Le Tailoring Tout en Mouvement de Chalayan pour l’Automne/Hiver 2018

Pour la saison Automne/Hiver 2018, la maison Hussein Chalayan passe le périphérique ou, plutôt, questionne les conséquences sociales et politiques du mur de Paris. Connu pour ne jamais renoncer à questionner la société, Hussein Chalayan s’attache depuis longtemps à imprégner ses vêtements de sens, d’audace et de rêve conceptuel. Devenu sa signature, l’engagement couture du designer britannique se présente ici dans un mouvement des plus significatifs. 

En choisissant d’aborder la question de l’immigration, et plus particulièrement l’intégration, Hussein Chalayan, fait défiler à Londres une collection où la complémentarité des matières et des coupes donne vie à des silhouettes hautement élégantes. Dans cette collection intitulée Périphérique, le look d’ouverture fascine de par le mouvement de ses lignes. Une veste où la fourrure s’encastre dans le veau velours… Dans une dynamique semblable à celle du périphérique, elle entre et sort comme l’on entre et l’on sort d’une ville. Mieux, les coutures vives et tranchantes harmonisent plutôt qu’elles renversent l’attrait esthétique du vêtement ; ce, lorsqu’elles décalquent les traits de mouvements similaires à ceux d’une boucle. 

Car au cœur de la maison Hussein Chalayan, on retrouve évidemment la puissance d’un tailleur. Le raisonnement autour de la collection Périphérique est subtil — une ode à l’intégration démontrée à travers une pièce portable et désirable. Sculpturale, la silhouette l’est aussi très certainement ; on connait l’attrait de Chalayan pour l’architecture. D’ailleurs, le public fut une fois de plus conquis, si l’on en croit la salve d’applaudissements qui a suivi le dernier passage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *