La Petite Veste Noire de Chanel

Accueil / Prêt à porter / La Petite Veste Noire de Chanel
La Petite Veste Noire de Chanel


Coco Chanel découvrait l’Écosse au côté du duc de Westminster ; elle en rapporte le tweed, sa matière emblématique. 1954, l’heure est au volume, et au New Look de Christian Dior. Chanel, elle, poursuit sa quête de modernité et, dessine un style à contre-courant : les silhouettes se font minimalistes, les vêtements moins contraignants. Mademoiselle met alors au point des astuces, et des techniques de couture inédites. Cette année-là, au-delà du tailleur, c’est la veste de tweed qui fait sensation. Sous ses dehors de vieille dame de la rue Cambon, Chanel démontre là toute l’impertinence d’une désinvolte élégance. La veste tombe comme une seconde peau quand c’est une fois de plus le tweed qui la compose ; la coupe est droite, quatre vraies poches flanquées de chaque côté structurent l’absence de col, et, voilà un vêtement hors du temps.



La veste Chanel, c’est avant tout une veste d’homme devenue un vêtement typiquement féminin. Inspirée d’une veste d’homme, uniforme de liftier autrichien, Gabrielle Chanel l’a voulue pratique et confortable, comme un vêtement qu’on enfilerait à la campagne. Dans l’ourlet, une chaînette vient plomber le tombé, pour laisser aux femmes toute l’aisance du mouvement. Une pièce universelle si l’en est, la petite veste noire de Chanel dégage toute la sensualité de la rencontre du masculin/féminin. En imposant à la société de l’époque un vêtement au raffinement dégagé, le style de la dame aux camélias devient le signe d’une élégance où se dessine la modernité pour redéfinir la tradition.


Laissez une réponse

Your email address will not be published.