Les Beaux-Livres A Feuilleter Pour La Saint-Valentin

Les Beaux-Livres A Feuilleter Pour La Saint-Valentin

Une sélection pointue d’ouvrages à feuilleter à deux — pour des promenades imagées, drolatiques ou tout simplement inspirées !

Une Escapade Entre Les Pages de L’Imaginaire Sensuel…

Andy Warhol Sex Love And Desire

Avant de s’ériger en Pape du Pop Art, et en maître à penser de l’underground New-Yorkais, Andy Warhol exposait à la Bodley Gallery, dans l’Upper East Side de New York, en 1956, une série de dessins à l’ambition très claire. Andy Warhol a cherché à célébrer la beauté masculine — une beauté qu’il capturait alors nue, diverse et de façon simplifiée.

Plus de mille dessins d’après modèle, furent ainsi réalisés dans un trait élégant et spontané. Et si Andy Warhol n’a jamais réussi à tous les rassembler dans une monographie, la Andy Warhol Foundation for the Visual Arts y est, elle, parvenue !

@ELISARAMIREZ

Andy Warhol, Love, Sex & Desire: Drawings 1950-1962 recoupe ainsi plus de plus de trois-cent dessins, réalisés à l’encre sur papier.

Édité par Michael Dayton Hermann, ce beau-livre des éditions Taschen est une ode à l‘érotisme artistique — une ode aux beaux corps, au désir et à la nonchalance du voyeurisme, non sans ironie, d’Andy Warhol !

Frederico Fellini, Le Livre De Mes Rêves

Un voyage très coloré dans le territoire illimité de l’imagination d’un cinéaste de génie — le livre écrit et illustré par Federico Fellini présente son expérience créative de la fin des années 1960 à 1990.

Un psychologue Jungien avait en fait encouragé Fellini à garder la trace de son « travail de nuit », ses rêves. Et il l’a fait assidûment de 1960 à 68 et de nouveau de 1973 à 1990. C’est ainsi le terrain fertile qui se dévoile ici; un terrain emprunt de scènes érotiques et de drôleries de l’inconscient d’un cinéaste follement inspiré !

Une sorte de continuation du film 8 1/2, peut-être, ce beau livre est édité par Rizzoli.

Homme Femme Mode d’Emploi par Yang Liu

La graphiste Yang Liu poursuit l’exploration des clichés et autres stéréotypes avec ce nouvel ouvrage sur la guerre des sexes !

@ELISARAMIREZ

En s’inspirant de ses observations quotidiennes et du climat actuel, elle détricote, dans son style minimal et faussement simple, une farandole de clichés prônant les différences entre hommes et femmes. Une exploration amusée de la nature des relations homme/femme — dans laquelle naviguer pour pimenter la Saint-Valentin.

La Vulve, La Verge, Le Vibro par Maïa Mazaurette

La « sexperte » amusée délivre ici un petit dictionnaire des mots tantôt connus, tantôt curieux mais toujours authentiques utilisés comme des « mots du sexe. »

@ELISARAMIREZ

« Je me suis toujours intéressée aux mots et à ce qu’ils transportaient. J’ai choppé “le virus de l’étymologie très tôt”.  Dans mon travail de recherche pour ce livre, j’ai étudié les mots, leur évolution et j’ai gardé les mots dont je trouvais l’histoire amusante. »

192 pages illustrées par Alex Viougeas, parfois allumées, éditées par La Martinière, où l’on se délecte d’expressions traitées avec beaucoup d’humour.

… Ou un Voyage Immobile Dans Des Espaces Temps Bien Différents

Proust A Cabourg par Jean-Paul Henriet

Publié dans la collection Hors série Connaissance de Gallimard, ce livre retrace l’aventure Proustienne à Cabourg — ou, comme le note l’éditeur: « L’histoire de la rencontre entre une ville née sur une dune de sable fin, devenue une station balnéaire au charme inégalable, et un jeune garçon venu y respirer l’air marin pour soigner son asthme, racontée par un Cabourgeais, proustien de cœur depuis trente ans. À Cabourg, Marcel Proust trouvera les plus belles inspirations pour créer le chef-d’œuvre de la littérature qu’est À la Recherche du temps perdu. »

Méliès, La Magie du Cinema

A l’occasion de l’ouverture du musée Méliès en 2021, la Cinémathèque Française publie ce très bel ouvrage de référence sur la vie et l’œuvre, la naissance du cinéma et la postérité de Georges Méliès. Avec, en prime, une préface signée Martin Scorsese.

Ce livre est une plongée dans l’univers fantasmagorique du pionnier du cinéma !

Rectangulo En La Mano, Sergio Larrain. Et Londres 1959, par Agnès Sire

Durant l’hiver 1958/1959, le photographe Chilien Sergio Larrain passe quatre mois de sa résidence à Londres… Il y capture alors ce moment de flânerie poétique, dans le Londres des années 50 — une flânerie d’autant plus cruciale aujourd’hui qu’elle traduit l’importance de se détacher de l’attendu. Sergio Larrain est en effet artiste qui a rompu avec le journalisme photographique pour faire de la poésie en images.

