Le Rouge De Chanel

troublant.jpg

Il n’y a rien d’étonnant à ce que le rouge figure parmi les couleurs fétiches de la fondantrice de la maison de la rue Cambon – « Le rouge, c’est la couleur de la vie, du sang. J’adore le rouge » confessait-elle avec passion de son vivant. Il est des couleurs qui, ainsi, traversent les âges. Symbole d’élégance par exellence, il est présenté pour la première fois en 1924, sous forme de rouge à lèvres. Dès le début, le succès est là ; depuis, l’icône de la maison jamais ne s’est démodé. Apprécié pour sa dimension toute à la fois séductrice et combative, le rouge devient très vite la ponctuation de l’allure de la parisienne.

Aujourd’hui c’est avec cet héritage que compose Lucia Pica, la Global Creative Designer pour le Maquillage et la Couleur de Chanel. Pour elle, comme pour Peter Philips chez Dior, le rouge inspire « la couleur de la vie et de la mort, de l’amour et du désir. De l’innocence et de l’expérience… Cette couleur des extrêmes est la métaphore de nombreuses dichotomies émotionelles. » En cherchant à explorer les multiples résonnances de la teinte, Lucia Pica a aboutit à une nouvelle interprétation du rôle traditionnel du rouge, rendant hommage à cette couleur de prédilection qui, pour le rouge à lèvres, le fard à joues et le vernis à ongles, parvient à se détourner sans jamais détonner.

Ainsi, Lucia Pica ouvre-t-elle de nouveaux horizons encore inexplorés – et notamment ceux du maquillage des yeux, évoquant là toute l’émotion et la passion du rouge. Le rouge qui monte aux joues d’une femme amoureuse, le rouge d’une femme emplie de désir, d’ardeur, le rouge d’une femme qui respire la jeunesse et le bien-être. Soyeux, le pouvoir qui émane du regard d’une femme, qu’il soit vulnérable ou victorieux, est aussi sublimé par un maquillage séducteur, d’une force désarmante.

Et finalement « Le rouge est une couleur intense, vulnérable, sexuelle et éternelle. » Une couleur Chanel, tout simplement.

La Collection de Noël State Of Gold Par Dior

dior2_2.jpg

State of Gold fut imaginé pour ces femmes à l’aura magnétique, ces femmes qui, d’un regard, peuvent renverser le monde, avec élégance, grâce et assurance. Cette femme, c’est celle pour laquelle Peter Philips signe ce Noël la précieuse palette Or de Dior. Pour cette héroïne moderne, le directeur artistique de la cosmétique de la maison Dior propose un nouvel éclat à fleur de peau, inspiré par le nouvel esprit du luxe, feutré nuancé, secret… La palette State of Gold célèbre ainsi les reflets acier du noble métal ; une variation autour de l’or dans une nouvelle expression du luxe selon Dior. C’est ainsi que Peter Philips fait le choix d’associer à l’or l’emblématique gris de Monsieur Dior. A l’ivoire, l’artiste joint le platine qui diffuse ainsi un éclat délicat. Au rouge intemporel, il a l’audace d’opposer le fuchsia. State of Gold expose ici une beauté en tension, infusée de doré où le violine et le cuivré donnent la réplique aux doux pigments d’un tilleul ou d’un rose baby pink !

Il y a dans cette collection de Noël l’idée d’ornement et de raffinement extrême. Le résultat ? Une ultra-féminité au bout des doigts. Délivrant un éclat subtil, le vernis Diorific mue les ongles en de véritables joyaux. Le vernis State of Gold compose, lui, des paillettes aux reflets platine et or. Quatre autres teintes viennent ainsi compléter cette série de Noël : un vernis prune, intense, qui exhale un parfum de “Mystère” ; un rouge ardent qui déchaîne la “Passion”, un rose baby pink qui invite au “Secret” ; et enfin, la teinte vedette, le “gris-or”, nuance qui comme nulle autre change au gré de la lumière… Une envoutante palette chromatique à mettre sous tous les sapins !

La Collection de Noël State Of Gold Par Dior

dior2.jpg

State of Gold fut imaginé pour ces femmes à l’aura magnétique, ces femmes qui, d’un regard, peuvent renverser le monde, avec élégance, grâce et assurance. Cette femme, c’est celle pour laquelle Peter Philips signe ce Noël la précieuse palette Or de Dior. Pour cette héroïne moderne, le directeur artistique de la cosmétique de la maison Dior propose un nouvel éclat à fleur de peau, inspiré par le nouvel esprit du luxe, feutré nuancé, secret… La palette State of Gold célèbre ainsi les reflets acier du noble métal ; une variation autour de l’or dans une nouvelle expression du luxe selon Dior. C’est ainsi que Peter Philips fait le choix d’associer à l’or l’emblématique gris de Monsieur Dior. A l’ivoire, l’artiste joint le platine qui diffuse ainsi un éclat délicat. Au rouge intemporel, il a l’audace d’opposer le fuchsia. State of Gold expose ici une beauté en tension, infusée de doré où le violine et le cuivré donnent la réplique aux doux pigments d’un tilleul ou d’un rose baby pink !

