Le Diamant Bleu Oppenheimer, Bijou De Tous Les Records

Accueil / Joaillerie / Le Diamant Bleu Oppenheimer, Bijou De Tous Les Records
Le Diamant Bleu Oppenheimer, Bijou De Tous Les Records

Vif, profond, pur, franc. Depuis le XXème siècle, le précieux diamant bleu ne cesse de surprendre. Extrait de la mine Premier en Afrique du Sud, taille à degrés, pauvre en facettes, ce délicieux bijou appartenait à Sir Philip Oppenheimer, successeur d’Otto Oppenheimer, au sein du prestigieux groupe De Beers. L’entreprise familiale distribuait, à l’époque, 80% des diamants bruts vendus dans le monde. Aujourd’hui, c’est à Genève, au sein des enchères de Christie’s, que la fabuleuse pierre a trouvé nouveau propriétaire. La société Londonienne qui fêtait son 250ème anniversaire, a présenté ce 18 mai, une partie de l’éblouissante collection privée de la Princesse Gabriella De Leinigen, la montre Breguet ayant appartenu à Charles-Louis Havas, ainsi que la pièce phare de cette année : le diamant bleu Oppenheimer. Apres vingt minutes de rivalité et de frénésie entre deux amateurs de pierres, le diamant a été acquis à Genève, pour 51,24 millions d’euros.

« De tous les diamants bleus que nous avons mis en vente, celui-là est le plus beau que j’aie vu en trente ans de carrière. Il est unique, magique et il surclasse tous les autres ! » D’après Jean-Marc Lunel, directeur de la division joaillerie de Christie’s, le bijou de 14,62 carats est d’une admirable simplicité, qui ne fait que « mettre en valeur la vraie couleur de la pierre, lui apportant ainsi plus de valeur». A présent, « L’Oppenheimer Blue » est la pierre taillée la plus chère du monde, et succède au « Blue Moon of Josephine » qui détenait le précédent record, avec 12,03 carats ; Celui-ci avait été acquis en novembre 2015 par Joseph Lau, illustre personnalité de Hong Kong, pour 48,4 millions de dollars. Exquis et synonyme d’éclat, l’héritage de Sir Philip Oppenheimer ne cesse de briller…

 

Laissez une réponse

Your email address will not be published.