L’art de la mode par Coco Chanel

Impossible de parler de la mode sans penser à Coco Chanel. Symbole par excellence de l’élégance, elle a su faire des basiques du prêt-à-porter de vraies pièces de collection luxueuses et pour le moins incontournables. C’est notamment le cas pour les robes noires, qui, malgré leur simplicité, restent dans les annales de la mode.

Coco Chanel : un caractère aussi mystique que visionnaire

De son vrai nom Gabrielle Chanel, la couturière est née le 19 août 1883 à Saumur, une petite ville dans le Maine-et-Loire. De prime abord, rien ne prédisait que celle qu’on nommera plus tard Coco Chanel allait devenir une vraie icône de mode.

Issue d’un mariage illégitime à une époque où les mœurs étaient très ancrées dans la société, son enfance a été particulièrement chaotique : placée dans un orphelinat chrétien tenu par des nonnes à l’âge de 12 ans, elle se voulait particulièrement timide et réservée.

Tandis qu’elle manquait de confiance en elle et ne parlait que très peu, elle apprit très jeune la couture auprès de ses enseignantes. 

Mais malgré ce passé douloureux et bouleversant, de là est née celle que l’on surnommera bientôt Coco Chanel et qui marquera l’Histoire au-delà du temps et des frontières. 

La naissance de la couturière la plus en vogue depuis plus d’un siècle

C’est à l’âge de 18 ans, en 1901, que Gabrielle Chanel commence son ascension toujours plus grandissante au fil des ans. 

Alors qu’elle décide de s’enfuir de son pensionnat pour s’échapper d’un mariage forcé dont elle ne voulait pas, elle s’inscrit dans un autre internat où elle continuera à affiner sa passion pour la couture. Elle y travaillera en tant que couseuse, assemblant ainsi de petits morceaux de tissus à la chaîne, avec des dizaines de camarades à elle. 

Perçu comme étant un métier précaire, presque dégradant, le caractère ambitieux et assidu de Gabrielle lui interdit de finir aux oubliettes comme la plupart des ouvrières de son époque.

Elle fait donc tout pour se forger une place dans la société mondaine. La tâche n’étant pas gagnée d’avance, elle décide de mettre en œuvre une stratégie on ne peut plus ingénieuse : mettre momentanément de côté son amour pour la couture et intégrer la haute sphère par tous les moyens.

C’est ainsi qu’à l’âge de 24 ans, elle se lance dans la chanson dans l’un des cafés les plus huppés du pays : Le Grand Café, situé dans la commune de Moulins. 

Jeune et très séduisante, il ne faudra pas longtemps à Gabrielle Chanel pour devenir la muse des plus fortunés.

Grâce à ses reprises musicales, et plus particulièrement “Qui qu’a vu Coco dans l’Trocadéro”, elle devient très vite celle que la bourgeoisie baptisera “Coco”. De là naît alors la fameuse Coco Chanel que l’on ne présente plus aujourd’hui.

Un parcours personnel et artistique hors du commun

Éprise d’un riche gentleman-rider militaire qui se reconvertit dans l’élevage des chevaux, Coco Chanel et Etienne Balsan vivent une histoire idyllique. 

Enfin à l’aise financièrement et maintenant habituée au savoir-vivre de la haute société, elle n’a pas pour autant laissé tomber son objectif premier : devenir une grande couturière.

Ce souhait sera rapidement exaucé, notamment lorsque l’on voit l’engouement mondial qu’a provoqué sa petite robe noire pourtant très sobre et simple quelques années plus tard, en 1926. 

Et à ce propos, si vous cherchez des modèles de robes noires similaires, vous devriez regarder ici. 

Alors qu’elles étaient destinées aux veuves, Coco Chanel a su faire de la petite robe noire un vêtement qui se porte en toute occasion.

Qu’elle soit courte ou longue, évasée ou près du corps, la robe noire ne se démode jamais. 

En total look noir ou en misant sur des accessoires colorés, elle est destinée aussi bien aux journées de travail qu’en soirée. 

Bien que sa romance avec M. Balsan n’ait duré que quelques mois, elle réalise ses premiers vêtements qui ne sont autres que des tenues de cavaliers pour dames. À une époque où la bienséance voulait que les femmes qui montent à cheval soient en robe, autant dire que Coco Chanel a réussi à s’imposer en qualité de couturière hors-pair, mais surtout en tant qu’avant-gardiste.