Il y a dans cette collection de Noël l’idée d’ornement et de raffinement extrême. Le résultat ? Une ultra-féminité au bout des doigts. Délivrant un éclat subtil, le vernis Diorific mue les ongles en de véritables joyaux. Le vernis State of Gold compose, lui, des paillettes aux reflets platine et or. Quatre autres teintes viennent ainsi compléter cette série de Noël : un vernis prune, intense, qui exhale un parfum de “Mystère” ; un rouge ardent qui déchaîne la “Passion”, un rose baby pink qui invite au “Secret” ; et enfin, la teinte vedette, le “gris-or”, nuance qui comme nulle autre change au gré de la lumière… Une envoutante palette chromatique à mettre sous tous les sapins !

Un Nail Bar à Londres pour Chanel

chanelnail.png

La maison Chanel ouvre un nail bar à Londres au sein du célèbre grand magasin Selfridges sur Oxford Street.

Chanel rejoint la tendance directement importée de New-York en ouvrant son propre nail bar à Londres. Après les emblématiques nail bar « Culture of Color » d’OPI ou encore les Nail Factory à Paris, c’est un nouveau temple entièrement consacré au soin et à la beauté des ongles qui a vu le jour fin mai outre-Manche. Cette boutique éphémère située dans l’épicentre de la capitale britannique consacre l’ADN Chanel. Un design épuré où règnent en maîtres les vernis iconiques de la maison qui, suspendus dans les airs, jouent la démesure en format géant.

Du Black Satin au Beige, du Rouge Noir au taupe Particulière, le nail bar Chanel est le lieu idéal pour redécouvrir les coloris cultes et intemporels de la griffe. C’est également l’occasion rêvée de tester l’Azuré, le Lillis et le Bel Argus, les trois nouvelles teintes qui viennent tout juste d’agrandir la famille des vernis Chanel.

Le vernis est devenu ces dernières années, un accessoire de mode à part entière, au même titre que les bijoux et autres apparats. Depuis l’invention du vernis moderne par Revlon en 1932, celui-ci a beaucoup évolué, du monochrome au bicolore, c’est aujourd’hui l’ère de la customisation et les « tutos nails art » foisonnent un peu partout sur Internet.

Chanel ou l’art d’être belle, jusqu’au bout des ongles.

Vernis De Fête

50da2dfbdeb7f.jpg

La féerie des fêtes de fin d’année habille vos ongles d’une pluie de mille paillettes. Laissez-vous enchanter par ces vernis. Plus classique, marié au noir ou excentrique version neige ou péridot, peu seront ceux qui pourront résister à ce charme ensorcelant.

Rouge et Vernis In Love par Lancôme et Olympia Le-Tan

In-Love-by-Lancôme-featuring-Olympia-Le-Tan4-1.jpg

Olympia Le-Tan s’invite chez Lancôme pour célébrer le premier anniversaire de Rouge In Love et Vernis In Love, produits déjà iconiques de la maison. Un duo mythique pour un duo make-up des plus idylliques. Complices et acolytes de toute femme et de tout instant, ces petits cosmétiques proposent depuis l’année dernière une multitude de couleurs intenses, brillantes et à la texture effet seconde peau. Il n’est pas étonnant qu’Olympia Le-Tan, inconditionnelle du rouge extrême et vif, les affectionne tout particulièrement : cette rencontre était presque une évidence.

L’univers unique de la créatrice, mêlant espièglerie et séduction, semble en effet être parfaitement à l’image de la femme Lancôme. Youcef Nabi, Président de Lancôme Monde, commente la quintessence de cette collaboration : « Conjuguer le passé au présent, la femme et la princesse, avoir l’air sage mais ne pas l’être : les paradoxes d’Olympia Le-Tan sont ceux des jeunes femmes de son temps et se révèlent incroyablement Lancôme girls. (…) Leurs codes beauté : une bouche ultra pigmentée et des ongles it-accessoires ».

Ainsi Olympia Le-Tan propose-t-elle une minaudière à la forme d’un livre imaginaire dont le titre serait Rouge In Love. Du rouge, du rose, du violet, des lèvres brodées et des ongles très couture : une signature à la fois rétro et moderne, chic et mutine. Cet écrin collector renferme la sélection des douze Rouge et Vernis In Love les plus fameux et les plus prisés tels le « Rouge In Love », le « Miss coquelicot », et le « Rose plumetis ». Autant de noms qui donnent envie d’être In Love.