Untitled Film Stills, la Première Oeuvre de Cindy Sherman

sherman1.jpg

Plagiat et détournement – c’est ainsi que l’on vulgarise souvent tout l’étendue de l’oeuvre de Cindy Sherman. En tant qu’artiste, Sherman travaille seule : photographe, modèle, coiffeuse, maquilleuse, costumière et styliste, son talent est tel et multiple qu’il lui permet de mettre en scène, non sans un certain goût pour la provocation, une esthétique somme toute très précise. Composée entre 1977 et 1980, sa série de 69 photos intitulée Untitled Film Stills fait justement preuve de cette griffe caméléon – dans un décor réel, elle présente 69 personnages comme autant d’écho aux multiples visions de ce qu’est la femme, de la starlette supposée écervelée à la libraire pulpeuse en passant par la femme-objet sexuel. Toute la force de Cindy Sherman repose en ce qu’elle sait manier avec une dextérité sans pareille œuvre avant-gardiste et sentiment de familiarité.

Ainsi, lorsque la série des 69 femmes solitaires apparaît sur la scène artistique internationale, Cindy Sherman interpelle en fait un spectateur amorphe, ravi depuis des décennies de sa consommation intempestive et irréfléchie de clichés et d’images supposées de la femme. Construite par et pour lui, cette vision est ici familière mais non identifiable – libre de construire ses propres histoires, le spectateur jamais ne comprend le véritable visage de l’artiste… Jamais Cindy Sherman ne dévoile son “moi“ et ce afin de déconstruire la notion même d’identité : dès lors la photographie stylisée devient l’outil d’une forme de contestation. Ainsi, Untitled Film Stills reprenait en noir et blanc l’esthétique des stills des films de série B, les actrices de cinéma des années 1950 et 1960. Chaque film-still est ici une reconstitution imaginée empruntée aux films classiques du néo-réalisme Italien, au cinéma d’Hitchcock ou encore de Douglas Sirk.

Ici le sujet est la femme – seule à l’image, disposée dans des situations diverses mais toujours stéréotypée. Ainsi, l’artiste apporte une autre dimension à ces images car elle est à la fois sujet et créatrice, actrice et spectatrice ; et c’est en ce sens que son travail est révolutionnaire puisqu’enfin une femme photographe impose une certaine distance avec la représentation même qu’elle propose. Une sorte de mise en abîme salvatrice dans un monde ô combien machiste et paternaliste. Justement, si cette première série révèle l’artiste au monde de l’art, toute son œuvre artistique à venir porte en elle cette empreinte sinon féministe au moins indirectement engagée contre toutes formes de normes imposées aux femmes – qu’ils s’agissent de comportements, de corps ou de façons d’être…

Telling You More About… La Série Photographique Untitled De Cindy Sherman

La Série Untitled Film Stills de Cindy Sherman

Untitled #216, L’Art de Cindy Sherman

Untitled no 96, le Manifeste Cindy Sherman

Partager

Laissez une réponse

Your email address will not be published.