Derrière les défilés

8 résultats affichés

  • Dior et Moi

    0 out of 5

    Réalisateur : Frédéric Tcheng

    Distribution : CIM Productions

    Date de Sortie : 2015

    Durée : 1h30

    Nommé directeur artistique de la maison Dior en avril 2012, suite au départ précipité de John Galliano, le styliste belge Raf Simons ne dispose que de huit semaines pour lancer sa première collection haute couture. Le défi se révèle une aventure collective, pleine d’humour et d’émotions, autour de la passion d’un métier et au service de la vision d’un créateur atypique, qui fuit les projecteurs. Loin des clichés inhérents à un univers où podium et excentricités ont souvent la part belle, la caméra attentive de Frédéric Tcheng livre un portrait attachant et haut en couleurs des petites mains et collaborateurs d’une des maisons françaises les plus mythiques.

    Prix : Louer 3,99€ / Acheter 9,99€

  • Jean-Paul Gaultier travaille

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Arte, GEIE, Bangumi

    Date de Sortie : 2015

    Durée : 0h50

    L’œuvre de Gaultier, racontée par lui-même, comme un testament créatif pérenne.

    Le travail de Jean Paul Gaultier, c’est faire des vêtements. Il les dessine, mais surtout, il les invente en les drapant, en les construisant sur le corps d’un mannequin cabine, en créant des tissus.

    Gaultier recompose devant la caméra plus de douze de ses créations les plus emblématiques. Les robes apparaissent sous nos yeux et l’on suit la pensée de Jean Paul Gaultier cheminant entre les idées et la matière. Les corsets, les seins coniques, les jeux de trompe l’œil, la marinière, les collections phare comme celle des tatouages, la jupe pour homme, il explique tout, avec humour.

    Prix : Acheter 2,99€

  • La Ligne Balmain

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Arte GEIE, Bangumi

    Date de Sortie : 2014

    Durée : 0h52

    Comment le surdoué Olivier Rousteing, 28 ans, réinvente les fondamentaux de la mythique maison Balmain. Une visite des coulisses survoltées d’avant-défilé, signée Loïc Prigent.

    1945. Pierre Balmain crée sa maison et réenchante la France d’après-guerre sur le thème “Paris est une fête !”. Chic et extravagance. Aujourd’hui, son digne héritier, Olivier Rousteing, surdoué de 28 ans, règne sur les collections, avec un leitmotiv, “éblouir” malgré les crises, pour de ferventes adeptes dont sa muse Rihanna. Cuir, raphia, rotin, plastique : le magicien crée, en tours et détours de mains, des robes du soir aux bustes surélevés pour femmes à la silhouette conquérante. Pulls en fourrure, fourreau en cordage, recolorié au feutre jaune pendant trois jours : entre passementerie et copiés-collés tendance, la ligne Balmain triomphe toujours, même si Constance Jablonsky, top en vogue, s’évanouit, le corps (un peu trop) serré par une de ses ceintures.Couloir de la gloire
    Une fois encore, Loïc Prigent a planté ses caméras agiles dans les coulisses survoltées de la mythique maison avant un défilé. Des ateliers à l’Hôtel de Ville de Paris, écrin élu du fashion show Balmain, en passant par le “couloir de la gloire” où les modèles sont sacrés, première d’atelier, couturiers, assistants et stagiaires partagent passion et savoir-faire, raffinements et ultimes bricolages. Une petite tour de Babel, pleine d’émotions, où Serbe, Croate, Italien, Japonais ou Américain œuvrent de concert et de tout-cœur pour la cérémonie, orchestrée par le génial prodigue. Laquelle débute, comme il se doit, dans l’hystérie avec cinquante minutes de retard, et s’achève par une ovation.

    Prix : Acheter 2,99€

  • Le Jour d’Avant – Jean Paul Gaultier

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Story Box Press, Arte Geie

    Date de Sortie : 2009

    Durée : 0h51

    La caméra de Loïc Prigent passe entre les étages, les ateliers, les bureaux de presse, d’un endroit à l’autre et ne perd pas une miette de l’action, de la grande valse d’avant-défilé, du compte à rebours, du manque cruel de temps, de cette course jusqu’à la consécration du créateur et de son défilé.

    Jean Paul Gaultier était déjà le roi du prêt-à-porter mais s’est lancé dans l’aventure de la Haute Couture. La Haute Couture, c’estle sommet de la mode de très grand luxe où le moindre vêtement coûte une fortune. Le thème du défilé est le cinéma et les grandes actrices iconiques et Jean-Paul Gaultier ne déçoit pas avec apparition troublante de Marylin Monroe ou Greta Garbo. La première d’atelier Mireille est sur le pied de guerre. Les brodeuses sont sur les nerfs. Evidemment rien n’est prêt, mais alors vraiment rien et il faudra un miracle pour que le défilé se passe sans encombre. La nuit est blanche, rien n’est prêt, l’incroyable robe en crocodile ne passe sur aucun mannequin, rien n’est prêt, rien n’est prêt.

