ce dernier bijou.

Rien d’étonnant à ce que cinq millions d’humains aient déjà craqué pour son apport extra-lucide.

Le Nouvel iPad

icon-icon-object-of-desir-phare-icône-emblématique-high-tech-technology-fashion-apple-ipad.jpg

Le dernier must-have n’est pas un sac. Ce n’est pas non plus une paire de chaussures. Non, ce dont les fashionistas rêvent aujourd’hui, c’est du nouvel iPad.

Cela fait longtemps que les nouvelles technologies ne sont plus réservées aux garçons : même les moins initiées considèrent l’iPad non comme un simple produit, mais comme un véritable phénomène. Exactement ce qu’a voulu Apple, le cerveau de l’histoire. C’est que l’histoire d’amour entre Apple et ses fidèles date de bien avant le premier iPad : la bonne fée des géants de la technologie a réalisé le rêve de beaucoup d’entre nous en nous donnant entre autres l’iPod, le MacBook et l’iPhone. Et beaucoup d’entre nous ne peuvent s’imaginer vivre sans !

D’ailleurs, l’attirance pour la marque à la pomme se traduit plus souvent par une obsession que par un simple béguin. Un récent documentaire de la BBC en explique les raisons. Selon des études scientifiques, les fans d’Apple émettent les mêmes ondes cérébrales à la vue de produits Apple que les fervents pratiquants à la vue d’images religieuses. Et même après la mort de celui qui restera comme un des plus grands génies créatifs des temps modernes, Apple montre une nouvelle fois sa capacité à innover avec le nouvel iPad.

A l’image de n’importe quel accessoire culte de la mode, cette nouvelle édition conserve les particularités qui avaient fait le succès des modèles précédents, et s’offre une nouvelle jeunesse avec de nouvelles fonctionnalités. Une connexion internet plus rapide pour les citadins les plus pressés, un appareil photo amélioré pour modifier vos photos sur Instragram instantanément… Le mieux de tout étant le tout nouvel écran Retina dont sont dotés tous les nouveaux iPad. L’écran de ce nouvel iPad est aussi clair que du cristal : de quoi confondre rêve et réalité ! Un monde de possibilités s’offre à vous : suivre les défilés de la Fashion Week comme si vous étiez au premier rang, inspecter sous toutes ses coutures une paire d’escarpins à se damner avant de l’acheter en ligne…

Pas de quoi s’étonner que le nouvel iPad fasse des ravages : il permet de communiquer et de s’exprimer de tant de façons différentes ! Chez vous ou chemin faisant, dans un café ou au bureau, votre iPad sera toujours là quand vous en aurez besoin. Il deviendra votre meilleur ami, ça ne sera qu’une question de temps !