Les Robes Polo et Imprimés Graphiques de Jérome L’Huillier

Accueil / Prêt à porter / Les Robes Polo et Imprimés Graphiques de Jérome L’Huillier
posts-79.jpg

Dans un des plus prestigieux jardins parisiens, la boutique particuliere de Jérôme L’Huillier brille et pétille. A l’univers artistique bohème et coloré, cet architecte de la matière et savant des couleurs, se découvre à la croisée des années 1960 et 1970, pour un bonheur sensuel, féminin et solaire.

Pionnier au Palais-Royal, Jérôme L’Huillier fut, en 1995, le premier créateur à s’installer dans les splendides jardins devenus, depuis lors, l’épicentre de la mode pointue et parisienne. Maître sculpteur de l’étoffe, il sait trouver l’équilibre exact et parfait qui poétise la silhouette féminine. Loin de dessiner un carcan contraignant, fantasmatique, il esquisse un voile évanescent sublimant une femme libre, indépendante et presque désinvolte. Sans se soumettre aux tendances éphémères et aux engouements fugaces de la mode, il crée un style unique et linéaire, au discours fort et puissant. Entre discrétion et élégance, inventivité et héritage, son esthétique est marquée par une originalité et une distinction intemporelles. Le non-conformisme et l’individualité sont en effet pour lui les atouts mêmes de la beauté: c’est ce qu’il appelle le «glamour frivole», pour une femme sensuelle et légère.

Tels les reflets de son esprit, les matières sont alors fluides et éthérées, les soies aériennes et les mousselines célestes : son usage du biais lui permet d’obtenir un “effet déconstruit sur quelque chose de construit”, nous dit-il. Un art de la coupe et du volume auquel ce diplômé de la Chambre Syndicale de la Couture fut initié à ses débuts chez Givenchy et Balmain. Au-delà de son génie pour la ligne, Jérôme L’Huillier s’affirme également à travers un espace visuel très singulier. Les couleurs franches et pétillantes, du corail au pink fluo, s’organisent autour d’imprimés inspirés de motifs psychédéliques. Un univers que le créateur revendique comme un tendre souvenir d’enfance : ”parce ma rétine d’enfant a été imprégnée des couleurs et des imprimés des années 70, (…) l’époque des couleurs flashy, de la liberté, de la gaité et de la légèreté, période d’insouciance et du bonheur parfait.”

Se plaçant en marge du système, L’Huillier s’affirme dans la discrétion médiatique, n’évaluant son travail et son succès qu’à l’aune de la satisfaction qu’il procure à ses clientes privilégiées. Qu’il s’agisse de Beth Ditto, Laeticia Casta, Maria de Medeiros ou d’Isabelle Huppert, le créateur semble pouvoir habiller toutes les femmes de ses éclatantes et magnifiques créations : des célèbres robes polos aux ensembles à imprimés graphiques et drapés «liquides», le créateur offre depuis toujours un vêtement riche d’histoire et d’exotisme, à la rigueur esthétique très contemporaine.

Laissez une réponse

Your email address will not be published.