La Robe Portefeuille Automne-Hiver 2015-2016 de Diane von Furstenberg

En janvier 1970, Diane von Furstenberg glisse trois exemplaires de sa robe moderne et sensuelle dans une mallette, et s’en va frapper à la porte du chamane de la mode : la grande Diana Vreeland, directrice légendaire du Vogue américain. Diane lui doit l’émergence et le succès de la Wrap dress. Depuis plus de quarante ans, les silhouettes Fürstenberg élèvent la séduction drapée dans le jersey de soie. Sur le thème de la séduction, précisément, son vestiaire de l’hiver 2015-2016 multiplie les ajours, les dentelles et les matières compliquées. « Séduction. Durant la journée, elle dirige son monde, la nuit, elle suscite les fantasmes » nous conte-t-elle dans ses notes de collection automne-hiver 2015-2016. « Opérant incognito dans une parka de soirée, c’est un agent double. »

Prenez un classique, la « wrap dress ». Juste sexy comme il faut, la voici qui s’élance dans des envolées trompe-l’œil et faussement stricte, tantôt fleuries dans un drapé qui, en prenant de la longueur, s’émancipe et s’orientalise par le biais de motifs. Une poésie donc, et un charme fou inédit qui rappelle qu’une pièce de prédilection qui surprend à l’infini n’est qu’une grande icône.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *