La McLaren 765LT Fait Tomber Le Haut

La McLaren 765LT Fait Tomber Le Haut

Dans le petit monde des supercars, McLaren occupe désormais une place de choix avec une gamme particulièrement étoffée. Après la redoutable 720S, sa déclinaison Spider et la 765LT, basée sur la 720S, mais encore plus véloce. Pour boucler la boucle, McLaren présente la version Spider de la 765LT, tout aussi exclusive que le coupé, avec des performances à couper le souffle.

Comme d’habitude avec les cabriolets, il n’y a pas vraiment de surprise et de changement par rapport au modèle coupé dont il dérive. Prenez une 765LT, ôtez lui le toit et remplacez-le par un système rétractable en dur qui s’ouvre et se ferme en l’espace de 11 petites secondes et jusqu’à 50 km/h. Évidemment, il s’agit d’un cabriolet, il y a donc une petite surcharge pondérale par rapport au coupé, en l’occurence 49 kilos de plus pour grimper à 1388 kilos au total. Une donnée tout à fait acceptable pour une supercar.

Pour parvenir à contenir sa masse, McLaren a une nouvelle fois usé et abusé de carbone, un matériau léger et résistant, notamment au niveau de la structure monocoque. Et pour aller jusqu’au bout de son idée, la 765LT est dépourvue de surtapis, de système audio et de climatisation. Si vous êtes l’un des 765 clients de la voiture, vous pourrez toujours installer l’un de ces éléments sans frais supplémentaires, et heureusement vu le tarif réclamé pour un tel modèle, puisqu’il faudra compter, au minimum, 372 500 euros pour une 765LT Spider, sans options et sans le passage quasi-obligatoire par MSO, le département de personnalisation de la marque. Qui voudrait une 765LT identique à celle d’un autre propriétaire ?

Comme le nom de la voiture l’indique, le V8 4,0 litres bi-turbo développe la bagatelle de 765 chevaux et 800 Nm de couple. Les performances sont démentielles avec un 0 à 100 km/h annoncé en 2,8 secondes, un 0 à 200 km/h en 7,2 secondes et une vitesse maximale de 330 km/ h. Des performances pratiquement similaires à celles du coupé.

La base technique de la 765LT Spider, c’est la 720S Spider, et même si la 720S est déjà une supercar accomplie, les ingénieurs de Woking sont parvenus à pousser le curseur encore un peu plus loin. Les suspensions deviennent ainsi encore plus fermes, les voies avant ont été élargies tandis que la hauteur de caisse a encore été abaissée. La voiture se dote également de jantes en alliage forgé à 10 branches chaussées de pneumatiques Pirelli P Zero Trofeo R et de disques en carbone-céramique avec les étriers directement empruntés à la McLaren Senna.

MSO (pour McLaren Spécial Operation) propose deux packs pour agrémenter sa 765LT : le pack Clubsport, permettant de faire gagner encore quelques kilos grâce à la présence de baquets plus fins en carbone ou encore la présence d’un système de télémétrie embarqué pour les pistards. L’autre pack, appelé « Black Pack », est avant tout esthétique avec quelques éléments esthétiques un peu plus sombres.

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.