    Prix : Acheter 2,49€

  • Le Jour d’Avant – Proenza Schouler

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Story Box Press, Arte GEIE

    Date de Sortie : 2009

    Durée : 0h54

    La caméra de Loïc Prigent passe entre les étages, les ateliers, les bureaux de presse, d’un endroit à l’autre et ne perd pas une miette de l’action, de la grande valse d’avant-défilé, du compte à rebours, du manque cruel de temps, de cette course jusqu’à la consécration du créateur et de son défilé.

    Proenza Schouler, ce sont les nouveaux génies certifiés de la mode américaine. Anna Wintour, la rédactrice en chef du Vogue Américain les a portés aux nues et elle a bien raison. Jack McCollough et Lazaro Hernandez sont les chouchous de la semaine des défilés de New York, les mannequins se précipitent pour défiler pour eux gratuitement. Petit budget pour ce défilé qui doit assurer comme les grandes maisons. Pleins de vie et d’humour, mais surtout de talent, les deux jeunes créateurs se battent pour séduire la presse et les acheteurs. Ils sont jeunes, ils ont New York à leurs pieds, mais comment faire pour entretenir leurs jeunes lauriers ?

    Prix : Acheter 2,49€

  • Le Jour d’Avant – Fendi

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Story Box Press, Arte GEIE

    Date de Sortie : 2009

    Durée : 0h54

    La caméra de Loïc Prigent passe entre les étages, les ateliers, les bureaux de presse, d’un endroit à l’autre et ne perd pas une miette de l’action, de la grande valse d’avant-défilé, du compte à rebours, du manque cruel de temps, de cette course jusqu’à la consécration du créateur et de son défilé.

    Fendi est la plus grande maison de fourrure du monde avec aux rênes créatives, Karl Lagerfeld et Silvia Fendi. Sauf que Karl Lagerfeld habite à Paris, le Palazzo Fendi est à Rome, certains ateliers sont au fin fond de la campagne italienne et le défilé doit avoir lieu à Milan. C’est donc un grand va et vient et une grande course avant le défilé.

    Les essayages à Rome sont impitoyables avec un Karl Lagerfeld en grande forme qui annule et modifie à tour de bras. Et ensuite c’est la grande transhumance des ateliers vers Milan. La nuit avant le défilé sera longue et on n’est pas à l’abri d’un bon pétage de plomb général…

    Prix : Acheter 2,49€

  • Le Jour d’Avant – Sonia Rykiel

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Story Box Press, Arte Geie

    Date de Sortie : 2009

    Durée : 0h51

    La caméra de Loïc Prigent passe entre les étages, les ateliers, les bureaux de presse, d’un endroit à l’autre et ne perd pas une miette de l’action, de la grande valse d’avant-défilé, du compte à rebours, du manque cruel de temps, de cette course jusqu’à la consécration du créateur et de son défilé.

    Sonia Rykiel crée depuis 40 ans et pour célébrer cet anniversaire sa fille Nathalie Rykiel organise le plus grand défilé de mode de sa carrière. Créatrice parisienne par excellence, Sonia Rykiel ne sait rien de la surprise qui l’attend. En secret, les plus grands créateurs du monde entier ont dessiné une silhouette, leur vision de la femme Rykiel. Sonia Rykiel s’affaire donc pour son défilé anniversaire, les ateliers travaillent, et Nathalie Rykiel prépare sa mise en scène du tonnerre. Le défilé sera énorme mais le secret sera-t-il gardé, la technique suivra-t-elle ? Rien n’est moins sûr. L’émotion en tout cas, sera immense.

    Prix : Acheter 2,49€

  • Signé Chanel

    0 out of 5

    Réalisateur : Loïc Prigent

    Distribution : Arte

    Date de Sortie : 2005

    Durée : 1h44

    La conception d’une collection Haute Couture, de A à Z. Une immersion tendre et passionnée, une plongée rare et intimiste dans les arcanes, les métiers anciens, la comédie humaine et le huis-clos d’une maison mythique à l’instant même où elle conçoit sa machine à rêve. Des premiers croquis de Karl Lagerfeld à la vente aux clientes en passant par le travail quotidien dans les ateliers, SIGNE CHANEL nous entraîne dans les coulisses de la rue Cambon.

    1 – L’ATTENTE : La nouvelle collection Haute Couture hiver peut commencer. Les ateliers attendent impatiemment les croquis de Karl Lagerfeld. Quand ils arrivent enfin et sont présentés aux trois premières d’atelier, c’est l’excitation.

    2 – LE DOUTE : C’est le premier essayage et le début des hésitations. Les premières toiles sont approuvées et on commence à choisir les tissus, casse-tête invraisemblable de soies, de satins, de tweeds et de taffetas.

    3 – LES RITES : J-19. C’est la valse des artisans : brodeurs, plumassiers, chapeliers. Les intérimaires arrivent en renfort dans les ateliers et l’on s’attelle à la robe de mariée. Raymonde Pouzieux entre en scène.

    4 – LES VEILLEES : Sept jours avant le défilé, la maison fonctionne à plein régime. La tension monte. Finira-t-on dans les temps ?

    5 – LA COLLECTION : Le grand jour arrive enfin ! Le stress augmente pour le service de presse avec les resquilleurs, les retardataires. Le défilé commence. C’est l’enthousiasme.

    Prix : Acheter 9,99€