Le poétique Sergio Larrain a ainsi mis en mots et en images l’importance de la flânerie artistique. Notamment dans son premier ouvrage, Rectangulo En La Mano, publié en 1963. L’appareil photo est pour lui un moyen de « matérialiser ce monde de fantômes lorsque je rencontre quelque chose qui résonne en moi. »

@ELISaramirez

Londres 1959, par Agnès Sire, l’ouvrage réunit les photographies de Sergio Larrain, le plus iconique photographe Chilien, dont près de la moitié sont inédites… non publiées dans la première édition parue aux éditions Hazan en 1998. Une sélection élargie par l’auteur lui-même, note l’éditeur Xavier Barral.

La photographie est, pour lui, un état de grâce. Un état qu’il partage dans un bel ouvrage — à feuilleter pour s’évader à deux des complications actuelles.

Marcher à Kerguelen de François Garde

« Mais qu’est ce que c’est que ce pays où les cascades remontent vers le ciel et ou les lacs se déplacent ? »

Publié chez Gallimard, ce beau-livre illustré par les photographies de deux de ses compagnons d’expédition Michael Charavin et Bertrand Lesort, François Garde raconte les 25 jours d’une randonnée ardue à travers une île Française isolée de l’océan Indien… L’une des îles les plus inaccessibles du monde, l’île de Kerguelen.

@ELISARAMIREZ

Découverte en 1772 par Yves Joseph de Kerguelen, cette île est aujourd’hui encore un endroit hors du temps, où les albatros, les manchots et les éléphants de mers règnent en maîtres !

Dans les pages du livre Marcher à Kerguelen, on lit ainsi la description de paysages sublimes et peu touchés par l’homme… Une véritable expédition littéraire dans les pas des aventuriers de cette île volcanique.

La Vie Folle de Ed van der Elsken

Un beau livre qui revient sur l’oeuvre folle du photographe de Ed van der Elsken (1925-1990) — en images !

Reconnu comme l’un des photographes les plus influents du siècle dernier pour ses images brutes de la vie quotidienne dans la rue, les archives de travail d’Ed van der Elsken ont été acquises par le Rijksmuseum et le Nederlands Fotomuseum… Célébré au Jeu de Paume à Paris, ce livre retrace ainsi l’oeuvre d’un photographe qui jamais n’a mis de distance entre ses sujets et lui.

@ELISARAMIREZ

Séducteur et provocateur, le photographe a avant tout vécu une idylle artistique avec les hommes et les femmes qui figurent dans ses clichés… Des images qui bourdonnent avec une notion distincte de la vie bohème. La Vie Folle de Ed van der Elsken est ainsi le premier ouvrage rétrospectif publié en français, et il retrace plus de 40 années d’une production photographique et filmique révolutionnaire !

Les Gorgan de Mathieu Pernot

 300 photographies et documents textes de Mathieu Pernot, Clément Chéroux, et Johanne Lindskog… Ce livre édité par Atelier EXB trace le quotidien d’une famille Roms installée en France depuis plus d’un siècle.  «  Dans l’esprit d’un album photographique, cette monographie marque l’aboutissement de ce travail retraçant 20 ans d’histoire de cette famille et témoigne ainsi de la complexité de la culture tsigane à travers ce récit à plusieurs voix. » Touchant et ouvert !

@ELISARAMIREZ

Les Libertés Intérieures – Photographie Est-Allemande 1980-89 de Sonia Voss

Les Editions Xavier Barral publient ici un livre délivrant une grande dose de liberté — Sonia Voss rassemble dans un ouvrage les photos qu’elle rassemblait déjà en 2019 pour l’exposition Rencontres d’Arles, Corps impatients.

Avant la chute du mur: la photographie comme outil de résistance d’une jeunesse hurlant son désir de liberté… Prises entre 1949 et 1989, les photographies présentées ici ont été l’oeuvre de photographes comme Tina Bara, Sibylle Bergemann, Kurt Buchwald, Lutz Dammbeck, Christiane Eisler, Thomas Florschuetz, York der Knoefel, Gabriele Stötzer, Ulrich Wüst, Ute Mahler, Sven Marquardt, Barbara Metselaar Berthold , Helga Paris, Manfred Paul, Rudolf Schäfer et Gundula Schulze Eldowy.

@ELISARAMIREZ

Travaillant dans un contexte de surveillance de la Stasi, de libertés individuelles limitées et de frontières restrictives, ces créateurs d’images ont utilisé la photographie comme un moyen de contester secrètement le statu quo et d’infiltrer un système autoritaire en créant des images subversives qui mettent en valeur la beauté, la banalité et l’audace du corps. Un témoignage visuel saisissant de la résistance créative en RDA !