Peu de temps après, elle fait la rencontre du britannique Arthur Capel, un riche entrepreneur et propriétaire d’un large terrain au sein duquel se déroulent des tournois de polo.

Une fois de plus, Coco Chanel s’imprègne du monde de son nouvel amant pour ses créations et se lance dans la confection de grands chapeaux destinés à être portés par les spectatrices des compétitions de polo. 

Entre-temps, Arthur Capel offre à Coco son tout premier magasin. Aux anges, elle y consacre ses journées entières, espérant devenir celle qu’elle est encore aujourd’hui 1 siècle après. 

De son parfum à la petite robe noire qui se veut aussi raffinée que distinguée, ses créations marquent encore les défilés de mode les plus prestigieux.

Le début d’une gloire qui restera éternelle 

Le succès de Coco Chanel se veut fulgurant : en l’espace d’à peine 3 ans -de 1910 à 1913-, elle avait déjà ouvert 2 magasins, respectivement nommés “Chanel Modes” et “Gabrielle Chanel”.

En 1915, son nom est sur toutes les lèvres. Désormais modiste à part entière, elle devient l’incarnation même de la mode et du style.

Raffinées et distinguées, ses pièces sont considérées comme étant de véritables œuvres d’art que tout le monde s’arrache.

Ce qui est fascinant chez Coco Chanel, c’est avant tout sa manière d’avoir changé la condition de la femme de telle sorte à ce qu’elles s’acceptent et se libèrent du poids des traditions.

Ayant en horreur le conformisme mais toujours très gracieuse, la signature de Coco Chanel est incontournable : lignes épurées, couleurs sobres (notamment le noir et le blanc, faisant référence à son enfance auprès des nonnes).

Coupe à la garçonne et style androgyne, le succès bien mérité de Coco Chanel dépasse les frontières françaises, si bien qu”en quelques années, sa renommée se veut internationale.

De nature créative et innovante, ce ne sont pas les idées qui manquent dans la tête de Coco. 

Le style Coco Chanel, ou l’intemporalité par excellence

Ne devient pas Coco Chanel qui veut, et pour cause : prodige de la haute couture, elle a su manier le fil et l’aiguille de telle sorte à ce que chacune de ses créations marque l’Histoire.

De la tête aux pieds, Gabrielle a -à elle-seule- redéfinit la notion de la mode en imposant ses idées et ses goûts singuliers. 

Ainsi, elle a fait de tissus très basiques pour l’époque des matières presque luxueuses : du cuir au tweed, la touche Coco Chanel est aujourd’hui présente un peu partout dans notre garde-robe.

Et tout cela sans parler des fragrances aux parfums très prononcés qui continuent à faire sensation, et plus précisément le célèbre et éternel Chanel n°5. À ce propos, il faut savoir qu’elle est la toute première personnalité à commercialiser ses propres parfums. 

Pour la petite histoire – et si, comme de nombreuses personnes vous aussi vous vous êtes déjà demandé pourquoi est-ce qu’on parle de n°5 alors qu’il n’y en a eu aucun avant -, le nom quelque peu inattendu de ce parfum a été donné pour une raison simple, mais curieuse malgré tout.

“Je lance ma collection le 5 mai, cinquième mois de l’année, laissons-lui le numéro qu’il porte et ce numéro 5 lui portera chance” a déclaré Coco Chanel. Et avouons qu’elle n’avait clairement pas tort puisqu’elle est, encore à ce jour, l’eau de parfum la plus vendue dans le monde.

Les créations de Coco Chanel qui ont marqué l’Histoire

  • Le pantalon : destiné exclusivement aux hommes ou aux ouvrières qui travaillaient dans les champs, Coco Chanel l’a démocratisé pour en faire un vêtement à part entière. 
  • Le costume : une fois de plus, cette tenue n’avait encore jamais été portée par des femmes. Tandis que le tailleur symbolisait la virilité et la masculinité, Gabrielle Chanel en a fait un habit unisexe. 
  • La veste en tweed : tissu très épais d’origine écossaise, la passion de Coco Chanel pour le tweed s’est développée suite à son histoire amoureuse avec le designer Linton Tweeds. Elle en a fait une matière classe, élégante, mais surtout indémodable.
  • La petite robe noire : comment parler de Coco Chanel sans faire le lien avec l’une de ses créations les plus connues de l’Histoire : La petite robe noire. Imaginée par la modiste en 1926, elle se veut simple, droite et se porte mi-genoux. Son col haut est certes sobre, mais il ne fait qu’ajouter de la beauté à ce vêtement déjà très élégant.