La Collaboration Envolée De Perrier Et Takashi Murakami

La mythique petite bouteille verte s’éprend de l’art pop et enjoué de Takashi Murakami, pour une édition limitée placée sous le signe de la joie, et l’effervescence des petites bulles.

En 150 ans d’existence, la maison Perrier a vu nombre d’artistes réimaginer, pour elle, la communication autour de son iconique bouteille de verre. Les plus marquantes? Incontestablement celle de Salvador Dali qui, en 1969, imagine une affiche glissée dans les pages de France-Soir et celle du Figaro. Les lecteurs, au fil de leur lecture, tombaient ainsi sur une affiche Perrier imprimée dans des teintes de couleurs vives, quand elles n’était pas d’or !

En 1983, c’est au tour d’Andy Warhol de distiller tout son génie pop autour de 40 oeuvres originales travaillées pour mettre en avant l’esprit Perrier. Et l’iconique petite bouteille verte, tout en courbes ! Ces mêmes illustrations lui ont d’ailleurs valu d’être primé, la même année, au Concours National d’affiches publicitaires.

Ainsi, le choix de Takashi Murakami pour cette nouvelle édition limitée de bouteilles Perrier semble en parfaite filiation avec l’héritage artistique de la maison.  Une filiation évidemment pop, mais éminemment inspirée de l’univers haut en couleurs de Murakami.

Depuis 27 ans qu’il travaille avec la galerie Perrotin, Takashi Murakami fut l’un des premiers artistes à ouvrir les frontières entre l’art, le manga et la mode. En 2003, il collabore ainsi une première fois avec la maison Louis Vuitton autour d’une ligne de sacs où le mythique monogramme LV se mêlait  aux personnages Murakami. En versions colorées sur des toiles noires ou blanche, cette collaboration fut pionnière à bien des manières.

En 2020, pour la maison Perrier, Takashi Murakami s’appuie ainsi sur ses iconiques fleurs souriantes pour mieux symboliser l’effervescence des petites bulles Perrier.

« Lorsque Perrier m’a contacté, je me suis dit que c’était une chance de pouvoir collaborer avec une marque dotée d’une si longue histoire. Son nom était associé à un certain nombre d’images positives dans ma tête, comme par exemple lors de mon emménagement à New York lorsque j’avais 32 ans, époque à laquelle je buvais beaucoup de Perrier.

J’associe Perrier avant tout avec la couleur verte bien sûr, mais aussi avec la force de ses bulles. Je suis honoré d’avoir été invité à me joindre à ce projet et de pouvoir prendre part au développement de la marque et à l’évolution de ses concepts. »

C’est bien cette effet euphorique que procure un Perrier que Murakami a voulu capturer en mettant en scène ses deux personnages fétiches, Kaikai et Kiki, sur des versions sérigraphies des bouteilles 33cl et 75cl. Et ce n’est pas tout.

Kaikai et Kiki font aussi l’objet d’un mini-film d’animation de 30 secondes, produit avec Takashi Murakami, autour de cette collaboration toute en allégresse !